Nantes. Encore 3 fusillades…

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Ce sont les 16e, 17e et 18e fusillades de l’année. Trois épisodes ont encore eu lieu du 26 au 27 mars à Beauséjour, en limite de Nantes, Orvault et Saint-Herblain, au Clos-Toreau, quartier « sensible » du sud de Nantes et à Saint-Herblain non loin des Dervallières.

Ce vendredi 26 mars vers 22 heures, une détonation a été entendue par une riveraine de la rue des Grands Bois, au sud de Beauséjour – et non loin du quartier très « sensible » du Breil-Malville. Plusieurs individus auraient pris la fuite en courant. Un véhicule signalé volé a cependant été retrouvé sur place.

Le 27 mars vers 0h15 une balle de 9 mm s’est retrouvée dans la porte d’un appartement occupé par une femme seule, au Clos Toreau. Il n’y a pas de victime, car la balle n’a pas traversé la porte. « C’est soit une intimidation pour les locataires – par exemple en cas de conflit avec le dealer, soit une méprise, soit une attaque liée à un précédent locataire », relève un policier nantais, qui constate une « aggravation inquiétante du nombre de fusillades en ce moment ».

 

Le 27 mars rue Lucie Aubrac cette fois, à Saint-Herblain non loin des Dervallières, un impact de balle a été constaté dans la cuisine d’un logement occupé par une jeune femme, vers 19 heures. La police n’a pas retrouvé d’étuis ni de trace de tir.

L. M.

Photo d’illustration : DR

Carte : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : les brocantes reprennent après un nouveau mauvais coup du gouvernement

Et de trois confinements ! Considérées comme non essentielles, les activités de l’antiquité-brocante ont droit à chaque confinement… à...

Laxisme judiciaire. Suspecté de meurtre à Nantes, l’individu est placé… sous bracelet électronique

Le laxisme judiciaire et la gestion des mis en cause pour délits graves voire pour crimes, laissent parfois songeur....

Articles liés

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n'est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l'année dans l'agglomération nantaise...

Nantes. Encore une fusillade, la 23ème de l’année…

La 23e fusillade de l'année a eu lieu à Pirmil ce 27 avril, vers 17h25, rue Esnoul des Châtelets – tout près du pôle...

Nantes. Encore deux fusillades, le ministre de l’Intérieur ne se déplace pas

Cela n'a guère traîné : moins de cinq jours après le tournage d'un clip de rap dans le quartier « sensible » du Clos Toreau au...

Nantes. Une balle au 10e étage d’une tour du Clos-Toreau suite au tournage d’un clip de rap ?

La 19e fusillade de l’année a eu lieu au Clos-Toreau le 7 avril dernier : vers 17h30, une balle s’est fichée dans une fenêtre au 10e...