bretagne-reunification 1

Le sujet de la réunification est de retour à Nantes depuis les dernières élections municipales, avec notamment la création de l’association À la Bretonne ! et l’arrivée d’un adjoint au maire en charge des « Enjeux bretons ». Dans le même temps, le Conseil régional de Bretagne devrait, lui aussi, aborder le sujet lors de sa session des 9-10 juillet.

À la Bretonne !, nouvelle structure pour la réunification

Une nouvelle association vient de voir le jour à Nantes. Il s’agit d’À la Bretonne !, laquelle se définit comme une entité ayant « pour objectif de susciter la réflexion et le débat sur l’ensemble des sujets civiques et politiques visant à construire la Bretagne, Loire-Atlantique incluse, en complémentarité de l’ensemble des acteurs de la société civile. »

Les fondateurs d’À la Bretonne ! se présentent comme étant « transpartisans, indépendants et ouverts sur le monde », dans le but de « jouer collectif pour construire la Bretagne de demain ». Quant au nom, c’est une référence à peine voilée à l’association À la Nantaise impliquée dans la mise en place d’un actionnariat populaire autour du FC Nantes.

Par ailleurs, un appel à cotisations a été lancé afin de permettre le développement de certains projets de l’association, à savoir la création d’un web magazine, l’organisation de débats et événements publics ou encore la diffusion de flyers, d’affiches, d’autocollants.

Florian Le Teuff, adjoint aux « Enjeux bretons » à la mairie de Nantes

Le lancement de cette nouvelle association pro-réunification bretonne intervient dans un contexte où les lignes semblent bouger sur la question.

Dans le même temps, la constitution du nouveau conseil municipal nantais le 3 juillet autour de Johanna Rolland a ainsi vu l’arrivée d’un adjoint au maire en charge des « Enjeux bretons ». Un poste occupé par Florian Le Teuff, en quatrième position sur la liste de fusion PS-EELV pour le second tour et par ailleurs président… de l’association À la Nantaise justement.

Quant à la place occupée par À la Bretonne ! sur la scène locale, l’association se veut complémentaire au travail mené par Bretagne Réunie, l’acteur historique sur le sujet de la réunification avec sa pétition ayant recueilli plus de 100 000 signatures pour demander la tenue d’un référendum.

À la Bretonne ! compte donc aussi intervenir sur des sujets de société tels l’économie, la culture ou encore l’environnement. Mais aussi la question de la création de l’Assemblée de Bretagne.

Le Conseil régional de Bretagne enfin au rendez-vous de la réunification ?

Parmi les premières actions de la nouvelle association, ses membres souhaitent rencontrer ces jours-ci le président du Conseil régional de Bretagne Loïg Chesnais-Girard mais aussi les présidents de groupes de la Région. Un déplacement auquel devrait prendre part le nouvel adjoint au maire de Nantes en charge des « Enjeux bretons ».

Le président du Conseil départemental de Loire Atlantique Philippe Grosvalet, dont nous avons à plusieurs reprises évoqué les frasques anti-Bretagne, a également été sollicité pour un entretien avec À la Bretonne !.

Rappelons par ailleurs que la réunification bretonne est annoncée à l’ordre du jour de la prochaine session du Conseil régional de Bretagne prévue les 9 et 10 juillet avec la présentation des conclusions de la mission menée par Jean-Michel Le Boulanger et Isabelle Le Bal. De son côté, Loïg Chesnais-Girard s’est même laissé aller à un pronostic : « Nous allons peut-être vivre, avec le prochain mandat, le dernier mandat d’un président de Région Bretagne à quatre ». Les paroles vont-elles enfin faire place aux actes ?

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine