Var. Refoulée d’un supermarché en raison d’un décolleté : « on est en France ! »

A LA UNE

Dans le Var, le cas d’une femme refoulée à l’entrée d’un supermarché en raison de son décolleté fait grand bruit et a rapidement enflammé les réseaux sociaux.

Six-Fours : un décolleté trop dénudé pour le vigile du supermarché

S’il ne s’agit que d’une banale histoire de décolleté, elle présente un intérêt par la fracture qu’elle révèle entre deux visions de la société française et des crispations qui en découle.

Dans la commune balnéaire de Six-Fours, dans le Var, une femme âgée de 25 ans s’est vu refuser l’entrée d’un supermarché local le 31 juillet dernier par l’agent de sécurité du magasin au motif qu’elle portait un décolleté un peu trop marqué à son goût.

Au quotidien Var Matin, cette mère de deux enfants par ailleurs commerçante dans le centre-ville, rapporte les propos du vigile : « Ce sera pas possible dans cette tenue, vous être trop dénudée, vous rentrez pas comme ça dans le magasin ».

La responsable du magasin s’en mêle

Par la suite, la femme, accompagnée de sa belle-mère, va alors demander à parler à la responsable du supermarché. Qui, une fois présente, soutient la position de l’agent de sécurité.

La cliente recalée décrit la scène : « Elle a été odieuse. Ils m’ont fait passer pour une moins que rien, devant tout le monde ! J’avais beau me défendre, ils ne voulaient rien entendre ! J’ai pourtant l’habitude de gérer de drôles de situations, mais là, ils m’ont fait craquer. En rentrant, j’ai pleuré comme un bébé… J’avais jamais vécu un truc pareil. »

Quant à sa tenue jugée trop dénudée, « j’étais habillée correctement ! J’avais passé vite fait une jupe en coton et un bustier, avec juste un petit trou, là [NDLR : entre les seins], rétorque-t-elle à la presse. Auprès de qui elle a donc décidé de faire connaître son histoire car elle ne s’était « jamais sentie autant humiliée ».

« On est en France », Géant Casino réagit

L’affaire n’en reste pas là et la femme se rend au commissariat lundi 3 août pour déposer plainte. Mais la procédure étant lourde et à l’issue incertaine, le policier décide d’appeler la responsable du supermarché « pour tenter de résoudre le problème à l’amiable ».

L’occasion d’avoir enfin le point de vue plus détaillé de la direction du magasin de Six-Fours. Selon le policier, « la directrice s’est confondue en excuses. Elle m’a expliqué que, l’été, il est courant que des clients entrent dans le magasin en maillot de bain ou relativement dévêtus… C’est pourquoi elle avait passé des consignes à son agent de sécurité pour interdire l’entrée aux personnes ayant des tenues incorrectes ou provocantes. Mais qu’est-ce qu’une tenue provocante? C’est toute la difficulté de la question, n’est-ce pas ? »

C’est donc bien là la rencontre de deux visions du monde, entre liberté et décence, où fixer la limite ? Si la question demeure ouverte et que l’objet de ces lignes n’est pas d’y répondre, le fonctionnaire de police rapporte aussi que « la directrice a reconnu avoir mal agi, parce que, m’a-t-elle expliqué, elle ne voulait pas désavouer son agent de sécurité devant tous les clients. Elle a reconnu que la tenue de Marion était acceptable. Et qu’ils n’auraient pas dû lui refuser l’entrée. »

Face à l’ampleur des réactions suscitées par cette affaire sur les réseaux sociaux, la direction de Géant Casino a réagi le 6 août : « Cette attitude est intolérable et nous ne partageons pas ces valeurs. Nous sommes engagés pour lutter contre tout type de discrimination », a écrit le groupe sur Twitter. « Nous comprenons que ces faits aient pu être blessants et nous renouvelons nos excuses auprès de la cliente. »

De son côté, la femme interdite de supermarché a son opinion sur la question : « On est des femmes, on est en France ! On est libres de s’habiller comme on le souhaite. » Chacun se fera sa propre idée…

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Groupe Casino)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes obtient le nul à Carcassonne (14-14)

Deux matchs sans défaite pour le RC Vannes après le nul obtenu vendredi soir à Carcassonne. Un match nul qui...

Vladimir Poutine : « Le wokisme est pire que le département d’agitation et de propagande du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique...

 « Le wokisme est pire que le département d’agitation et de propagande du Comité central du Parti communiste de...

Articles liés