Israël. Dangerosité des vaccins, corruption pharmaceutique massive derrière l’épidémie de COVID-19, le Dr. Zelenko s’exprime

A LA UNE

Extrait d’une visio-conférence entre le Dr. Zelenko et une Beth Din (cour rabbinique basée en Israël).

Le Dr. Vladimir Zelenko s’exprime ici sur la dangerosité des vaccins (1), la corruption pharmaceutique massive derrière l’épidémie de COVID-19 (2) et l’hypothèse d’une arme biologique génocidaire (3)

Transcription, notes additionnelles et commentaires par Jean Maxime Corneille du média Strategika.

Ci-dessous la retranscription de l’interview.

Sur la remise en question de l’innocuité des thérapies géniques (« vaccin ») Pfizer, la sélection négative de l’information, les suspicions de corruption politique en Occident,[1] et le risque d’un holocauste vaccinal en cours sous nos yeux …

Dr. Vladimir Zelenko – connu pour le « protocole Zelenko » qui a sauvé de nombreuses vies, de saturation des hôpitaux à New York [Hydroxychloroquine/Azythromicine/Zinc, il évoque aussi l’Ivermectine ici]. Zelenko a été un pionnier, à New York, de l’utilisation de l’Hydroxychloroquine contre le COVID-19.[2]

Les travaux du Dr. Vladimir Zelenko et le soutien des Hassidim en sa faveur, sont une des explications occultes expliquant pourquoi le Pr. Raoult n’a pas été totalement démoli en France, par notre actuel gouvernement de prévaricateurs et les médias largement stipendiés par Big Pharma. Outre le fait que le Pr. Raoult a soigné de nombreux Juifs religieux en France, à la suite de contaminations liées à des fêtes religieuses, impliquant beaucoup de contacts et donc de propagation du virus…

Zelenko présente brièvement son arrière-plan : a notamment soigné les Présidents Trump et Bolsonaro, Rudy Giuliani, le Rabbi Chaïm Kanivsky [New York], Rabbi Litzman (ministre de la santé d’Israël).

« Concernant les enfants : en ce qui concerne les enfants, la seule raison pour laquelle vous voudriez traiter un enfant est que vous croyez aux sacrifice des enfants, et même que certains électeurs y croient [boutade mi-figue, mi-raison, développée plus bas]. Si vous voulez faire des expériences sur les enfants, comme s’ils étaient un simple morceau de carbone, c’est une très bonne raison de l’affaire une injection [de vaccin]. Autrement, il n’y a aucune nécessité.

Laissez-moi vous expliquer ceci : chaque fois que vous Evaluer un traitement, vous devez l’évaluer sous trois angles :

  1. Est-ce qu’il est sûr/sans danger ?
  2. Est-ce qu’il marche ?
  3. Est-ce qu’on en a besoin ?

Ce n’est pas parce qu’on peut faire un traitement que l’on en a besoin. Il doit y avoir une nécessité médicale. Or regardez les statistiques du CDC, pour les enfants de moins de 18 ans qui sont sains. Le taux de survie est de 99,998%. Comme l’a dit le Dr. Yeadon, le virus de la grippe est plus dangereux pour les enfants que le COVID-19. Il a fait une évaluation selon laquelle sur 1 million d’enfants, une centaine va mourir de la vaccination. Je pense pour ma part que le nombre sera beaucoup plus élevé, je vais vous expliquer pourquoi.

Si vous avez un groupe démographique sans risque de mourir d’une maladie, pourquoi leur injecter un poison mortel ?

Voyons si cela marcheLes deux pays les plus vaccinés au monde sont les Seychelles (80+%) et Israël (85%). Or les deux pays font face à une épidémie de variants Delta. Alors laissez-moi vous poser une question :

  • Si vous avez vacciné la majorité de votre population, pourquoi faites-vous encore face à une épidémie ?
  • Pourquoi avoir une troisième injection de quelque chose qui n’a pas marché les deux premières fois ?

… Voilà pour le sujet de la sûreté…

À présent vient le vrai problème.

Il y a trois niveaux de sécurité face à la mort que nous devons évaluer : risque aigu, risque subaiguë, et risque à long terme.

1-Risque aigu (de l’injection jusqu’à trois mois) :

Le risque numéro un de l’injection et la formation de caillots sanguins. Comme l’a dit le Dr. Yeadon, selon l’Institut Salk (ce que je dis est documenté,[3] ne prenez pas mes mots pour argent comptant, faites preuve de due diligence, je peux fournir la preuve de tout ce que j’avance). Selon l’Institut Salk, lorsqu’une personne reçoit une injection de ce vaccin, le corps devient une usine productrice de [protéines] Spikes, produisant des milliards de Spikes, qui migrent ensuite vers l’endothélium (le revêtement intérieur de nos vaisseaux sanguins), mais elles sont littéralement comme de petites épines à l’intérieur de votre système vasculaire. Les cellules sanguines qui circulent à travers sont endommagées, elles causent des caillots sanguins. Si ça arrive dans le cœur, c’est une crise cardiaque. Si ça arrive dans le cerveau, c’est un AVCLa première cause de décès à court terme est donc la formation de caillots sanguins et la plupart surviennent dans les trois ou quatre premiers jours (40%) suivant l’injection de ce poison mortel.

Le deuxième problème est qu’il provoque une cardite légère ou inflammation du cœur des jeunes adultes.[4]

Le troisième problème, le plus inquiétant selon les données préliminaires de l’article du New England Journal of Medicine : le taux de fausse couche dans le premier trimestre de la femme qui se fait vaccinée au cours du premier trimestre passe de 10 à 80 %. Ce sont des données préliminaires qui peuvent être appelées à changer, mais je vous dis que c’est quelque chose de réel aujourd’hui.

Et ceci n’est que le premier problème (le risque aigu).

2-Risque subaiguë à moyen terme :

Les études qui ont été faites sur les animaux avec ses vaccins, ont montré que tous les animaux ont bien réagi en générant des anticorps quand ils y étaient mis au défiCependant, face au virus contre lequel ils ont été immunisés, un grand pourcentage d’entre eux est décédé.

On a découvert que leur système immunitaire les avait tués. Ça s’appelle quelque chose comme l’amélioration dépendante des anticorps (ADA), ou l’amorçage pathogène, ou l’amélioration paradoxale du système immunitaire. Mais le point n’en demeure pas moins que beaucoup de ces animaux sont mort. Peut-être que les êtres humains sont différents. Ma réponse : « peut-être ». Pourtant, ces études n’ont pas été faites [sur l’être humain]. VOUS êtes cette étude, en ce moment même. Le PDG de Pfizer l’a dit lui-même : « Israël est le plus grand laboratoire du monde ». Et donc ces études à long terme pour exclure [les risques] n’ont pas été faites]…[5]

Le Docteur Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine, pour la découverte du VIH, a dit que c’était « le plus grand risque pour l’humanité et le plus grand risque de génocide de l’Histoire de l’humanité ». Et donc, le risque d’une réaction d’ADE chez les êtres humains, ce qui arrive plus tard, n’a pas été exclu.

Ma question est donc la suivante : pourquoi ferais-je vacciner quelqu’un avec le sens potentiellement destructrice et mortelle sans [vérifier les données de l’expérience] d’abord ?

3-Et le troisième sujet : le risque et les conséquences à long terme.

Il y a des preuves définitives que ce vaccin affecte la fertilité, endommage la fonction ovarienne, et réduit le nombre de spermatozoïdes.

Il y a également des preuves définitives que cela augmente le nombre de maladies auto-immunes. Qui sait, avec le temps, comment cela va réduire la durée de vie ?

La semaine dernière, un article a été publié montrant que cela augmente le risque de cancer.

Donc, sous tous les angles d’approche du problème…

Risque aigu (court terme): caillots de sang, inflammation du cœur, fausse couche.

Risque subaiguë (moyen terme) : réaction immunitaire pathologique désastreuse.

Risque à long terme : augmentation des maladies auto-immunes, des cancers, de la fertilité.

C’est donc un gros sujet de préoccupation. En fait, je vais vous le dire comme ça : à mon avis, l’actuel gouvernement israélien est un gilgul [réincarnation]de Joseph Mengele. Ils ont permis l’expérimentation humaine (massive) sur leur propre peuple.

Lire la suite ici

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

5 Commentaires

  1. un grand merci pour ce texte qui me conforte de plus en plus dans ma décision il faut partager au maximum, dommage que ma famille ne croit rien de tout ça, tous vaccinés malgré de lourdes commorbités !

    selon ma soeur, les infos que je collecte venant d’internet nsont forcément des fake news !!!!!!! tant pis pour eux

  2. Bravo pour la diffusion de ce reportage. Le Dr Zelenco cite des vérités hélas qui rejoignent les avis de centaines de Médecins Professeurs Institut de virologie d’état de nombreux pays et même maintenant les USA. Ce Docteur est d’autant plus crédible qu’il agit partout dans le monde et échange des avis scientifiques prouvés analysés. La France botte en touche, dénigre des prix Nobel de médecine tout cela pour faire une sorte d’accélération de la passation d’une génération en la liquidant tout simplement. On continue de vacciner en toute impunité alors que l’on peut soigner cette épidémie avec l’ivermectine ou l’hydroxy chloroquine. C’est une véritable extermination de masse de personnes âgées à 98,8 % car les jeunes personnes ne sont que 0.002%. Comment en sommes nous à une telle dictature sanitaire, Ce pouvoir devra répondre de ses actes comme un deuxième procès de Nuremberg. On sait que chaque personne vaccinée est une arme biologique contre elle même puisque l’immunité est réduite de 60 à 80 %. Le pire c’est vacciner les enfants, les femmes enceintes, c’est un crime programmé et celles qui voudront des enfants feront des Fausses couches puis dérèglement ovarien, règles trop fortes. L’OMS a averti sournoisement il y aura d’autres virus plus dangereux et les personnes vaccinées vont être en première ligne.

  3. Bonjour,
    Est-ce qu’une personne pourrait mettre le lien de cette page en commentaire sous un post s’y rapportant sur ma page FB. Je viens d’être suspendu 30 jours pour de soit-disant propos qui incitent à la haine… Voici ma publication en cause, n’hésitez pas à mettre d’autres commentaires sur ma page en parlant de cette dictature FB. Merci
    « Ouais, les français sont devenus de vrais petits moutons ! En Russie, ils ont réussi à faire reculer Poutine sur le pass sanitaire et en France, nous ne sommes mêmes pas capable de fermer le clapet à un bouffon…  » Censuré et suspendu 1 mois…

  4. Impossible de dire ce que l’on pense. Soir on est censuré soit on nous fait passer pour des rebelles arriérés ou des complotistes ignorants. Même au sein d’une même famille le lavage de cerveaux a fonctionné pour certains. Cela parait irréel et pourtant les moutons suivent ….

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés