Autriche. Des allocations supprimées pour les chômeurs non vaccinés

A LA UNE

L’étau se resserre sur les demandeurs d’emploi non vaccinés en Autriche qui, s’ils refusent un poste où la vaccination est exigée, se verront privés de leurs allocations chômage.

Autriche : les allocations des chômeurs conditionnées à la vaccination

La tyrannie sanitaire frappe partout en Europe. Après l’Italie s’apprêtant à généraliser le pass sanitaire à tous les lieux de travail il y a quelques jours, c’est au tour de l’Autriche de « briller » en matière de coercition. Et cette fois, ce sont les demandeurs d’emplois qui sont visés.

Le quotidien autrichien Der Standard s’est ainsi fait l’écho le 16 septembre d’un courrier adressé le 25 août dernier à l’Arbeitsmarktservice (AMS), l’Agence autrichienne pour l’emploi, par le ministre conservateur du Travail Martin Kocher (ÖVP, la formation politique du chancelier Sebastian Kurz).

En Autriche, à l’instar de la France, la population est divisée autour de ce sujet de la vaccination obligatoire comme le rappelle le journal : « De nombreux débats de société se sont envenimés car beaucoup de personnes ne veulent toujours pas se faire vacciner, pour quelque raison que ce soit. Cela conduit parfois à des questions difficiles : est-il légitime de faire pression sur les personnes non vaccinées ? La décision de se faire vacciner ou non ne devrait-elle pas rester une décision individuelle ? »

Dans le courrier en question, le ministre du Travail demande à l’AMS de bloquer les allocations de chômage pour les demandeurs d’emploi « qui ne postulent pas à un emploi lorsqu’une vaccination [contre le Covid-19] est requise ou qui n’acceptent pas un travail qui leur est proposé uniquement pour cette raison ».

De « graves sanctions » pour les réfractaires

À quoi doivent alors s’attendre les chômeurs autrichiens qui n’entendent pas se plier à une telle injonction ? En cas de refus d’une offre d’emploi pour ce motif, ils « encourent de graves sanctions » et le Pôle emploi autrichien serait alors en mesure de suspendre leurs allocations « pour une durée maximale de six semaines ».

Tandis que l’Agence autrichienne pour l’emploi compte actuellement plus de 340 000 personnes en recherche d’emploi,elle s’attend d’ores et déjà à des complications dans la mise en œuvre de cette mesure.

Du côté du ministère du Travail, on explique pour temporiser que « l’AMS n’obligera personne à se faire vacciner » et ne pourra vérifier le statut vaccinal d’un chômeur. En clair, la balle sera dans le camp des employeurs qui pourront exiger que le candidat à l’embauche soit vacciné. À savoir que de plus en plus d’entreprises autrichiennes conditionnent le recrutement de nouveaux employés à leur vaccination.

Si la vaccination obligatoire a déjà cours dans certaines régions d’Autriche pour certaines administrations et les professions sanitaires et sociales, l’Agence autrichienne pour l’emploi indique par ailleurs que cette exigence vaccinale est de plus en plus répandue parmi les entreprises d’autres secteurs tels que l’industrie ou le commerce.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

1 COMMENTAIRE

  1. Les complotistes qui se sont fait huer en placardant une étoile jaune de non vacciné vont finir par être dans le vrai le jour où ils pousseront jusqu’à ouvrir des camps pour ces récalcitrants qu’il faudra mettre au banc de la société, et leur confisquer tous leurs biens.
    Merde quoi, c’est pour leur bien être qu’on veut leur injecter un truc pour lequel les laboratoires qui le fabriquent ne veulent pas engager leur responsabilité sur les effets secondaires ou l’efficacité.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés