Loi sur les langues régionales : l’immersion dans le public et le forfait scolaire adoptés

A LA UNE

Covid-19. Une évolution contrastée d’un continent à l’autre

La contamination planétaire poursuit sa hausse, toujours suivie, à quelques semaines d’intervalle, par une hausse de la mortalité. Cette...

Irlande du Nord. Quand les enfants perdus d’Ulster sombrent dans la violence

Nous vous proposons ci-dessous la traduction d'un article en langue anglaise signé JENNY MCCARTNEY au sujet des tensions et...

Loi sur les langues régionales : retour sur une journée historique

La défense de cette loi a l'assemblée en deuxième lecture avait visiblement été préparée minutieusement par Paul Molac. Fort...

Jamie Bryson : « Le processus a pour but d’éradiquer l’identité unioniste et de séparer progressivement l’Irlande du Nord du Royaume-Uni »

Jamie Bryson est un activiste loyaliste, qui vit en Irlande du Nord. Il dirige une entreprise de relations publiques...

Alain de Benoist : « Le meilleur moyen de faire accepter des restrictions des libertés est de les justifier par la nécessité de garantir...

Alain de Benoist a publié récemment « La puissance et la foi », aux éditions Pierre Guillaume de Roux....

Ce jeudi matin, les députés examinent en deuxième lecture la proposition de loi sur les langues régionales. Un des principaux articles instaurant l’enseignement immersif faisait l’objet d’un amendement du gouvernement visant à le supprimer : il vient d’être rejeté.

L’amendement gouvernemental visant à supprimer l’article 2 ter qui ouvre la voie à l’enseignement immersif en langue régionale dans l’enseignement public a donc été rejeté par les députés, avec 188 voix. Cet article-phare de la proposition de loi autorise pour la première fois l’enseignement immersif dans les écoles, collèges et lycées publics. Il était jusqu’ici réservé aux établissements privés.

Par ailleurs, l’amendement rétablissant l’instauration du forfait scolaire pour les écoles associatives est adopté par l’Assemblée nationale. Une décision saluée par le député Paul Molac, à l’origine de cette proposition de loi.

Il s’agit d’une victoire politique pour Paul Molac, le rapporteur de la proposition de loi. Celui-ci a fait valoir que l’enseignement immersif d’une langue régionale ne nuit nullement à l’apprentissage de la langue française. « Dans les écoles associatives, les résultats en français sont supérieurs à la moyenne », a-t-il souligné.

Ouest-France rapporte : 

Le nouvel article 2 ter ouvre la possibilité d’un enseignement dit « immersif », c’est-à-dire effectué en langue régionale pour la plus grande partie du temps scolaire, dans l’enseignement public. Il modifie l’article L. 312-10 du Code de l’éducation, qui ne prévoit actuellement que deux formes d’enseignement des langues régionales : l’enseignement de la langue et de la culture régionales, d’une part ; l’enseignement bilingue en langue française et en langue régionale, d’autre part.

Si plusieurs réseaux d’écoles proposent un enseignement immersif des langues régionales, notamment les écoles Diwan pour l’enseignement en breton, Bressola pour l’enseignement en catalan, Calandreta pour l’enseignement en occitan ou Seaska pour l’enseignement en basque, les filières d’enseignement immersif ne peuvent toutefois pas être proposées dans l’enseignement public à ce jour et sont ainsi circonscrites aux établissements privés.

L’article 2 ter permettrait, au contraire, aux établissements publics de proposer une filière d’enseignement immersif, au côté de filières « classiques ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

www
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Irlande du Nord. Des espoirs grandissent sur de possibles changements apportés au Protocole

Les espoirs d'un accord entre le Royaume-Uni et l'UE qui pourrait contribuer à apaiser les tensions en Irlande du...

Suicide du Royaume-Uni. Les universités cesseront de pénaliser l’orthographe « pour réduire l’écart entre Blancs et Noirs »

Les étudiants universitaires ne seront plus pénalisés dans les notes pour leurs fautes d'orthographe, de grammaire et de ponctuation...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO