Covid-19. Le prix des masques divisé par deux à la rentrée ?

A LA UNE

Attaque au couteau dans le secteur de Notre-Dame à Nice, un mort et des blessés signalés

Une opération de police a été annoncée à la suite d'une attaque au couteau survenue ce matin dans le...

Claude Chollet (OJIM) : « Yann Barthes, c’est un peu la survivance de l’esprit Canal. Un esprit ironique en apparence seulement »

Le livre Yann Barthès, le ricanement au Quotidien, (coll. Désintox, éd. La Nouvelle Librairie) vient de paraitre. Yann Barthès...

Self défense financier pour investisseurs et petits épargnants. Et si vous tentiez la stratégie Alpha ? [Interview]

Nous avons annoncé récemment la parution, aux éditions Cultures et Racines, du livre « LA STRATÉGIE ALPHA : LE...

Bien avant le Covid-19. Comment l’Europe a-t-elle fait face à la Peste noire ?

Il est utile de rappeler d’abord ce que fut la Peste Noire. Une épidémie d’ampleur colossale qui toucha une...

Mickaël Mary : « J’ai souhaité proposer un panorama de la grande richesse naturaliste en baie du Mont St Michel »

Inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1979, le Mont-Saint-Michel et sa baie sont une destination touristique incontournable qui...

Si l’obligation de porter des masques est parfois critiquée, le prix de ces derniers est aussi souvent pointé du doigt. Bonne nouvelle pour les consommateurs : les tarifs devraient baisser à partir de la rentrée.

Des masques trop rares puis trop chers

Qu’ils y soient favorables ou non, l’obligation du port du masque dans tous les lieux publics clos, mais aussi dans un nombre croissant de lieux ouverts à forte fréquentation, conduit toutefois les Français à s’interroger sur le budget à allouer pour leur acquisition. Masques lavables ou chirurgicaux : d’abord très rares au début de la pandémie durant les mois de mars et d’avril derniers, ils sont désormais beaucoup plus accessibles. Mais leur prix l’est moins.

Un sujet sensible pour les porte-monnaie sur lequel le Journal du dimanche (JDD) a récemment enquêté. Par ailleurs, la limitation par l’État du prix des masques chirurgicaux à 95 centimes l’unité n’a pas fait taire les critiques des consommateurs, d’autant plus que ce type de masque est à usage unique, faut-il encore le rappeler.

Et, à 25 euros la boîte de 50 masques chirurgicaux en moyenne, on a vite fait de saisir les inquiétudes des familles pour la rentrée à venir en matière de budget si les obligations de port se prolongent durant l’automne. Toutefois, l’enquête en question se veut plutôt optimiste.

Le bateau remplace l’avion : des prix en baisse

Le JDD rapporte ainsi que plusieurs enseignes de supermarché compteraient baisser les prix des masques de protection à partir du début du mois de septembre prochain. Des tarifs plus abordables résultant du stockage massif effectué par ces grandes sociétés de distribution dans la perspective d’une deuxième vague, dont la menace est évoquée depuis plusieurs mois désormais.
Avec cette assise concernant les quantités disponibles, les grandes surfaces devraient alors pouvoir davantage utiliser leur pouvoir de négociation auprès des fournisseurs de masques. Et répercuter les baisses sur les prix proposés aux consommateurs français. En parallèle, les offres de masques se sont aussi multipliées chez les fournisseurs, principalement chinois, et permettent en conséquence un meilleur jeu concurrentiel.
Autre élément majeur à prendre en compte dans les coûts de revient, celui du mode de transport pour acheminer les quantités de masques en Europe depuis l’Asie. Au printemps dernier, lorsque la pandémie de Covid-19 en était à ses débuts dans l’Hexagone, l’urgence face à l’absence de stocks constitués a contraint les acheteurs à faire venir les masques par avion, le temps de trajet par porte-conteneurs étant beaucoup trop long. Or, « l’avion a représenté entre un tiers et la moitié du prix d’un masque », explique au journal un acheteur d’une grande entreprise française.
Dorénavant, la visibilité accrue des revendeurs français quant à leurs stocks leur permet d’utiliser le bateau pour transporter les masques achetés. Un moyen de transport moins cher.
En définitive, les consommateurs peuvent donc s’attendre à voir le prix des masques chirurgicaux divisé par deux d’ici quelques semaines. Une bonne nouvelle, qui devra toutefois attendre que les supermarchés aient vendu la totalité de leurs stocks achetés à des tarifs plus élevés auparavant. Sous peine de vendre à perte.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les derniers articles

Eric Zemmour : « En reconfinant, on nous mène à la mort économique (…) La politique d’un pays est défini par l’engorgement des hôpitaux…»

Eric Zemmour : « En reconfinant, on nous mène à la mort économique (…) La politique d’un pays est...

Vivre ensemble à Vienne et à Décines (France). Des Turcs mènent une expédition punitive contre les Arméniens. La police prise à partie.

A Vienne (en France) et à Décines, des Turcs ont mené une expédition punitive contre les Arméniens. La police...

Reconfinement : Des associations de protection animale demandent au Gouvernement que les adoptions d’animaux et le nourrissage des chats libres restent possibles

Alors que le Président de la République vient d'annoncer un reconfinement strict, les associations Ethics For Animals, One Voice, L'Arche des Associations et le Collectif Chats et Compagnie formulent les...

Plounévez-Moëdec (22). Le plus ancien restaurant routier de France en activité (1870) est en Bretagne

A Plounévez-Moëdec en Bretagne se trouve le plus vieux restaurant routier de France. Tenu par la même famille Le Manchec depuis 1870, cet établissement...

Tyrannie sanitaire. Emmanuel Macron annonce un reconfinement

La tyrannie sanitaire se poursuit. Emmanuel Macron n'a surpris personne par son allocution ce 28 octobre puisque ses annonces avaient déjà été publiées par...

Dénicher un Toro au Guilvinec

Le Guilvinec est connu pour la poissonnerie Furic, sans doute l’une des meilleures de Bretagne, mais je ne savais pas qu’on y trouve aussi...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -