Black Lives Matter. Le siège de la NASA prend le nom d’une ingénieure afro-américaine mais…

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

La NASA va rebaptiser son siège de Washington du nom d’une femme ingénieur aéronautique noire, cédant à la pression du mouvement Black Lives Matter. Mais les statistiques ethniques sur la composition du personnel de l’agence spatiale rappellent une autre réalité.

La NASA met un genou à terre devant le politiquement correct

Rien ne semble pouvoir s’opposer aux injonctions du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. C’est désormais au tour de la NASA (National Aeronautics and Space Administration) de s’attaquer à la figure de « l’homme blanc », devenu le nouvel épouvantail de l’Occident.

L’agence spatiale a ainsi annoncé le 24 juin qu’elle allait rebaptiser son siège situé à Washington du nom de Mary Jackson, une femme afro-américaine présentée comme la première ingénieure aéronautique noire de la NASA.

Par l’intermédiaire d’un communiqué, l’administrateur de la NASA Jim Bridenstine a déclaré que « Mary W. Jackson a fait partie d’un groupe de femmes très importantes, qui ont aidé la NASA à envoyer des astronautes américains dans l’espace avec succès ». avant de s’aventurer sur un terrain plus politique : « Mary n’a jamais accepté le statu quo, elle a contribué à briser les barrières et à ouvrir des opportunités pour les Afro-Américains et les femmes dans le domaine de l’ingénierie et de la technologie ».

La pression médiatique plus forte que l’agence spatiale

Mais, si certains pouvaient encore penser que quelques secteurs d’activité échapperaient à ce « grand nettoyage » sous couvert d’« antiracisme », la réalité est en train de leur donner tort. Et, fort logiquement, l’aéronautique doit aussi se mettre à jour sur la question.

Un travail déjà engagé l’année dernière lorsque la NASA avait alors rebaptisé la rue desservant son siège « Hidden Figures Way » [NDLR :« Passage des Figures de l’ombre »] afin de rendre hommage à trois mathématiciennes noires (Mary Jackson, Katherine Johnson, Dorothy Vaughan). Trois femmes dont le travail auprès de l’agence spatiale américaine a en outre fait l’objet d’un film intitulé « Les Figures de l’ombre »…

Par ailleurs, le patron de la NASA s’est engagé à continuer à souligner les efforts des femmes ou encore des Afro-américains « qui ont permis à la NASA d’écrire une histoire d’explorations réussies ».

Enfin, pour reprendre un peu de hauteur sur la situation, il n’est pas inutile de rappeler que, sur les quelques 17 000 personnes qu’emploie la NASA, 72 % des employés sont des Blancs, 12 % sont des Noirs ou afro-américains, 7 % sont asiatiques et 8 % sont hispaniques. Chez les scientifiques et les ingénieurs travaillant pour l’agence spatiale, la proportion de Blancs atteint les 76 %…

NASA

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

« Reste debout ! ». Le Blocco Studentesco modifie une fresque pro-Black Lives Matter avant Belgique-Italie

« Reste debout ». C'est ainsi que le Blocco Studentesco, syndicat étudiant italien proche de Casapound, répond à l'artiste de rue Harry Greb qui, avec...

Black Lives Matter : Viktor Orbán ne veut pas voir la Hongrie s’agenouiller… [Vidéo]

« Les Hongrois ne s’agenouillent que devant Dieu, la Patrie et lorsqu’ils demandent en mariage leur dulcinée » : vous désiriez connaître l'avis du...

Ethnomasochisme. Quelles seront les nations qui refuseront de mettre le genou à terre durant l’Euro de football ?

Quelles seront les nations qui refuseront de mettre le genou à terre durant l'Euro 2021 ? Si l'on en croit les dernières sorties sportives...

Black Lives Matter. Les joueurs de football irlandais et anglais soumis à l’ethnomasochisme, pas les supporters hongrois [Vidéo]

Les joueurs de l'équipe d'Irlande de football, soumis au mouvement Black Lives Matter, ont tous mis le genou à terre lors d'un match amical...