Depuis une semaine, quatre sites de Renault sont menacés de fermeture. Parmi eux, la Fonderie de Bretagne à Caudan, près de Lorient (Morbihan). Les syndicats ont appelé à la mobilisation, ce lundi 25 mai, et ont mis l’usine à l’arrêt. Les 380 salariés se sont rassemblés devant le site pour exprimer leurs inquiétudes.

Ils doivent être reçus, mercredi 27 mai, par la direction.

Les salariés s’apprêtent à rester sur le site et veulent défendre leur outil de travail. Dans le même temps, Bruno Le Maire déclarait ce matin « que l’État ne s’opposerait pas à la fermeture de sites. » alors que dans le même temps, Renault sollicite auprès de lui un prêt de 5 milliards d’euros…

Crédit photos :DR 
[cc] Breizh-info.com, 2020, 
dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine