Contre la tyrannie républicaine, il a choisi l’école à la maison, et témoigne dans un livre

A LA UNE

Jean-Baptiste Maillard a coécrit avec son épouse un livre défendant le modèle de l’école à la maison intitulé L’école à la maison, Une liberté fondamentale (éditions Artège).

L’année de la pandémie aura vu nos libertés défiées, contrecarrées, voire tout bonnement supprimées, les unes après les autres, avec une accélération dramatique permise par l’urgence du moment, et un acquiescement général de la classe politique, tous partis confondus, qui ne peuvent qu’inquiéter sur l’état actuel de notre pays. Parmi ces libertés, celle d’instruire ses enfants en famille a subi de terribles attaques. La loi sur le « séparatisme », destinée à « conforter les principes de la République », votée le 24 août, met fin à la liberté d’enseignement en famille, jusque-là (pensait-on) garantie constitutionnellement, en vertu d’une tradition remontant à Jules Ferry.

Ce qu’on trouve dans ce livre :

  • Le témoignage des auteurs, leur expérience de l’instruction en famille
  • Un tour du monde de l’école à la maison, incluant une classification par pays des différentes législations
  • Les motivations des parents, les pédagogies alternatives, les cours par correspondance et de nombreux autres témoignages d’acteurs de l’école à la maison
  • Les manipulations du gouvernement sur le projet de loi visant à l’interdire, comme l’absence de chiffres sur la radicalisation en instruction en famille, d’après de nombreux chercheurs experts cités
  • Le faux-problème de la socialisation démontré par toutes les études en sciences de l’éducation
  • L’excellence des résultats scolaires obtenus à travers l’instruction en famille (99,9% des contrôles favorables) et de nombreuses autres données pour se faire une idée précise d’un phénomène mondial en pleine croissance.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Immigration. Les élus de la majorité à la Région Bretagne prennent 30 000€ dans la poche des Bretons pour financer SOS Méditerranée

Les élus de la majorité à la Région Bretagne viennent de décider de prendre 30 000€ dans la poche...

PSIG, interpellation à haut risque

Au petit matin, cette unité spéciale de la gendarmerie est sur le pied de guerre... Le PSIG s'apprête à...

Articles liés