Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de « désobéissance civile » dans toute l’Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre la forme de défilés de bandes non notifiés, qui auront lieu dans les villes et villages d’Irlande du Nord à l’insu de la police ou de la commission des défilés.

On s’attend également à ce que des manifestations non déclarées aient lieu, avec des routes bloquées à des moments clés de la journée. La majorité des manifestations et défilés prévus devraient avoir lieu à partir de dimanche, en attendant la fin des funérailles du duc d’Édimbourg.

Un certain nombre de groupes loyalistes ont déjà déclaré qu’ils ne traiteraient plus avec la police nord irlandaise au niveau communautaire concernant les projets de défilés, de bonfire et de manifestations. Ils ont également retiré leur soutien à la Commission des défilés, l’organisme de réglementation chargé d’imposer des restrictions à tout défilé en Irlande du Nord qu’il juge litigieux ou offensant.

Pour l’heure, la police ne connait pas les détails de ces manifestations. Des sources paramilitaires loyalistes affirment que si elles ne sont pas responsables de l’organisation des manifestations, elles ne feront rien pour les empêcher.

La crainte réside qu’en dépit d’une intention pacifique, les défilés des bandes loyalistes n’attirent des milliers de jeunes partisans et de spectateurs, ce qui les rendrait impossibles à contrôler, avec le risque de nouvelles violences. On craint que cette situation ne s’aggrave à l’approche des mois d’été, la saison des marches se déroulant dans un climat de non-coopération entre les organisateurs et la PSNI.

On s’attend également à ce que la ville portuaire de Larne soit le théâtre de nouvelles manifestations qui pourraient perturber considérablement le transport de marchandises. Bien que le Loyalist Communities Council (LCC) ait publié une déclaration appelant au calme vendredi, certains membres de l’organisation ont refusé de condamner la violence, ce qui a entraîné un différend entre les principaux membres du groupe de coordination.

Le LCC, qui représente l’UVF, des factions de l’UDA et le Red Hand Commando, a déclaré qu’aucun de ses groupes associés n’a été impliqué, directement ou indirectement, dans les violences. Toutefois, le Belfast Telegraph croit savoir que des membres des organisations paramilitaires et des bandes affiliées participeront aux manifestations.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !