Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Irlande du Nord. Le prix de la pinte de bière va augmenter !

C’est ce qu’on appelle se faire enfler plusieurs fois. Les consommateurs d’Irlande du Nord ont été avertis qu’ils devaient s’habituer à des prix plus élevés dans l’ère post-pandémique – y compris une pinte à 6 £, ce qui était jusqu’alors impensable. Alors que les détaillants, les débitants de boissons et les autres entreprises tentent de récupérer leurs pertes après une année de perturbations dues au confinement, il ne fait aucun doute que les clients devront payer la facture.

Stephen Magorrian, directeur général du groupe Horatio, a déclaré que certains pubs d’Irlande du Nord facturent déjà 6 £ pour une pinte de bière haut de gamme : « Le coût de la bière a augmenté de 10 à 20 pence sur l’ensemble du territoire », a déclaré M. Magorrian. « Chez nous, les prix sont passés de 4,70 £ la pinte à 4,80 £ au Northern Whig et de 4,50 £ à 4,70 £ chez Horatio Todd’s à Ballyhackamore. Cela s’explique par les coûts que nous avons encourus en raison de l’augmentation du prix de la bière de la brasserie et de l’augmentation du salaire minimum, mais certains débitants de boissons se sont vraiment lancés et font payer aux clients 6 £ pour une pinte de Heverlee [bière belge de qualité supérieure] ».

Un autre grand débitant de boissons, Willie Jack, qui possède le Duke of York, le Harp Bar et le Dark Horse à Belfast, a déclaré que ses clients peuvent s’attendre à ce que le prix d’une pinte ordinaire passe “éventuellement à 5 £”. Il a déclaré qu’il espérait “rallumer les lumières du Commercial Court” à la fin du mois de mai ou au début du mois de juin, et il a prévu que le renforcement de la sécurité se traduirait par une augmentation des coûts au bar.

“Nous aurons des agents de sécurité à toutes les portes, qui prendront les coordonnées des clients et surveilleront leur comportement, et il est possible que certains prix augmentent“, a-t-il déclaré.

Les vêtements, les chaussures, les meubles, les jeux, les jouets, les coupes de cheveux et les manucures figurent parmi les autres articles et services qui coûteront plus cher, selon les chiffres récents publiés par l’Office of National Statistics. La nouvelle intervient alors que les commerces non essentiels d’Irlande du Nord ont rouvert vendredi dernier pour la première fois depuis Noël.

Les frais d’annulation et les “micro-frais” tels que les frais de traitement – par exemple lors de la réservation d’un dîner – sont également susceptibles de faire grimper les prix.

Martyn James, de Revolver, un service de résolution des plaintes des consommateurs, a déclaré que les clients ne devaient pas s’attendre à ce que tout soit comme avant. « Nous avons fondamentalement changé en tant que société. Parmi les entreprises qui ont survécu, le confinement a changé le modèle économique de tant d’entre elles de tant de façons, certaines positives, d’autres négatives. Si vous avez 1 000 personnes qui veulent une de vos 300 places parce que vous avez la chance d’avoir un grand beer garden, alors vous pouvez faire ce que vous voulez » a-t-il déclaré.

Les coiffeurs eux aussi sont prêts à réaliser des recettes record ce mois-ci, alors qu’ils s’efforcent de rattraper le retard pris dans les rendez-vous au cours des quatre derniers mois. Ken McClure, vice-président de l’Association des coiffeurs d’Irlande du Nord, a précédemment déclaré au Belfast Telegraph que la plupart des salons hausseraient leurx prix. Certains salons ont augmenté leurs prix de 5 à 20 £.

Garth Hetherington, directeur du Centre de politique économique de l’Ulster, a déclaré que les hausses de prix sont une mauvaise nouvelle pour l’Irlande du Nord.

