Étiquette : fusillades nantes

Nantes. 50 fusillades depuis le début de l’année…

Les fusillades continuent de plus belle à Nantes. Voici le dernier bilan. Sans commentaire. Depuis la nuit du 8 au 9 août dernier, où un adolescent blessé au bras avait été hospitalisé au CHU, ce qui était la 41e fusillade de l’année – qui a eu lieu place Mendès France, comme l’ont établi les policiers, Nantes a connu 9 nouvelles

Nantes. Déjà 6 fusillades sur le même point de deal en un mois !

Depuis fin juillet, le juteux point de deal situé devant le Carrefour Market de Bellevue, à Nantes, a été l’endroit où ont eu lieu six fusillades, avec cinq blessés. Des fusillades ont en effet eu lieu le 29 juillet, le 2 août et le 9 août – avec un blessé à chaque fois – le dernier avait été tout simplement

Nantes. Six ans après la fusillade de Malakoff, quatre ans ferme pour le tireur

C’est une affaire qui illustre bien les limites de la justice en matière de traitement des fusillades à Nantes, face au poids de l’omerta dans les quartiers dits « sensibles ». Le soir du 2 mai 2016, une dizaine de jeunes était réunie pour jouer à la console ou regarder la télé dans un local associatif rue d’Irlande, quand trois hommes cagoulés,

Fusillades à Nantes : le procureur ne sait plus compter…

Il y a tellement de fusillades à Nantes que le procureur de la République lui même a perdu le compte. Compte que Breizh info tient scrupuleusement à jour… Dans ses déclarations à la presse , il affirme qu’il y a eu dans la cité des Ducs « 17 épisodes de tir depuis le début de l’année, huit événements avec usage

Trafic de stups : nouvelle fusillade à Nantes, une arme saisie à Saint-Nazaire

Une nouvelle fusillade a eu lieu ce 13 mars à Nantes, en limite du quartier de la Boissière (Nantes-Nord) et du secteur pavillonnaire attenant, rue Vincent Scotto vers 17h45. Un homme au volant d’une Range Rover aurait fait feu à deux reprises vers un autre véhicule, qui n’a pas été retrouvé. Aucun blessé n’a été signalé, mais un étui a

Nantes

Nantes. Les fusillades ne prennent pas de vacances…

Dans la nuit du 9 au 10 février vers 4h45 un locataire, rue de Valenciennes, au Pin Sec – juste au nord du quartier dit « sensible » de la Bottière – a appelé la police pour signaler des tirs sur la porte de son logement. Celle-ci a été criblée de balles, les policiers ont compté 24 impacts et plusieurs étuis de

Nantes. Des jeunes « essayaient » un revolver au nord de Nantes : 53ème fusillade de l’année

La 53e fusillade de l’année a eu lieu dans les quartiers nord de Nantes, et plus précisément au « Bout des Landes », quartier réputé « sensible » (comme la Boissière, le Bout des Pavés, le Chêne des Anglais situés à proximité, dans les mêmes quartiers nord). Cette fois, les riverains de la rue d’Audierne ont entendu plusieurs détonations – jusqu’à quatre, et vu

Nantes. Pendant que Mme Rolland s’occupe (assez mal) de la campagne d’Anne Hidalgo, les fusillades continuent de plus belle…

Pendant que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, continue de s’occuper – avec le succès que l’on sait – de la campagne d’Anne Hidalgo, à Nantes il ne manque guère qu’une colline du crack pour que l’insécurité égale, voire dépasse celle de Paris. Trois nouvelles fusillades ont en effet eu lieu en moins de six jours, dont un épisode particulièrement

Nantes. Pendant que Mme Rolland fait la campagne d’Anne Hidalgo, les fusillades continuent de plus belle…

Alors que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, s’active dans la campagne d’Anne Hidalgo pour la présidentielle de 2022 – sans grand succès pour l’instant – les fusillades continuent de plus belle dans la cité des ducs qu’elle est censée administrer. Ce 29 septembre les unités du Raid sont intervenues à Bellevue pour arrêter un individu âgé de 17 ans

Nantes. 44 fusillades depuis le début de l’année…

Le compteur de fusillades à Nantes ne cesse de tourner : au 15 septembre il y avait désormais au moins 44 fusillades depuis le début de l’année, dont au moins 38 liées à des règlements de comptes. Au moins trois fusillades (les 34e, 35e et 36e de l’année ont eu lieu le 27 août entre des Roms, au fusil à pompe,

Nantes. Les fusillades reprennent de plus belle, un blessé grave au CHU

La nuit du 1er au 2 août a été marquée par trois règlements de comptes entre gangs de la drogue nantais, au cours desquels un blessé – grave, à la poitrine – a été transporté au CHU où il est toujours hospitalisé. Il s’agit des 28e, 29e   et 30e fusillades de l’année. Le premier épisode, sans surprise, a frappé les

Nantes. La 27ème fusillade de l’année : ça s’est passé aux Dervallières…

Après trois semaines de « pause » depuis la 26e fusillade de l’an de grâce 2021 dans les quartiers nord de Nantes le 11 juin dernier, une nouvelle fusillade vient d’avoir lieu aux Dervallières. Une rafale d’arme automatique a touché dimanche 4 juillet, dans la soirée, le hall d’immeuble du 38, rue Watteau aux Dervallières – il s’agit d’une des entrées du

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique :  un bus C20 rentrant au dépôt s’est fait canarder à Porte d’Orvault le 18 mai dernier par le passager d’une voiture grise. Bilan : trois vitres étoilées et un conducteur qui ne sait toujours pas

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n’est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l’année dans l’agglomération nantaise a eu lieu rue du Congo à Saint-Herblain, dans le Val de Chézine, au calibre 12 dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Cinq personnes ont été interpellées suite à cette fusillade, deux, dont

Nantes. Encore une fusillade, la 23ème de l’année…

La 23e fusillade de l’année a eu lieu à Pirmil ce 27 avril, vers 17h25, rue Esnoul des Châtelets – tout près du pôle d’échange de Pirmil (tramways 2, 3, Chronobus vers Saint-Sébastien et Les Sorinières, bus vers le sud de l’agglomération), assez fréquenté à cette heure. Une altercation a éclaté entre quatre hommes et un autre, seul, un du

Nantes. Encore deux fusillades, le ministre de l’Intérieur ne se déplace pas

Cela n’a guère traîné : moins de cinq jours après le tournage d’un clip de rap dans le quartier « sensible » du Clos Toreau au cours duquel une balle perdue a étoilé une fenêtre au 10e étage d’une tour d’habitation, deux autres fusillades ont eu lieu à Nantes, dans les quartiers non moins « sensibles » des Dervallières et de la Bottière. Pour

Nantes. Une balle au 10e étage d’une tour du Clos-Toreau suite au tournage d’un clip de rap ?

La 19e fusillade de l’année a eu lieu au Clos-Toreau le 7 avril dernier : vers 17h30, une balle s’est fichée dans une fenêtre au 10e étage d’une tour rue d’Ascain. Il n’y a heureusement pas eu de blessé dans l’appartement occupée par une retraitée, qui a demandé à quitter le quartier. Selon les premiers éléments de l’enquête,  des jeunes délinquants auraient

Nantes. Encore 3 fusillades…

Ce sont les 16e, 17e et 18e fusillades de l’année. Trois épisodes ont encore eu lieu du 26 au 27 mars à Beauséjour, en limite de Nantes, Orvault et Saint-Herblain, au Clos-Toreau, quartier « sensible » du sud de Nantes et à Saint-Herblain non loin des Dervallières. Ce vendredi 26 mars vers 22 heures, une détonation a été entendue par une riveraine

Nantes. Deux fusillades en un week-end à Malakoff et Rezé

Les 11e et 12e fusillades de l’année ont eu lieu ce week-end pour clôturer un mois de février plutôt calme, puisqu’il semble ne plus avoir eu de fusillade depuis le 10 février dernier à la Chicotière, à l’entrée nord de Bellevue. Rezé : des Arméniens blessés et en garde à vue Au niveau du 14 avenue René Guy Cadou, derrière

Nantes. 50 fusillades depuis le début de l’année…

Les fusillades continuent de plus belle à Nantes. Voici le dernier bilan. Sans commentaire. Depuis la nuit du 8 au 9 août dernier, où un adolescent blessé au bras avait été hospitalisé au CHU, ce qui était la 41e fusillade de l’année – qui a eu lieu place Mendès France, comme l’ont établi les policiers, Nantes a connu 9 nouvelles

Nantes. Déjà 6 fusillades sur le même point de deal en un mois !

Depuis fin juillet, le juteux point de deal situé devant le Carrefour Market de Bellevue, à Nantes, a été l’endroit où ont eu lieu six fusillades, avec cinq blessés. Des fusillades ont en effet eu lieu le 29 juillet, le 2 août et le 9 août – avec un blessé à chaque fois – le dernier avait été tout simplement

Nantes. Six ans après la fusillade de Malakoff, quatre ans ferme pour le tireur

C’est une affaire qui illustre bien les limites de la justice en matière de traitement des fusillades à Nantes, face au poids de l’omerta dans les quartiers dits « sensibles ». Le soir du 2 mai 2016, une dizaine de jeunes était réunie pour jouer à la console ou regarder la télé dans un local associatif rue d’Irlande, quand trois hommes cagoulés,

Fusillades à Nantes : le procureur ne sait plus compter…

Il y a tellement de fusillades à Nantes que le procureur de la République lui même a perdu le compte. Compte que Breizh info tient scrupuleusement à jour… Dans ses déclarations à la presse , il affirme qu’il y a eu dans la cité des Ducs « 17 épisodes de tir depuis le début de l’année, huit événements avec usage

Trafic de stups : nouvelle fusillade à Nantes, une arme saisie à Saint-Nazaire

Une nouvelle fusillade a eu lieu ce 13 mars à Nantes, en limite du quartier de la Boissière (Nantes-Nord) et du secteur pavillonnaire attenant, rue Vincent Scotto vers 17h45. Un homme au volant d’une Range Rover aurait fait feu à deux reprises vers un autre véhicule, qui n’a pas été retrouvé. Aucun blessé n’a été signalé, mais un étui a

Nantes

Nantes. Les fusillades ne prennent pas de vacances…

Dans la nuit du 9 au 10 février vers 4h45 un locataire, rue de Valenciennes, au Pin Sec – juste au nord du quartier dit « sensible » de la Bottière – a appelé la police pour signaler des tirs sur la porte de son logement. Celle-ci a été criblée de balles, les policiers ont compté 24 impacts et plusieurs étuis de

Nantes. Des jeunes « essayaient » un revolver au nord de Nantes : 53ème fusillade de l’année

La 53e fusillade de l’année a eu lieu dans les quartiers nord de Nantes, et plus précisément au « Bout des Landes », quartier réputé « sensible » (comme la Boissière, le Bout des Pavés, le Chêne des Anglais situés à proximité, dans les mêmes quartiers nord). Cette fois, les riverains de la rue d’Audierne ont entendu plusieurs détonations – jusqu’à quatre, et vu

Nantes. Pendant que Mme Rolland s’occupe (assez mal) de la campagne d’Anne Hidalgo, les fusillades continuent de plus belle…

Pendant que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, continue de s’occuper – avec le succès que l’on sait – de la campagne d’Anne Hidalgo, à Nantes il ne manque guère qu’une colline du crack pour que l’insécurité égale, voire dépasse celle de Paris. Trois nouvelles fusillades ont en effet eu lieu en moins de six jours, dont un épisode particulièrement

Nantes. Pendant que Mme Rolland fait la campagne d’Anne Hidalgo, les fusillades continuent de plus belle…

Alors que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, s’active dans la campagne d’Anne Hidalgo pour la présidentielle de 2022 – sans grand succès pour l’instant – les fusillades continuent de plus belle dans la cité des ducs qu’elle est censée administrer. Ce 29 septembre les unités du Raid sont intervenues à Bellevue pour arrêter un individu âgé de 17 ans

Nantes. 44 fusillades depuis le début de l’année…

Le compteur de fusillades à Nantes ne cesse de tourner : au 15 septembre il y avait désormais au moins 44 fusillades depuis le début de l’année, dont au moins 38 liées à des règlements de comptes. Au moins trois fusillades (les 34e, 35e et 36e de l’année ont eu lieu le 27 août entre des Roms, au fusil à pompe,

Nantes. Les fusillades reprennent de plus belle, un blessé grave au CHU

La nuit du 1er au 2 août a été marquée par trois règlements de comptes entre gangs de la drogue nantais, au cours desquels un blessé – grave, à la poitrine – a été transporté au CHU où il est toujours hospitalisé. Il s’agit des 28e, 29e   et 30e fusillades de l’année. Le premier épisode, sans surprise, a frappé les

Nantes. La 27ème fusillade de l’année : ça s’est passé aux Dervallières…

Après trois semaines de « pause » depuis la 26e fusillade de l’an de grâce 2021 dans les quartiers nord de Nantes le 11 juin dernier, une nouvelle fusillade vient d’avoir lieu aux Dervallières. Une rafale d’arme automatique a touché dimanche 4 juillet, dans la soirée, le hall d’immeuble du 38, rue Watteau aux Dervallières – il s’agit d’une des entrées du

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique :  un bus C20 rentrant au dépôt s’est fait canarder à Porte d’Orvault le 18 mai dernier par le passager d’une voiture grise. Bilan : trois vitres étoilées et un conducteur qui ne sait toujours pas

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n’est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l’année dans l’agglomération nantaise a eu lieu rue du Congo à Saint-Herblain, dans le Val de Chézine, au calibre 12 dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Cinq personnes ont été interpellées suite à cette fusillade, deux, dont

Nantes. Encore une fusillade, la 23ème de l’année…

La 23e fusillade de l’année a eu lieu à Pirmil ce 27 avril, vers 17h25, rue Esnoul des Châtelets – tout près du pôle d’échange de Pirmil (tramways 2, 3, Chronobus vers Saint-Sébastien et Les Sorinières, bus vers le sud de l’agglomération), assez fréquenté à cette heure. Une altercation a éclaté entre quatre hommes et un autre, seul, un du

Nantes. Encore deux fusillades, le ministre de l’Intérieur ne se déplace pas

Cela n’a guère traîné : moins de cinq jours après le tournage d’un clip de rap dans le quartier « sensible » du Clos Toreau au cours duquel une balle perdue a étoilé une fenêtre au 10e étage d’une tour d’habitation, deux autres fusillades ont eu lieu à Nantes, dans les quartiers non moins « sensibles » des Dervallières et de la Bottière. Pour

Nantes. Une balle au 10e étage d’une tour du Clos-Toreau suite au tournage d’un clip de rap ?

La 19e fusillade de l’année a eu lieu au Clos-Toreau le 7 avril dernier : vers 17h30, une balle s’est fichée dans une fenêtre au 10e étage d’une tour rue d’Ascain. Il n’y a heureusement pas eu de blessé dans l’appartement occupée par une retraitée, qui a demandé à quitter le quartier. Selon les premiers éléments de l’enquête,  des jeunes délinquants auraient

Nantes. Encore 3 fusillades…

Ce sont les 16e, 17e et 18e fusillades de l’année. Trois épisodes ont encore eu lieu du 26 au 27 mars à Beauséjour, en limite de Nantes, Orvault et Saint-Herblain, au Clos-Toreau, quartier « sensible » du sud de Nantes et à Saint-Herblain non loin des Dervallières. Ce vendredi 26 mars vers 22 heures, une détonation a été entendue par une riveraine

Nantes. Deux fusillades en un week-end à Malakoff et Rezé

Les 11e et 12e fusillades de l’année ont eu lieu ce week-end pour clôturer un mois de février plutôt calme, puisqu’il semble ne plus avoir eu de fusillade depuis le 10 février dernier à la Chicotière, à l’entrée nord de Bellevue. Rezé : des Arméniens blessés et en garde à vue Au niveau du 14 avenue René Guy Cadou, derrière

À LA UNE

Vidéoscopie. Brut nous révèle l'étonnant parcours de cette Catalane : 40 dates Tinder en 40 jours
Callac. Et les locaux alors Jean-Yves Rolland ?
Quimper. Saisie record de cannabis, armes à feu, héroïne : Finistère, terre de toxicomanes et de trafiquants ?
Sant-Nazer : An ispiser bulgar a c'houneze etre 5000 ha 7000€ bep miz

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !