Italie. Plus de 300 clandestins supplémentaires débarqués à Lampedusa le week-end dernier

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

À Lampedusa, île italienne tristement célèbre pour être un avant-poste de l’immigration clandestine extra-européenne, les arrivées de migrants reprennent de plus belle avec le retour de l’été. Plus de 300 y ont débarqué en fin de semaine dernière.

300 clandestins de plus à Lampedusa

L’information a des airs de déjà-vu. L’île italienne de Lampedusa, située à mi-chemin entre la Sicile et les côtes tunisiennes, a connu de nouvelles arrivées de migrants au cours du week-end dernier avec plus de 300 clandestins débarqués. Samedi 4 juillet, pas moins de 16 embarcations ont accosté sur l’île avec à leur bord des migrants d’origine tunisienne et égyptienne, ou encore palestinienne.

Aussi, si une centaine d’entre eux ont été envoyés sur des navires de quarantaine amarrés dans les ports de Porto Empedocle (Sicile) et Cala Pisana (Lampedusa), 196 autres ont été dirigés vers le hotspot de l’île.

Par ailleurs, sur l’île de Marettimo, dans l’archipel des Egades, à l’ouest de la Sicile, ce sont 18 migrants tunisiens qui ont débarqué dans la nuit du 4 au 5 juillet et devaient ensuite être transférés vers la ville sicilienne de Trapani. En Sicile toujours, un autre bateau avec à son bord des clandestins a été arrêté par les garde-côtes sur une plage Sciacca dimanche 5 juillet.

Avec l’été, le manège migratoire s’intensifie en Méditerranée

Plus généralement, les départs d’embarcations de migrants depuis les côtes d’Afrique du Nord à destination de l’Europe sont en hausse permanente avec le retour des beaux jours.

De son côté, l’Ocean Viking, le navire affrété par l’ONG pro-migrants SOS Méditerranée, a repêché 572 personnes entre le jeudi 1er et le dimanche 4 juillet. Parmi les six embarcations secourues, cinq avaient appareillé depuis la Libye. À noter que lors de la sixième et dernière intervention, l’Ocean Viking a repêché 369 migrants ayant pris place dans une grande embarcation.

Par la suite, comme à son habitude, le navire de SOS Méditerranée a demandé l’accès à un « port sûr » en naviguant vers le Nord. En clair, à débarquer les migrants en Europe. Un mécanisme bien rodé qui devrait voir une nouvelle fois un des États membres de l’UE bordant la Méditerranée ouvrir ses portes à l’ONG… Et donc à de nouveaux immigrés.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Emmanuel Macron fantasme les essais atomiques en Bretagne

« Je pense que c'est vrai qu'on n'aurait pas fait ces mêmes essais dans la Creuse ou en Bretagne », confesse...

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas...

5 Commentaires

  1. Je ne comprends pas pourquoi SOS Méditerrané ne ramène pas ces gents à leur point de départ après les avoir sauvés du naufrage.

  2. Ces images sont des mises en scène destinées à émouvoir les belles âmes et susciter de la culpabilité en nous : s’ils sont équipés de beaux gilets de sauvetage, c’est que les Ong les ont déjà réceptionnés. Ou alors on les leur donne au départ des côtes africaines ? Ce trafic d’êtres humains est tellement bien organisé que c’est possible.
    Arrêtons de nous sentir coupables et honteux. Nous sommes les peuples autochtones d’Europe, et nous sommes seuls légitimes sur les terres de nos ancêtres. Ces gens qu’on déracine et qu’on importe chez nous sont les autochtones de leurs propres terres ancestrales. Nous Européens ne pouvons absorber des extra-européens qu’à dose homéopathique. Nous devons revendiquer notre identité d’autochtones et agir pour voir nos droits reconnus. https://blanche-hermine.com

  3. Il faut accepter que ce navire vienne acheter des vivres s’il manque de nourriture, mais sans débarquer des gents non régulièrement acceptés en Europe.

  4. monsieur Bayrou va être content, ils vont bientot arriver en france
    beaucoup de patrons vont être ravis d’avoir de la main d’oeuvre à sous payer illégalement, certains vont vouloir travailler !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé "Guing'emploi et compétences" avait été mis en oeuvre dans...