« Avec l’ampleur de l’assouplissement quantitatif dans toutes les grandes banques centrales, qui consiste essentiellement à imprimer de l’argent, combiné à des niveaux énormes de dépenses publiques, certains économistes sont de plus en plus préoccupés par la perspective d’une inflation plus élevée. Étant donné que le prix de nombreux biens et produits de base est déterminé sur les marchés internationaux, si les grandes économies telles que les États-Unis et la Chine recommencent à croître rapidement, cela entraînera une pression à la hausse sur les prix dans le monde entier, y compris en Irlande du Nord. L’inflation se situe actuellement à 1 % et, bien qu’il y ait peu d’éléments indiquant qu’elle est sur le point d’augmenter de manière significative, je conseillerais une certaine prudence. En effet, l’inflation a été inférieure à 2,5 % pendant la majeure partie des 25 dernières années, ce qui peut entraîner une certaine complaisance et une sous-estimation des risques existants. Une inflation plus élevée signifie des taux d’intérêt plus élevés, ce qui constitue un problème pour les ménages très endettés et, peut-être plus important encore, pour les gouvernements qui enregistrent des déficits élevés depuis plusieurs décennies. Cette combinaison serait très dommageable pour l’économie »

Ce qui va arriver en Irlande du Nord devrait arriver également dans d’autres pays d’Europe, alors que de nombreux gouvernements ont fait tourner de façon totalement démesurée la planche à billets (les fameuses « enveloppes » distribuées à toutes les professions depuis un an et aux citoyens). Avec à la clé une crise économique majeure et une baisse considérable du pouvoir d’achat des ménages ? Qui assumera demain, y compris judiciaires, les conséquences des mesures restrictives prises depuis un an pour enfermer la population au nom du Covid-19 ? Beaucoup de questions se posent aujourd’hui….et les réponses risquent de ne pas être très agréables, ni pour la population, ni pour les dirigeants qui se seront compromis dans cette aventure folle…

Crédit photo : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Irlande du Nord. Le prix de la pinte de bière va augmenter !”

  1. louis dit :

    si les français pensent que rien ne va bouger au niveau prix et fiscalité qu’ils s’attendent a un sérieux coup sur la tronche !un an sans de réelles rentrées fiscales alors vous pensez bien , d’ailleurs les medias restent trés discrets sur les conséquences de cette catastrophe sanitaires et economique …cureux un oubli sans doute hi!hi!

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Sociétal

Pouvoir d’achat, changement climatique et insécurité : les trois principales préoccupations des 18-24 ans ?

Culture & Patrimoine, Histoire

Lutter pour son indépendance, l’ire de l’Irlande. Une belle émission signée France Inter

Environnement

Tempête Ciarán, quelles perspectives pour nos massifs forestiers en Bretagne ?

mesrine

Insolite, Justice, Société

Incroyable, “Jacques Mesrine” réapparaît au tribunal d’Argentan !

Sociétal

Guerre en Ukraine 2 ans de traitement médiatique

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, International, Social, Sociétal

Inflation et pouvoir d’achat : les Européens ont gardé le moral

Découvrir l'article

International

L’Irlande réunie, le choix le plus populaire pour les personnes de moins de 45 ans.

Découvrir l'article

International

Une écrasante majorité d’électeurs de l’Irlande du Nord se prononce en faveur d’une réintégration dans l’UE

Découvrir l'article

International

Irlande du Nord. Le DUP accepte un accord pour rétablir le partage du pouvoir

Découvrir l'article

International

Irlande du Nord. Une liste des trafiquants de drogue présumés liés au gang criminel “The Firm” mise en ligne à la suite du suicide d’une personne vulnérable

Découvrir l'article

International

Selon Mary Lou McDonald du Sinn Féin, Stormont, le parlement d’Irlande du Nord, devra être aboli dans une Irlande unie

Découvrir l'article

International

Irlande du Nord. Détésté par les nationalistes et les Républicains, General Sir Frank Kitson est décédé à l’âge de 97 ans

Découvrir l'article

A La Une, International

Le gouvernement irlandais « a envisagé de prendre jusqu’à 60 % du territoire de l’Irlande du Nord pendant les Troubles »

Découvrir l'article

International

Les gangs criminels profitent de la crise de l’immigration pour faire transiter davantage d’armes et de drogues en Irlande du Nord

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, International

Il était une fois en Irlande du nord. Un grand reportage signé Arte

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