États-Unis. La cofondatrice « marxiste » de Black Lives Matter aime les villas de luxe… dans les quartiers blancs

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Être la cofondatrice du mouvement Black Lives Matter, se présenter comme « marxiste » et acheter une villa à 1,4 millions de dollars dans un quartier quasi exclusivement blanc : la militante afro-américaine et LGBT Patrisse Cullors n’est pas à un paradoxe près.

Black Lives Matter : une certaine approche du marxisme

« Le problème avec le socialisme est que vous finissez un jour par avoir dépensé tout l’argent des autres », disait en son temps Margaret Thatcher. La citation de la « Dame de fer » pourrait être un sujet de réflexion pour la cofondatrice du mouvement Black Lives Matter en 2013, Patrisse Cullors. Cette Afro-américaine qui se présente comme « marxiste de formation » est accusée de fraude par certains après des révélations concernant l’achat d’une propriété à Los Angeles (Californie) qu’elle aurait réalisé pour un montant estimé à 1,4 millions de dollars. Cette femme âgée de 37 ans se présente par ailleurs comme une « combattante de la liberté »…

Enseignante dans le domaine « social et environnemental » au Prescott College, en Arizona, elle se veut aussi « artiste, auteur, éducatrice et abolitionniste » selon les informations que donne à lire son site web. Décidément très prolixe, elle a par ailleurs signé un contrat à l’automne dernier avec le studio de télévision et de cinéma Warner Bros. Le supposé « racisme systémique » dénoncé avec violence lors des manifestations Black Lives Matter du printemps 2020 n’étant donc pas toujours au rendez-vous.

La villa située dans un quartier blanc de Los Angeles

Quant au choix de l’emplacement de cette acquisition immobilière par la militante « antiraciste », il est lui aussi très surprenant puisque la propriété est située à Topanga Canyon, près de Malibu. Un secteur qui serait peuplé à plus de 88 % par des Blancs et où les Afro-américains représenteraient moins de 2 % de la population locale, indique le quotidien britannique The Sun. Voilà qui n’est pas sans paradoxe pour une militante marxiste de la cause noire tandis que la villa en question serait dotée de trois chambres, trois salles de bain et d’une très grande salle de réception.

En ce qui concerne la provenance des fonds, Patrisse Cullors, après le départ des deux autres cofondatrices Opal Tometi et Alicia Garza en 2020, est désormais seule à la tête du BLM Global Network Foundation, supervisant ainsi les divers chapitres locaux. La fondation, selon l’Associated Press, aurait reçu 90 millions de dollars de dons en 2020.

L’empire immobilier de Patrisse Cullors

Les accusations de fraude circulant sur les réseaux sociaux depuis quelques jours au sujet de la militante Afro-américaine ne s’appuient pas seulement sur l’acquisition de la villa de 1,4 millions de dollars à Los Angeles mais sur le fait que cette maison vient s’ajouter à deux autres biens immobiliers déjà acquis par Patrisse Cullors à Los Angeles selon le New York Post. Ce dernier a par ailleurs indiqué que la cofondatrice de Black Lives Matter disposerait au total d’un patrimoine de quatre maisons hauts de gamme rien qu’aux États-Unis pour un montant avoisinant les 3,2 millions de dollars.

Le même quotidien américain révèle aussi que celle qui est également une activiste LGBT aurait convoité une propriété aux Bahamas, dans un centre de villégiature ultra-exclusif où Justin Timberlake et Tiger Woods ont tous deux leur maison. Un secteur où les biens immobiliers se négocieraient entre 5 et 20 millions de dollars.

black Lives Matter
La résidence immobilière convoitée par Patrisse Cullors aux Bahamas. Source : Daily Mail

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Steve Eason) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

L’envers des affaires : Karl Zéro balance tout sur Alègre, Fourniret et les réseaux pédocriminels…

Le journaliste Karl Zéro lance un magazine trimestriel d'enquêtes au long cours qui nous plonge dans l’Envers des affaires....

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas...

Articles liés

Des Black Lives Matter manifestent pour un nouveau délinquant abattu par la police…mais partent après avoir appris qu’il était blanc

Des manifestants du mouvement Black Lives Matter au Minnesota se sont agenouillés et ont commencé à défiler pour dénoncer une fusillade mortelle avec la...

États-Unis : Facebook bloque l’article du New York Post sur la co-fondatrice de Black Lives Matter ayant acheté quatre maisons

La tyrannie Gafatique se poursuit : Facebook vient de bloquer l’article du New York Post sur la co-fondatrice de Black Lives Matter ayant acheté...

Tournoi des Six Nations. Irlande et Écosse redressent la tête face à la propagande Black Lives Matter

C'est un acte de résistance au politiquement correct suffisamment rare pour être souligné : aucun des joueurs des équipes de rugby d'Irlande et d'Écosse...

États-Unis. Après avoir annoncé sa suppression : la ville de Minneapolis augmente finalement le budget de sa police face à la criminalité

Loin des annonces tapageuses du printemps 2020 suite au décès de George Floyd, la ville étasunienne de Minneapolis n'a finalement pas démantelé sa police....