1er février 2021. Louis Fouché évoque la désobéissance civile

A LA UNE

Discussion sur la « désobéissance civile » et les bons moyens de la mettre en application de façon efficace, entre Jérémie Mercier et Louis Fouché, à l’occasion de la journée de réouverture des restaurants et autres lieux « non essentiels » le lundi 1er février.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

4 Commentaires

  1. des virus ils y en des milliers et il varient tout le temps, cette peur en ridicule, ruiné la vie des gens, et interdire de travaillé, est une tyrannie.
    il vaut lieux mourir libre, que vivre sans liberté.

  2. Cet homme appelle à la résistance, à la désobéissance civile mais qu’a-t-il fait ce type « courageux » ? Comme les rats, il a quitté le « navire France » pour se réfugier en Estonie en novembre dernier… Il est beau l’exemple ! Alors certes, je ne le connais ni d’Eve ni d’Adam, et il est PEUT-ETRE parti pour un motif légitime….Nonobstant, son « appel à la désobéissance civile, car c’est ensemble que nous gagnerons » sonne on-ne-peut-plus faux dans un tel contexte…..
    Par contre, cela n’enlève heureusement rien à la qualité des propos de Louis Fouché. Heureusement que lui, n’a pas quitté le navire !

    • C’est un vieux principe de la resistance comme des malfaiteurs : jamais dans la paroisse . Les actions menés sur le champ de bataille doivent être organisées et préparées en dehors de celuis ci, dans un pays ami ou dans une zone refuge où l’on ne sera pas exposé. Il faut donc des « soldats numeriques » à l’abri des coups pour aider les combattants. A chacun de voir selon sa position comment il peut contribuer à la resistance.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés