Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Langues régionales. Vote historique de la loi Molac : retour sur les débats en vidéo

Le 8 avril 2021 restera dans l’histoire comme la victoire des Girondins sur les Jacobins à l’Assemblée nationale, ces derniers incarnés par la France Insoumise et une partie des députés LREM, s’opposant vaille que vaille à la proposition de loi Molac sur les langues régionales.

Voir ci-dessous la réaction de Paul Molac, évoquant un vote historique, une première concernant une loi sur les langues régionales (et possiblement la porte ouverte à la signature de la charte européenne des langues régionales ?)

Voir les députés qui ont défendu la loi :

Marc Le Fur, défendant la loi avec brio :

Une loi défendue par Emmanuelle Ménard avec ferveur :

Et ici par le mouvement Démocrates :

Ecoutez l’opinion de la France Insoumise sur les langues régionales et la réponse de Paul Molac :

Une large majorité à l’Assemblée nationale a voté la Loi Molac en seconde lecture.

Nombre de votants :342. Suffrages exprimées : 323. Majorité absolue : 162. Pour : 247. Contre : 76

Cette loi reconnait l’appartenance des langues régionales au patrimoine immatériel de la France pour mieux pouvoir les protéger.

Dans la vie publique ensuite, l’affichage de traductions en langue régionales, la signalétique publique, l’utilisation de signes diacritiques (Fañch) dans les actes d’état civil, sont sécurisés.

Et dans l’enseignement enfin, a été obtenue la reconnaissance de l’immersion en langue régionale à l’école publique, mais aussi le versement rendu effectif du forfait scolaire pour les écoles associatives comme les écoles Diwan. Cela entrainera une augmentation de l’offre d’enseignement des langues régionales y compris au sein de l’école public, et cela bénéficiera donc au plus grand nombre. Au Pays basque une expérience a montré que les enfants qui faisaient la maternelle à 100% en basque avaient de meilleurs résultats en français au primaire

Cette victoire sur le jacobinisme – en l’absence des élus RN visiblement mal à l’aise avec le sujet – pouvait être saluée comme il se doit en fin de séance, par l’hymne breton repris par les députés de Bretagne :

Trugarez Paul Molac.

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

Gabegie. Le député européen le mieux payé de Bruxelles a gagné 3 millions d’euros l’année dernière

Découvrir l'article

Sociétal

Vincent Bolloré : l’audition en intégralité de sa séance d’auto-critique devant la commission d’enquête soviétique de l’Assemblée nationale

Découvrir l'article

Politique

Loi immigration. Pour Marion Maréchal (Reconquête), « Aucun projet de loi sur l’immigration ne doit permettre la régularisation »

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Affaire Quatennens : le côté femelle de la politique

Découvrir l'article

Politique

Assemblée nationale. Qui sont les nouveaux parlementaires de « Biribi » ?

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Dissolution potentielle de l’Assemblée nationale : Mathilde Hignet (LFI) et Jean-Charles Larsonneur (Horizons) en danger

Découvrir l'article

Politique

Dissolution. Les députés n’ont pas envie de retourner devant leurs électeurs

Découvrir l'article

Immigration, Politique, Tribune libre

“Qu’il(s) retourne(nt) en Afrique”. Et alors ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Tribune libre

Qu’ils retournent en Afrique ! Vive Grégoire de Fournas ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Education, Sociétal

Langues régionales. L’ONU inquiète pour la « dignité » et « l’identité » des locuteurs en France

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky