Allemagne. Des islamistes organisent des manifestations anti-françaises

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...
Depuis la publication nouvelle des caricatures de Mahomet dans les colonnes de Charlie Hebdo, les manifestations anti-françaises, au cours desquelles le portrait de Macron est piétiné, des produits français détruits ou des appels à s’attaquer à tout ce qui est français sont lancés, sont désormais monnaie courante dans des pays musulmans.

C’est suite à ce contexte que le consulat français a été attaqué à Djeddah en Arabie Saoudite ou qu’ont eu lieu les attentats de Nice et Conflans sur le sol français, ainsi que les tentatives, arrêtées de justesse, de Lyon-Perrache, Sartrouville et Paris (deux affaires dans les 15e et 13e arrondissements). Ce qui est plus inquiétant, c’est que des manifestations aux objectifs similaires ont lieu sur le sol européen, notamment en Allemagne, où le gouvernement laisse faire au nom de la tolérance et de la liberté d’expression.

Dimanche dernier, près de 250 personnes sont descendues dans la rue à Hambourg, de la gare à la mairie, à l’appel de l’institut islamique Al Azhari, considéré comme radicalisé par le pouvoir allemand. Derrière une banderole où il était écrit en allemand et arabe « montrons notre amour pour le prophète Mahomet », les tenants de la « religion de paix et d’amour » ont dit leur opposition à toute caricature ou critique du « prophète » Mahomet.

L’institut Al-Azhari, suivi par 3211 personnes sur Facebook, propose officiellement « des cours de soutien scolaire » ; il indique le nom de son directeur, Mahmoud Ahmed et est basé à Hambourg. Sur la page, on trouve un compte-rendu de la manifestation, mais aussi l’appel officiel, sur fond vert islam, « contre l’islamophobie, le racisme, la discrimination, les insultes, pour l’anti-islamophobie, la tolérance, l’acceptation, le respect ». En pratique, l’on constate que l’organisation propose des cours d’arabe pour apprendre à lire le Coran, en dix leçons, et a formé [ou converti ?] déjà « plus de 300 musulmans », mais aussi des conférences… notamment sur les musulmans européens et Macron, le 16 octobre dernier.

La manifestation n’a pas été interdite, mais le porte-parole du bureau fédéral pour la protection de la Constitution, Marco Haase, a estimé que « ceux qui prendraient part à cette manifestation feraient cause commune avec les islamistes ». L’honneur des Hambourgeois est sauf : quinze citoyens ont organisé une contre-manifestation, avec un drapeau français et le portrait de Samuel Paty,  professeur d’histoire décapité à Conflans (78) pour avoir montré les caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo.

Cette manifestation anti-française est du reste moins importante et marquante que celle qui a eu lieu à Kiel, début novembre – et qui a pourtant été totalement ignorée par la presse française mainstream. Le 1er novembre, un millier de manifestants se sont rassemblés devant la gare centrale de Kiel – la ville portuaire du nord de l’Allemagne, à ne pas confondre avec Kehl, en banlieue de Strasbourg, pour crier leur haine de la France et « Allah Akbar ».

Le Schleswig-Holstein Ugeavisen écrit, très critique : « D’accord, il se peut que Allah soit Akbar, mais qui s’en soucie, à part les musulmans ? Ne les laissez pas nous faire taire. Les manifestants allemands, catholiques, orthodoxes ou européens ne se promènent pas dans les rues d’Istanbul en criant Louange à Jésus Christ ! Nous conseillons aux disciples de l’Islam de retourner dans leurs pays d’origine s’ils ne peuvent s’adapter à l’ordre qui domine ici. Personne ne les retient ! Et vive la France ! ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections...

7 Commentaires

  1. Le laxisme des autorités Françaises, Allemandes, et de manière générale Européennes face à ces exactions islamiques est inquiétant pour notre sécurité sur notre propre sol !

  2. Chers amis de B.V. bonjour !
    Qu’es ce que l’on attend, pour foutre dehors tous ces « braves gens » Tous ceux qui porte le moindre signe musulman ! Dans un charter avec un parachute et une bouteille d’eau et hop !
    Retour au pays.
    Kephas;

    • Plutôt sans parachute… Et pour le reste, il faut boycotter la viande halal : allez voir sur internet « suivez le coq » et aussi abonnez vous sur L 214 et vous aurez des adresses pour acheter de la viande « normale » et non cette saleté de halal.

  3. espérons que cela va ouvrir les yeux de beaucoup sur la réalité de l’offensive de l’islam pour subvertir la France , et pas que….

  4. Au vu du comportement extrémiste des musulmans d’Europe, on peut qualifier l’islam comme une secte , et à ce titre en interdire toutes les manifestations publiques ! En effet , loin d’être une simple religion comme sont les autres, les actes criminels dont il se rend coupable , totalement incompatibles avec nos us, coutumes et nos lois qui font l’ossature de notre civilisation sont suffisants pour en interdire, la propagation et même le simple exercice ;!,

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Eric Zemmour : « Les terroristes islamistes ne veulent pas nous diviser, ils veulent nous massacrer. Ils ne s’attaquent pas à nos valeurs, mais...

Eric Zemmour : « Les terroristes islamistes ne veulent pas nous diviser, ils veulent nous massacrer. Ils ne s’attaquent pas à nos valeurs, mais...

Viktor Orban sur l’islamisme et l’immigration : « Si nous ne voulons pas voir cela en Hongrie, nous ne devons pas les laisser entrer...

Suite aux attentats islamistes en France, Viktor Orban a déclaré que les Hongrois connaissaient les musulmans, ils avaient vécu avec eux pendant 150 ans. Il...

Anasheeds en français : qu’est-ce que écoutent les radicalisés musulmans français ?

Depuis plusieurs années, les radicaux islamistes développent leur propagande en musique, par des chants répétitifs qui encensent le djihad ou les enseignements de l’islam,...

Que Sophie Pétronin aille au diable !

Julien Dir, chroniqueur et polémiste officiant régulièrement sur Breizh-Info, est l’invité pour 8 semaines du quotidien Présent. Il poursuivait sa mission mardi dernier, par une tribune...