Nouvelle-Zélande. Le Premier ministre Jacinda Ardern admet que les non-vaccinés sont des citoyens de seconde zone [Vidéo]

A LA UNE

Le Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a reconnu avec satisfaction que les nouvelles règles sanitaires en vigueur dans le pays engendraient la création de deux classes avec des non-vaccinés privés de nombreux droits.

Nouvelle-Zélande : Jacinda Ardern veut faire des vaccinés des privilégiés

Tout comme en Australie ou dans d’autres pays occidentaux, les non vaccinés sont toujours autant pointés du doigt par les responsables politiques en Nouvelle-Zélande. Le Premier ministre Jacinda Ardern, membre du Parti travailliste (centre-gauche), a récemment admis sans détour que les mesures sanitaires mises en place dans son pays conduisaient de facto à l’instauration d’une société à deux vitesses. Ainsi, les Néo-Zélandais qui ne sont pas vaccinés seront soumis à des restrictions beaucoup plus sévères dans le cadre du nouveau système de contrôle.

Dans une interview vidéo accordée au quotidien New Zealand Herald, Jacinda Ardern a déclaré que les règles actuelles avaient accordé davantage de libertés aux citoyens vaccinés tandis que ceux n’ayant pas souhaité recevoir d’injection ne disposent désormais plus des mêmes droits.

« Vous avez dit, et vous ne le voyez probablement pas comme ça, mais deux classes de personnes différentes existent selon que vous soyez vacciné ou non. Si vous êtes vacciné, vous avez tous ces droits »,  synthétise le journaliste devant le Premier ministre, quand ce dernier l’interrompt en confirmant : « C’est ce que c’est », hochant la tête avec satisfaction. Une scène assez incroyable puisqu’il il s’agit pour Jacinda Ardern d’approuver avec le sourire un système tout simplement discriminatoire envers une partie de la population néo-zélandaise.

Des libertés « hors de portée » en cas de refus du vaccin

Quant aux nouvelles mesures sanitaires, le Premier ministre a déclaré que celles-ci visaient à stimuler les taux de vaccination en Nouvelle-Zélande. Jacinda Ardern a indiqué à ce sujet que 90 % des Néo-Zélandais devraient être entièrement vaccinés dans chaque région avant que l’ensemble du pays puisse commencer à assouplir les restrictions.

Dans le cadre du nouveau système de contrôle de la pandémie mis en place depuis l’abandon de la stratégie « Zéro Covid », les personnes vaccinées pourront se déplacer et utiliser les services relativement librement. Les commerces resteront également ouverts. En revanche, les personnes non vaccinées seront soumises à des restrictions beaucoup plus strictes. Elles ne pourront se réunir qu’en groupes de 10 personnes maximum et ne pourront pas fréquenter les commerces « à contact étroit », tels que les restaurants, les bars et les salles de sport.

Actuellement, seuls 58 % de la population néo-zélandaise sont entièrement vaccinés. « Si vous n’êtes toujours pas vacciné, non seulement vous serez plus à risque d’attraper le Covid-19, mais beaucoup des libertés dont jouissent les autres seront hors de portée », a ajouté Jacinda Ardern.

Quand le Premier ministre néozélandais portait le voile islamique :

Nouvelle-Zélande. Le hijab fait désormais partie de l’uniforme des policiers

Crédit photo : Flickr (appaloosa/CC BY-NC-ND 2.0) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre,...

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

2 Commentaires

  1. Quand on voit la photo d’illustration, on a tout compris ! Pas besoin de commentaires : de tel(el)s teubés doivent être éliminés, c’est la seule façon de restaurer les démocraties violées.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés