Résidences secondaires au Pays de Galles. Le Plaid Cymru veut augmenter les taxes pour protéger les locaux

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Les propriétaires de résidences secondaires au Pays de Galles pourraient voir leur taxe d’habitation drastiquement augmenter si le Plaid Cymru est au pouvoir après les élections du parlement gallois en mai.

Le parti propose de faire passer de 100% à 200% le montant de la taxe d’habitation applicable aux résidences secondaires et propose également de plafonner le nombre de résidences secondaires dans une zone et de modifier les règles afin qu’elles ne puissent pas être enregistrées comme des entreprises.

Les conservateurs ont qualifié ces propositions d’ « attaque voilée » contre l’économie touristique du Pays de Galles.

Mais Le Plaid Cymru affirme que ces politiques sont nécessaires pour empêcher les communautés rurales de perdre une « génération de jeunes » à cause de la « crise des résidences secondaires ».

Selon les chiffres officiels, 24 873 résidences secondaires étaient enregistrées au Pays de Galles comme payant la taxe d’habitation en janvier 2021. C’est dans la région de Gwynedd que l’on trouve le plus grand nombre de résidences secondaires – 5 098 – soit 20 % de toutes les résidences secondaires du pays de Galles. Le Pembrokeshire compte 4 068 résidences enregistrées, Cardiff en compte 3 477, Anglesey 2 139 et 2 104 à Swansea.

Depuis 2017, les conseils gallois ont le droit d’imposer une taxe municipale allant jusqu’à 100 % sur les résidences secondaires. Au cours de l’exercice 2020/21, huit conseils ont facturé une prime – Conwy et Ceredigion ont facturé 25% ; Anglesey a facturé 35% ; tandis que les conseils de Gwynedd, Denbighshire, Flintshire, Powys et Pembrokeshire ont facturé une prime de 50%.

Le conseil de Swansea a été le premier au Pays de Galles à décider de facturer la totalité de la prime de 100 % à partir du 1er avril 2021, et les conseillers de Gwynedd ont récemment soutenu la facturation intégrale. Mais certains petits malins ont tenté de passer entre les mailles du filet : certains propriétaires de résidences secondaires ont en effet désigné leurs propriétés comme étant des entreprises, ce qui signifie qu’ils ne paient aucune taxe municipale.

Mabon ap Gwynfor, candidat de Plaid Cymru pour la circonscription de Dwyfor Meirionnydd à Gwynedd, a déclaré que son parti, une fois au pouvoir « supprimerait la faille qui permet actuellement aux résidences secondaires d’être enregistrées comme des ‘entreprises' » et augmenterait la prime maximale à 200%. Il a ajouté : « En outre, un gouvernement Plaid redéfinirait le terme de « maison abordable » qui inclut actuellement les propriétés valant plus de 250 000 £ – un chiffre hors de portée pour de nombreux jeunes dans nos communautés rurales. Les jeunes sont au cœur de nos communautés rurales et un gouvernement Plaid s’engagerait pleinement à leur donner toutes les chances de gagner leur vie, d’apprendre et de vivre dans la région de leur choix, où que ce soit au Pays de Galles.»

Et si les élus à la région Bretagne en prenaient de la graine pour protéger une jeunesse qui constate, jour après jour, une explosion des résidences secondaires en Bretagne pour son plus grand désarroi ?

Sur le sujet, lire le livre de Nil Caouissin, manifeste pour un statut de résident en Bretagne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Articles liés

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas à ce « super Thursday...

Tournoi des 6 nations 2022. Le calendrier complet

Avec un peu de retard, nous vous proposons de découvrir ci-dessous le calendrier du tournoi des 6 nations 2022 de rugby, tournoi durant lequel...

Immobilier, résidences secondaires, statut de résident : La Bretagne aux Bretons ! [L’Agora]

La crise du Covid-19 et les mesures sanitaires folles qui ont suivi ont déclenché une crise, potentiellement bien plus lourde de conséquences pour la...

Tom Jones a-enep Kembre dizalc’h

Ur c'hembread eo ar c'haner Tom Jones, bet ganet e su Bro-Gembre. Padal, n'eo ket tomm ouzh Bro-Gembre dizalc'h. D'an 23 a viz ebrel e...