Hervé Le Bras, aussi épris des Pays de la Loire que de l’immigration

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

Revoilà Hervé Le Bras ! Il pontifie cette fois contre la réunification bretonne. Polytechnicien, diplômé du Centre interarmées de recherche opérationnelle et DEA de mathématiques économiques, le vieux théoricien est capable de parler avec une égale assurance de tout sujet qui passe à sa portée, de la linguistique à l’épidémiologie en passant bien sûr par la démographie, sa spécialité sur le papier : l’essentiel de sa carrière s’est déroulé au sein de l’INED (Institut national d’études démographiques).

C’est surtout un inlassable militant pro-immigration et anti-identité – en particulier anti-identité bretonne. Peut-être par dépit : malgré son patronyme, c’est un pur Parisien.

L’homme n’est pas très regardant sur les méthodes. Il lui est arrivé par exemple de condamner les statistiques ethniques comme une invention du régime de Vichy. Sa collègue Michèle Tribalat a aussitôt démontré… que Vichy n’avait jamais tenu de statistiques ethniques. Au mois de février dernier, saisi d’une inspiration médicale, il a publié dans Le Monde une tribune intitulée « La crainte engendrée par le Covid-19 semble en relation inverse de sa létalité ». Elle lui a valu un « compliment » assassin du professeur Raoult envers un « démographe de grand talent à l’INED »… qui avait exprimé en avril 2020 sa crainte de l’hydroxychloroquine.

Ces jours-ci, Hervé Le Bras est revenu à l’une de ses étranges obsessions : face à la dangereuse identité bretonne, l’extraordinaire pertinence de la région des Pays de la Loire. C’est un vrai tir de barrage, avec l’aimable participation du journaliste Jean Delavaud. Qui, dans Ouest-France, a relayé ses positions le 26 avril 2021, le 30 avril 2021 et le 1er mai 2021 ! De l’art de paraître nombreux à soi tout seul…

Géographe d’occasion

Quant au fond, c’est un fatras de considérations arbitraires. Hervé Le Bras excipe surtout de son autorité : « j’ai montré que, du point de vue économique, la région des Pays de la Loire est vraiment bien constituée avec une capitale indiscutable, Nantes, des villes-relais importantes comme Angers, Le Mans, de plus petites villes dynamiques, Saint-Nazaire, Laval, Cholet, La Roche-sur-Yon », etc. Une grosse, des moyennes, des petites : la plupart des régions européennes pourraient en dire autant…

D’où vient cette affection pour les Pays de la Loire ? En 2014, le socialiste Jacques Auxiette, alors président de la région a fait réaliser par Hervé Le Bras, devenu géographe pour l’occasion, un Atlas des Pays de la Loire. Dont il a lui-même rédigé la préface : l’homme était friand de ces petites vanités. Tout communicant connaît le syndrome : on trouve facilement formidable le client envers qui on est redevable. Pour apprécier la valeur de l’ouvrage, on se reportera à la critique qu’en avait fait Breizh-info à l’époque. Hervé Le Bras, qui n’a semble-t-il rien oublié, rien appris depuis lors, assure simplement le service après vente.

Crédit photo : palais des Pays de la Loire à Nantes, droits réservés
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

2 Commentaires

  1. Hé oui, il en existera encore malheureusement longtemps de ces Pétainistes / pro nazis qui souhaitent nous voir perdurer sous leurs lois/règlements d’une autre époque … c’est pitoyable pour un pays comme la France qui ose se dire « démocratique ».
    …et c’est d’autant plus stupide ce que raconte cet olibrius, car le cour des comptes elle-même en dénonce la gabegie financière …

    • Le Bras serait choqué qu’on le traite de pétainiste / pro nazis : il a toujours été engagé très à gauche. Il ne justifie pas sa position par le respect de lois existantes mais par son hostilité à toute identité. Pour le démographe qu’il est, les humains sont comme des boîtes de petits pois, parfaitement interchangeables à volonté.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Culture à Nantes : un directeur socialiste flanquera l’adjoint communiste

La directrice générale de la culture de Nantes, Helga Sobota, qui avait auparavant occupé le même poste à Rennes pendant cinq ans jusqu’en janvier...

Michèle Tribalat : « Non, la France n’a pas toujours été une terre d’immigration » [Vidéo]

Dans une interview accordée au Figaro et publiée le 31 octobre dernier, la démographe Michèle Tribalat fait entendre un point de vue très différent...

Quand les Pays de la Loire se lancent dans l’hôtellerie-restauration : le désastre de Fontevraud Resort

Fondée en 1101, fermée et vandalisée sous la Révolution, l’immense abbaye royale des Plantagenêt, non loin de Saumur, aurait dû être un « lieu où...

Le CCO, machine à débretonniser, éreinté par la chambre régionale des comptes

L’association Fontevraud - Centre culturel de l’Ouest (CCO) est un joyau de la régionalisation technocratique. Premier président des Pays de la Loire, le gaulliste...