Nantes. Pendant que Mme Rolland fait la campagne d’Anne Hidalgo, les fusillades continuent de plus belle…

A LA UNE

Alors que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, s’active dans la campagne d’Anne Hidalgo pour la présidentielle de 2022 – sans grand succès pour l’instant – les fusillades continuent de plus belle dans la cité des ducs qu’elle est censée administrer.

Ce 29 septembre les unités du Raid sont intervenues à Bellevue pour arrêter un individu âgé de 17 ans qui se cachait dans un appartement de la rue du Jamet, au cœur du quartier dit « sensible » de l’ouest de Nantes.

Il a été mis en examen suite à la fusillade du 3 août dernier, boulevard du Tertre, où un jeune homme d’origine extra-européenne, la vingtaine, a été atteint par cinq tirs dont une balle à la tempe – les médecins ont réussi à le sauver, mais il a perdu l’usage d’un œil. Ce dernier avait des raisons d’être inquiet pour sa santé – il portait un gilet pare-lames.

Pendant ce temps, les armes ont continué de claquer à Nantes. Le 16 septembre vers 23 h un homme est descendu de voiture, au Breil, et a tiré sur un groupe de jeunes gens près du gymnase de la rue du Breil, à l’entrée sud-est du quartier. Les enquêteurs ont retrouvé les cibles, qui n’ont pas voulu les éclairer, et un étui de 9 mm sur place. Il s’agit de la 45e fusillade de l’année.

Le 21 septembre, un – ou deux, selon d’autres témoignages – coups de feu éclatent quartier Bottière, à l’est de Nantes. C’est la 46e fusillade de l’année.  Les pompiers prennent en charge rue Alfred Nobel un jeune homme âgé de 19 ans, domicilié en Vendée, dont la famille vit dans la cité, avec une balle dans la jambe qui a occasionné une fracture ouverte. Il avait été déjà victime d’une fusillade, dans la nuit du 1er au 2 août dernier, quai Emile Cormerais à Saint-Herblain – il avait expliqué aux policiers avoir été le témoin involontaire d’une bagarre, puis avoir pris la fuite lorsqu’il a entendu les coups de feu claquer.

Enfin ce 29 septembre en pleine après-midi, vers 15h45, trois hommes de 18 et 19 ans, d’origine tchétchène, en train de remplir des grilles de paris sportifs, ont été blessés au Breil, rue Feyder par un tireur dans une voiture – c’est la 47e fusillade de l’année.

 La rue Feyder est un endroit où les réseaux de revente de stupéfiants ont été mis en émoi il y a plusieurs mois par l’arrestation et le démantèlement de celui d’El Chapo 3T, dit Archa, qui tenait les 2, 4 et 6 rue des Plantes, avec un trafic qui rapportait 10.000 euros par jour ; les guetteurs étaient payés 50 euros par jour, les revendeurs 100. Le jeune homme âgé de 20 ans, qui avait déjà six mentions à son casier, a été condamné à quatre ans ferme en avril 2020, et cinq ans d’interdiction de séjour à Nantes.

Deux des trois tchétchènes ont été grièvement blessés – l’un a une plaie traversante à la poitrine, l’autre a une balle dans l’omoplate et une autre dans les jambes ; leurs jours sont cependant hors de danger. Les policiers ont par ailleurs retrouvé une vingtaine d’étuis de 9 mm sur place et une voiture qui a pu servir aux auteurs de la fusillade, brûlée à Saint-Herblain.

Une fusillade de plus rue Feyder, qui avec la place attenante est une véritable « sniper alley » à la nantaise – 9 fusillades depuis 2015 pour autant de blessés par balle.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

4 Commentaires

  1. On n´entend pas parler de ces fusillades nantaises dans les medias nationaux. Ca n´arrive qu´a Marseille soit disant. Donc toute la France est gangrennée par ces racailles venues nous enrichir. Merci. On va attendre encore combien de temps avant de reagir ?

  2. un gars qui porte un gilet pare-balle, c’est courant ?
    ça prouve qu’il n’avait pas la conscience tranquille
    et le déficit de la sécu augmente avec les soins donnés à cette racaille

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés