Et si vos données personnelles étaient en vente à bas prix, sur le marché noir ?

A LA UNE

Tempête Alex : Toute la Bretagne placée en vigilance orange

Météo France a placé ce jeudi 1er octobre 2020 toute la Bretagne – l’Ille-et-Vilaine, le Morbihan, les Côtes d’Armor,...

Bernard Gantois : « Il reste à trouver l’amorce qui déclenchera la fin de la bien-pensance dictatoriale française » [Interview]

Bernard Gantois, qu'on avait récemment quitté avec un livre plaidoyer pour la reconquête européenne, est de retour avec Autopsie...

Un élevage de lapins en cage du Morbihan dénoncé par L214 à la veille d’un débat parlementaire sur le bien-être animal

Ce mercredi, l'association L214 présente de nouvelles images d’enquête filmées fin août 2020 dans un élevage en cage de...

Des milliers de Flamands défilent contre la « Coalition Vivaldi » et la tentation totalitaire belge

Dimanche 27 septembre au matin, plusieurs milliers de militants et sympathisants des nationalistes flamands sont venus en voiture des...

CNews. Éric Zemmour (S2) : cette année encore, il bat des records d’audience et réinvente l’info

Soir après soir, la mine de Zemmour est plus réjouie. On parierait qu’il vient de lire les audiences de...

Le Dark Web regorge d’offres d’informations personnelles tristement volées. Des numéros de cartes de crédit volées aux comptes de services de paiement détournés et aux comptes de médias sociaux piratés, toutes les données sensibles attirent les pirates les plus malveillants, pour seulement une poignée de dollars. À savoir que de nombreuses personnes ayant de mauvaises intentions embauchent des cyber-mercenaires pour lancer une attaque par déni de service distribué (DDoS), acheter des logiciels malveillants ou des documents falsifiés ou encore commettre une usurpation d’identité.

Mais à quel point vos informations personnelles sont-elles exploitées sur le Dark Net ? Les chercheurs du service de la protection de la vie privée ont passé au crible les listes de ce qui se trouve dans les bas-fonds de l’internet et ont créé une vue d’ensemble des prix moyens exercés sur les faces sombres d’Internet pour des données personnelles volées.

Le Dark Web Price Index 2020, soit la liste des prix de divers types d’informations personnelles volées, montre qu’une carte American Express, par exemple, clonée avec un code PIN se trouve en tête de liste des cartes de paiement à 35 $ US. Les informations relatives aux cartes de crédit ne se vendent généralement qu’entre 12 et 20 $ US, tandis que les informations relatives aux comptes bancaires en ligne dont le solde minimum est de 2 000 $US peuvent se vendre à 65 $ US en moyenne.

Étonnamment, les offres de piratage de comptes de réseaux sociaux ne sont pas un élément communément cité, selon le rapport, qui attribue cela aux mesures de sécurité renforcées par les plateformes de médias sociaux, ainsi qu’à la faible demande. En effet, on peut affirmer sans trop de doutes que le prix de vos informations sur les marchés clandestins est régi par les diktats séculaires de l’offre et de la demande. Une fois qu’elles sont proposées, les prix se chiffrent en dizaines de dollars.

A contrario ce qui concerne les services de traitement des paiements, les comptes PayPal sont de loin les plus recherchés. Cependant, les comptes volés sont moins chers que les transferts réels à partir de comptes compromis. Il est intéressant de voir qu’un virement compris entre 1 000 et 3 000 $ US coûte en moyenne 320 $ US, tandis que les virements de plus de 3 000 dollars américains coûtent environ la moitié de ce prix, soit 156 $.

Par ailleurs, les comptes Gmail ont une valeur de revente relativement élevée, soit 156 $ en moyenne. Cela peut s’expliquer par le fait que de nombreuses personnes utilisent des options de connexion unique, ce qui signifie qu’un compte de messagerie électronique compromis pourrait ouvrir tout un trésor de données et un accès à divers autres services.

Fait plus surprenant,  les cybercriminels proposent également leurs services à la location. Les acheteurs potentiels peuvent comparer les prix des attaques DDoS en fonction de la taille et de la durée de l’attaque, en commençant dès 10 $ US et jusqu’à plus de 800 $ US. Les pirates informatiques proposent également à la vente diverses formes de logiciels malveillants à des prix oscillant entre 70 $ US à 6 000 $ US, en fonction de divers facteurs.

Bien que la majeure partie des données sensibles usurpées proviennent de violations de données à grande échelle qui ont frappé d’innombrables entreprises au fil des ans, il existe de nombreuses mesures simples que vous pouvez prendre pour vous protéger.

Par exemple, méfiez-vous des attaques d’hameçonnage qui ciblent vos identifiants de connexion ou vos données bancaires. Au lieu d’utiliser des mots de passe aisément mémorisables, optez pour une entière phrase de passe : forte et unique différente pour chaque compte.

Il est fondamental d’adopter l’authentification à multiples facteurs chaque fois qu’elle est disponible. N’utilisez jamais un réseau Wi-Fi non sécurisé pour accéder aux comptes sur lesquels se trouvent vos données sensibles. Utilisez les services de notification de brèches de données pour savoir si vos données ont été volées lors d’une violation de données connue. Enfin, ne sous-estimez jamais la valeur d’une solution de sécurité multicouche et assurez-vous qu’elle est à jour.

Benoit Grunemwald (Expert en Cyber sécurité chez ESET France)

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

Les derniers articles

Paris. Le retour des bidonvilles

Après Mumbai, Rio, Paris fait la part belle aux bidonvilles. Au fil du temps, de plus en plus de...

Expulsion des étrangers délinquants : Darmanin fait-il de la com ?

Expulsion des étrangers délinquants : Darmanin fait-il de la com ? Philippe Rossi avec Philippe Bilger, Abdoulaye Kante et...

Rennes. Des patrons de bar en colère contre les mesures sanitaires

Ils étaient 300 patrons de bar, à manifester bruyamment leurs inquiétudes devant l'hôtel de Ville, ce 30 septembre 2020. Une délégation du collectif et le...

Tour de chauffe pour Donald Trump

Dans l’actualité de mercredi soir sur TV Libertés, retour sur le 1er débat de la présidentielle américaine. Malgré une presse majoritairement hostile à Donald...

Eric Zemmour : « Le niveau de l’école en France est catastrophique »

Eric Zemmour : « Le niveau de l’école en France est catastrophique. Les profs reçoivent des consignes pour remonter les notes. Un 16 à...

Arménie. La Turquie jette de l’huile sur le feu au Haut-Karabakh

 Ahmad al-Khaled est un journaliste indépendant qui se concentre principalement sur l'implication d'acteurs étrangers dans le conflit syrien et ses conséquences aux niveaux régional...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -