Ces grands vins encore à portée de bourse

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent à une élite privilégiée autour de laquelle se tisse un savoir-faire d’exception, nourri soit par une longue histoire ou bien conforté dans leur gloire au travers d’une fulgurante ascension. Quoi qu’il en soit, une supériorité naturelle faisant consensus dans le monde de la critique, hisse leur niveau au-dessus de la mêlée, au point d’en faire des modèles du genre, convoité et copié par les épigones.

Mais le plus souvent cette préséance tient à l’affirmation d’un style idiosyncratique, inaltérable au fil des années et des modes. Pourtant, ce qui constitue leur vraie valeur, se relève moins dans leurs qualités exceptionnelles et leur source d’originalité, que dans une improbable accessibilité insensible au renchérissement des temps.

En effet, les vins retenus dans cette sélection conservent une retenue tarifaire assez déroutante au regard du niveau des vins. Elle donne ainsi accès à des monuments du monde vinicole dont les prix n’ont pas été pollués par la spéculation du marché. Aussi, forment-ils une sorte du purgatoire du grand vin en raison d’un statut incomplètement adoubé par les mécanismes de la spéculation (rareté, modes, tropisme des grands vignobles).  ce titre., l’amateur y trouvera de grandes affaires à saisir sous réserve toutefois d’être sensibilisé à une dimension culturelle du vin qui participe aussi de sa valeur !

Héritiers du Comte Lafon (Mâcon)

L’histoire de ce domaine est récente puisqu’elle débute en 1999, avec le rachat d’une propriété assoupie du Mâconnais par l’un des caciques de Meursault : Dominique Lafon. Cette expansion extra bourguignonne n’est pas sans rappeler l’aventure jurassienne de Guillaume d’Angerville (Volnay) avec la création du domaine du Pélican, à l’origine d’un chardonnay qui fait lui aussi désormais autorité.

Dans les deux cas, il faut y voir les effets bénéfiques de l’heureuse transposition d’un savoir-faire qui se garde de tout « copier-coller », nuisible à l’expression singulière du terroir d’accueil. D’ailleurs, difficile de retrouver dans la ligne ultra effilée des mâcons, la patte renflée des meursaults de Dominique Lafon, dont le rôle personnel, se borne depuis son acquisition, à un bienveillant patronage sur la destinée d’une des propriétés les plus en vue du Mâconnais.

La greffe d’une signature aussi prestigieuse que celle de Dominique Lafon a bien évidemment secoué les positions et fait jaser le petit monde du Macônnais.

Avec son arrivée, s’est opéré tout un transfert de capitaux et d’ambition à même de régénérer le terroir hôte dans une saine émulation concurrentielle, pas toujours perçue d’un bon œil par les plus traditionalistes. Vingt ans après, le domaine de 20 hectares supervise une production notable de 170 000 bouteilles affichant un niveau éblouissant, si l’on tient compte de la quantité produite et de la grande diversité des crus représentés.

Présente dans quasiment toutes les appellations village du Mâconnais, la gamme ne souffre d’aucune faiblesse et partage la même épure dans une rigueur d’application qui force l’admiration. Ligne effilée, finale salivante et saline, limpidité cristalline, maturités abouties, élevages bien calés, bref les chardonnays de chaque terroir se rassemblent sous une patte stylistique enthousiasmante. La maître de chai, Caroline Gon, parvient sous l’égide de la biodynamie a maintenir dans chacun des vins, une brillance aromatique qui manque à des chardonnays mieux nés sur les terroirs plus illustres de la Côte de Beaune.

C’est en cela que les vins du domaine Héritiers du Comte Lafon représentent une glorieuse entrée en matière dans l’Olympe des grands chardonnays bourguignons. Pour une vingtaine d’euros, tous les vins offrent les attributs du grand bourgogne blanc, sans tomber dans l’écueil du boisé ostentatoire auquel se substitue une fascinante richesse en extrait.

S’il fallait choisir un vin porte-drapeau : alors il faudrait sans doute aller le chercher dans le Mâcon Milly Lamartine, berceau du domaine, et en particulier le clos du four, le représentant d’une magnifique sélection parcellaire qui magnifie les qualités du raisin dans un surcroît d’opulence, assez distinctive pour l’orientation générale de la gamme.

Raphno

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Inquiétude sur la fréquentation du parc Cobac Parc depuis la mise en place du pass sanitaire

Depuis le mercredi 21 juillet, il y a obligation du pass sanitaire dans les lieux de loisirs. C'est le...

Tyrannie sanitaire. Un député dézingue Olivier Véran à l’Assemblée nationale et lui rappelle ce qu’est la démocratie !

Tyrannie sanitaire. Un député dézingue Olivier Véran à l'Assemblée nationale et lui rappelle ce qu'est la démocratie ! https://www.youtube.com/watch?v=nZa7A7nLDWY Photo d’illustration...

Articles liés

Le pinotage, un cépage sud-africain trop méconnu

Aujourd’hui encore, et l’on ne peut que le déplorer, la magie d’un grand pinotage échappe à bon nombre de fins connaisseurs. Une part d’explication tient...

Steven Spurrier, Pio Boffa, Laurent Vaillé : le vin perd 3 grands serviteurs

Funeste série. Le monde du vin déplore la disparition de trois figures majeures, ayant eu dans leur domaine respectif ou au sein de leur...

Un vin blanc italien à moins de 20 euros, consacré au rang de vin exceptionnel par Decanter.

C’est une consécration inhabituelle qui est passée largement inaperçue en France. En cause, notre regrettable nombrilisme qui nous invite à ne porter qu’un intérêt...

Objectif 9000 bouteilles pour la sortie du premier vin rosé de l’abbaye de Jouques

Alors que les beaux jours arrivent, les bénédictines de l’abbaye de Jouques viennent de sortir leur tout nouveau vin, issu de leur vignoble et...