Dans l’Oise, une femme médecin généraliste refuse de se faire vacciner, et elle a raison ! [L’Agora]

A LA UNE

Malgré l’obligation vaccinale à laquelle ils sont soumis, certains soignants refusent toujours de recevoir le vaccin contre la Covid-19. C’est le cas d’une médecin généraliste dans l’Oise qui va devoir fermer son cabinet sous peine de sanctions. Alors que nos campagnes manquent déjà de médecins généralistes, l’Etat républicain en arrive donc à mettre en danger, à provoquer l’abandon des citoyens par ses mesures tyranniques.

Un lecteur, également médecin généraliste en Bretagne, nous a adressé un commentaire suite à ce reportage de Cnews. A lire ci-dessous.

La médecin énonce une loi biologique fondamentale (aussi vraie que la terre est ronde dixit Galilée)  : « J’ai eu la Covid, j’ai toujours des anticorps, je n’ai donc pas besoin de me faire vacciner ». Effectivement, si elle est déjà immunisée, elle est protégée et elle protège aussi les autres. Dans ce cas, pourquoi prendre les risques de faire un choc anaphylactique, une embolie, ou un syndrome de Guillain-Barré en se faisant injecter un vaccin ? C’est le bon sens même ! Et de rajouter aussi que ce n’est pas à l’Etat (ou plutôt à des politiciens qui ont des conflits d’intérêt monstrueux) de faire de la médecine, ce sont aux médecins. Quelque soit son métier, quand on l’exerce pendant des décennies, c’est toujours comique ou agaçant (selon son humeur) d’entendre l’opinion d’un profane. En tout cas, j’aurais honte d’aller voir mon électricien, en lui conseillait d’installer chez lui des radiateurs à inertie plutôt qu’une pompe à chaleur… Ou de conseiller à un agriculteur de semer du colza plutôt que du maïs dans son champ. Alors, ça ne choque personne qu’on vienne conseiller à cette femme médecin en exercice depuis 30 ans, ce qu’elle doit s’injecter dans le corps ?

Et ensuite viennent quelques réponses de patients interviewés qui trouveraient toute leur place dans l’œuvre de Molière « Les Femmes savantes » :

1) un Trissotin de 70 ans : « Je suis pour la vaccination… » comme s’il y connaissait quelque chose… Mais bon, il est hors-sujet (on ne parle pas de la vaccination en général mais ici d’un vaccin ou plutôt d’une thérapie génique expérimentale dont on ne connaitra les résultats qu’en 2023 (pour le Pfizer en tout cas). Pour mémoire, la vaccination de masse en 2008-2009 contre le virus H1N1 (dite grippe aviaire) a fait la preuve de sa balance bénéfice-risque mauvaise : 5 millions de Français exposés aux risques pour rien. Tant qu’il y aura Sarkozy et Bachelot à trainer leurs pieds par là, les merdias n’en parleront pas, évidemment. C’est aussi crétin que de dire « Je suis pour l’école » quand le sujet traité serait celui de la prise en charge des enfants TDAH. La question n’est pas de savoir si on est pour ou contre les vaccins ou l’école… mais si c’est pertinent et efficient pour l’élève ou le soigné (peut-être pas au cas par cas, mais au moins par grandes catégories populationnelles).

2) une Martine de 18 ans : « Elle est soignante, donc elle doit montrer l’exemple. » Voilà le type d’argument à la con de ceux qui n’ont rien d’autre à dire et à penser que de répéter les 2 ou 3 poncifs débiles entendus à la TV… Si les médecins devaient prendre tous les médicaments qu’ils prescrivent et subir toutes les opérations dont peuvent avoir besoin leurs patients, « pour leur montrer l’exemple », ils n’en restera bientôt plus beaucoup d’ici la fin de l’année. Les soignants doivent avoir les mêmes droits fondamentaux que leurs patients : ne pas subir un traitement s’ils n’y consentent pas. C’est tellement triste d’avoir à le réclamer ! Cette passante a beau dire une bêtise, c’est très lourd de sens et très grave. Pourquoi ne pas dire « Je ne sais pas quoi en penser » plutôt que d’essayer d’avoir une opinion personnelle quand on est parfaitement incompétent ?

3) une Armande, députée de LREM qui dit que « sa position est très politique ». Ben oui, tout le monde est politisé (et encore plus ceux qui pense ne pas l’être). Là aussi, les soignants doivent avoir les mêmes droits fondamentaux que les autres citoyens. Et le pire, c’est que cette député est kinésithérapeute !! Donc, elle, elle s’octroie le droit de faire de la politique et d’avoir un avis sur l’obligation vaccinale, mais considère qu’un médecin non ! Elle n’a honte de rien. « Les cons osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. » Elle termine en disant que la femme médecin doit protéger ses patients en se faisant vacciner… De deux choses l’un : soit cette députée connaît le statut vaccinal de la médecin (déjà immunisée pour rappel) et elle dit une bêtise ; soit elle ne le connaît pas, et elle démontre qu’elle ignore l’étendue même de son ignorance. C’est pathétique.

Le journaliste termine en disant que cette femme médecin – Henriette des temps actuels – est minoritaire puisqu’il y a (auraient) 95% des médecins à avoir reçu un première dose. Mais ce qu’on ne saura jamais, c’est combien de médecins auraient accepté de se faire volontairement vacciner sans avoir le pistolet sur la tempe ni le pilonnage médiatique depuis 2 ans. Pour mon cas, si j’avais eu son âge (plus d’enfant à charge, plus de crédit immo…), j’aurais aussi fermé mon cabinet.

Ici, je ne dis pas que j’ai raison ni que je sais tout. Je montre simplement que – dans ce reportage – la femme médecin a un argument solide indéniable alors que les 3 interviewés ne disent que des conneries. Cette femme médecin immunisée naturellement, aurait dû avoir le droit de continuer à exercer, sans vaccination. C’est de la logique pure. Mais non, elle n’entre pas dans les cases administratives définies par la super Task Force vaccinale. Donc, elle n’a plus le droit d’exercer. Qui peut soutenir intellectuellement cela ?

A 2 jours de l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les soignants, je témoigne à cette femme médecin courageuse, toute mon admiration. Les conneries, c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer, disait Michel Audiard. Malheureusement, ce ne sont pas forcément ceux qui les dispensent, qui en paient les conséquences. Cette femme médecin subit les conséquences financières de la connerie de nos zélites. Mais – au moins – elle n’en subira par les conséquences pour sa santé.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.
Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

5 Commentaires

  1. Médecin moi-même, venant juste de prendre ma retraite, et non vacciné car ayant de sérieux doutes sur l’innocuité et l’efficacité de ce « vaccin », j’approuve totalement la lettre de mon confrère.
    Cette pression sur le corps médical et la fermeture de leur cabinet en cas de refus de vaccination sont scandaleuses.
    Il faut vraiment que les membres de ce gouvernement et leurs sbires aient un GROS intérêt financier personnel pour ne pas vouloir regarder ce qui se passe dans les autres pays vaccinés et continuer à nous balancer sur les médias des spots publicitaires mensongers afin d’inciter la population à se faire vacciner et de maintenir le peuple sous cette dictature du passe-sanitaire inutile et liberticide.
    Et quant à la majorité de ce « bon » peuple, apeuré depuis 1 an 1/2 par les médias gouvernementaux, qui répète bêtement ce qu’ils ont entendu ou « appris’ (comme une leçon ânonnée), sans avoir bien sûr aucune formation scientifique, c’est assez sidérant ! Tenons bon, courage à tous!

    • Entièrement d’accord avec vous…C’est encore plus qu’un intérêt financier que le gouvernement a..Il suit la politique souhaitée par le World Economic Forum…

  2. Bonjour, je ne suis pas médecin mais le bon sens et une curiosité sans faille m’ont appris ce qu’était l’immunité naturelle dont j’use et abuse étant plutôt réticent à la prise inconsidérée de « louzous » comme ont dit chez nous. J ‘ai eu le covid et ma femme également en octobre 2020. Loin de nous l’idée nous faire vacciner maintenant malgré notre âge soi-disant à risque car nous sommes tous les deux en bonne santé et restons actifs. Nous avons fait connaissance avec des personnes qui partagent nos idées et mettons des choses en place pour ne pas subir le diktat du pass débile que nos « élites » ont mis en place . Bon courage à ceux qui résistent, on vaincra!

  3. Félicitation à cette femme médecin pour avoir le courage de ses convictions. Si tous les médecins avaient ce courage, nous n’en serions pas là.
    Malheureusement, l’estime que j’avais dans le monde médical a beaucoup baissé avec l’arrivée du covid et de l’idéologie politico-économique qui, pour moi, n’a rien de sanitaire.

  4. le « en même temps » !!!
    se faire vacciner pour ne protéger les autres disent ils
    mais on nous dit aussi que les vaccinés peuvent transmettre le virus
    suis je idiot ou complotiste ? ou les deux? ça me fait penser à pierre et le loup…

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés