Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

A LA UNE

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre, l’évêque de Nantes ferait-il quant à lui de l’agit-propagande de l’invasion migratoire dans son bulletin de Noël ? C’est la question que certains se posent à la lecture du site du diocèse.

Précédé de l’habituel argument spécieux de la fuite en Egypte, on peut en effet lire : « L’enfant que les chrétiens fêtent à Noël est un réfugié, venu au monde en une contrée qui n’était pas le sienne. Il dut fuir en Égypte pour échapper aux persécutions d’Hérode ». Monseigneur Percerou a dû rater le passage de la Bible qui explique que si Jésus est né dans une crèche à Bethléem, c’est que la ville était pleine de gens qui venaient se faire recenser à l’appel des autorités romaines, chacun sur le lieu de sa naissance, et qu’il n’y avait plus d’hébergement disponible.

Et de poursuivre, imperturbable, droit sur l’iceberg : « Pour les chrétiens, cet enfant réfugié, persé­cuté, est l’Envoyé de Dieu venu partager, pour la sauver, la vie des hommes en ce qu’elle a d’épreuves, de souffrances et d’échecs. Dans la pauvreté de sa naissance, tout au long de sa vie et par sa mort et sa résurrection, il donne à chacun un avenir avec Dieu et l’ap­pelle à s’engager à sa suite pour que s’édifie le Royaume qu’il est venu inaugurer.

Aussi, je voudrais vous partager mon espé­rance. Elle est ancrée dans ma foi en ce Dieu qui a fait le choix, à Noël, de se faire le frère de tous les hommes, y compris des plus fra­giles : réfugiés, jeunes précaires, chômeurs, familles abîmées par les épreuves, victimes d’abus, personnes âgées isolées, malades… Cette espérance, d’autres que les chrétiens la portent. Elle habite le cœur d’hommes et de femmes de bonne volonté engagés sur le vaste et beau chantier de la fraternité, dans notre Église, nos communes, dans le réseau associatif, dans le monde de l’éducation, dans l’engagement syndical et politique ».

C’est beau comme un tract de Sud Solidaires. Pas un mot en revanche pour les Nantais qui subissent au quotidien pillages, vols roulotte, cambriolages, fusillades, agressions, viols, commis par une délinquance majoritairement d’origine étrangère, voire carrément clandestine, certaine de son impunité.

De quoi faire soupirer ce fidèle nantais : « Il faut se le réciter place du Commerce, au milieu des dealers, à la nuit tombée, ou à Saint-Herblain où vient d’avoir lieu la 57e fusillade depuis le début de l’année. Heureusement, ils tirent toujours aussi mal (une demi-douzaine de portes criblées de balles depuis le 1er janvier, deux bus, cinq voitures…) ».

Monseigneur peut aussi se faire offrir le dernier numéro du Point  intitulé « faut-il quitter Nantes ? » – même si on conçoit que ce n’est pas la lecture préférée des évêques, surtout celui de Paris.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

5 Commentaires

  1. Cette religion revient vraiment à ses origines : elle a été l’adversaire de Rome, elle est à présent celle des peuples européens.

  2. A la limite, on peut excuser des dérives dans l’air du temps. Il est en revanche inadmissible de présenter le Christ, juif de naissance et de parents juifs, comme un réfugié » devant fuir en Egypte en raison de sa naissance. La lecture des évangiles peut être biaisée, mais il ne faut tout de même pas se moquer du monde.

    • Pour abonder dans votre sens je vous livre un échange épistolaire avec Mgr de Moulins-Beaufort, le Président de la Circonférence (un truc qui tourne en rond !) des évêque de France à propos de la fermeture des églises demandées par les évêques avant que le gouvernement ne l’ordonne . Je m’en plaignais auprès de lui et il me répondit « les chrétiens ne doivent pas être des vecteurs de mort ; d’ailleurs Jésus lui-mêle après avoir guéri le lépreux évita les villes et les villages » ! Mon courrier, s’indignant de cette traduction hallucinante de l’Evangile selon Saint Mathieu, quasi hérétique, Jésus ayant voulu éviter toute publicité pour son geste de guérison et parce que son heure n’était pas venue, n’a reçu aucune réponse ! Evidemment.

  3. Parlez-moi de religions, et de ce sarcastique satanique pape, et je vous fout mon poing sur la gueule, pour le respect que je vous dois

  4. il est dans la droite ligne de son pape, les slogans de propagande d’abord et toujours; j’ai entendu un journaliste de la croix, tout aussi islamogauchiste que possible

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés