Australie. De nouvelles interdictions pouvant durer « pendant des années » vont rendre la vie impossible aux non vaccinés [Vidéo]

Australie

En Australie, un État de l’ouest du pays a franchi un nouveau cap dans la chasse aux non vaccinés. À partir du 31 janvier, ces derniers seront privés d’accès à de très nombreux lieux publics, leur rendant la vie impossible. Plus inquiétant encore, le Premier ministre de l’État a fait savoir que ces restrictions pourraient être maintenues « pendant des années ».

Australie : une politique sanitaire devenue folle ?

Les mesures prises par les autorités australiennes afin de lutter contre le Covid-19 s’apparentent de plus en plus à une fuite en avant irrationnelle. Cette spirale des persécutions à l’encontre des Australiens non vaccinés avait déjà donné lieu à des déclarations très radicales de la part de certains responsables politiques dès la fin de l’été dernier, notamment dans l’État du Victoria ou le premier ministre Daniel Andrew (Parti travailliste) souhaitait alors l’instauration d’une « économie des vaccinés » deux doses (désormais obsolètes par ailleurs).

Un peu plus tard dans le courant du mois de septembre, toujours dans l’État du Victoria, de violentes manifestations eurent lieu à Melbourne après que les autorités ont annoncé une obligation de vaccination pour les ouvriers du bâtiment, exigeant que chaque employé apporte la preuve d’avoir reçu au moins une dose de vaccin le 23 septembre au plus tard.

Depuis, l’étau s’est encore resserré davantage sur les non vaccinés en Australie. Et les dernières annonces faites le jeudi 13 janvier par Mark McGowan, Premier ministre de l’État d’Australie-Occidentale (recouvrant toute la moitié ouest du pays), ne vont pas leur faciliter la vie, bien au contraire…

Des non vaccinés interdits partout ou presque… peut-être pour des années

Mark McGowan, lui aussi membre du Parti travailliste, a ainsi fait savoir que des milliers d’Australiens non vaccinés contre le Covid-19 seront interdits de presque toutes les activités en dehors de leur domicile à partir du 31 janvier. En ajoutant, et c’est peut-être là le point le plus inquiétant, que ces restrictions controversées pourraient être en place « pendant des années ». Quid de la justification sanitaire d’une telle perspective pour l’instant ?

S’obstinant à vouloir poursuivre une politique « zéro Covid » dans une Australie désormais largement touchée par le variant Omicron, le Premier ministre de l’Australie-Occidentale a donc présenté une série de mesures venant s’additionner aux interdictions, pour la population non vaccinée, de fréquenter les cafés, les pubs et les restaurants de son État.

À partir de la fin du mois, il leur sera également interdit de rendre visite à des proches à l’hôpital, d’entrer dans un magasin vendant de l’alcool ou d’emmener leur enfant dans un centre de loisirs. Mark McGowan a prévenu lors de sa prise de parole : « la vie va changer de manière significative » pour les personnes non vaccinées, qui doivent être « protégées d’elles-mêmes ».

Le premier ministre a ensuite confirmé que les personnes non vaccinées se verraient interdire l’accès aux musées, au zoo de Perth, aux salles de sport et à l’ensemble du complexe Crown Casino. Pour accéder à l’ensemble des lieux cités, les habitants de l’Australie-Occidentale devront alors présenter une preuve de vaccination.

Celle-ci sera donc exigée à l’entrée des hôpitaux publics et privés, des établissements de soins pour personnes âgées et tous les lieux d’accueil, et bien entendu des restaurants, des cafés, des bars, des clubs, des boîtes de nuit et des fast-foods…

« Faites-vous vacciner maintenant ! » : des airs de Macron en Australie

Dans un registre qui n’est pas sans rappeler les injonctions du président français Emmanuel Macron le 12 juillet 2021 lors d’une intervention télévisée restée dans les mémoires de par son caractère anxiogène, Mark McGowan a, à son tour, poussé la population récalcitrante à recevoir les injections censées la protéger du Covid-19.

« Faites-vous vacciner maintenant ! », a-t-il déclaré, avant de préciser que « ces exigences en matière de preuve de vaccination seront les plus larges du pays, et elles ne seront pas supprimées de sitôt ».

Actuellement, près de 95 % des habitants d’Australie-Occidentale ont reçu une dose du vaccin, tandis que 87 % ont reçu les deux doses.

Dans le même temps, l’État d’Australie-Occidentale a pris une autre mesure drastique en interdisant l’accès à son territoire à toute personne provenant d’un autre État ou d’un autre territoire, qualifiant le reste du pays de « zone à risque extrême de Covid ». Même les visites de membres de la famille d’une personne mourante ne sont pas autorisées…

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

7 réponses

  1. tous ces chefs d’états qui se prennent pour des responsables de camps de concentrations, devraient faire très attention à eux lorsque la pandémie sera terminée, ils oublient qu’ils sont là pour un temps, mais après ils retrouverons la vraie vie, et là !!!

  2. Je me demande ce qu’attendent les Australiens pour prendre les armes contre leur Gouvernement et pour mettre fin à cette tyrannie insensée…
    Ce que je peux constater, c’est que la tyrannie covidiste n’existe que dans les pays occidentaux, donc c’est un complot occidental, et les Gouvernements qui sont responsables de cette persécution et de cette oppression devront en répondre et le jour approche où le peuple prendra une impitoyable vengeance où les sang des élites coulera à flot pour venger ce qu’ils font subir à la population .

    1. le « nazisme » est né aussi dans un pays proche de la France …..
      Et on a vu ce cancer se répandre partout en Europe (voire dans le monde )

  3. avec tout ce qui sort dans tous les pays aujourd’hui, déclassification des dossiers sur la manipulations de certains qui ont semés la peur payé par big pharma, le docteur Fauci aux états unis, mis en examen pour usage de faux, je ne citerai pas de noms en France, à chacun de se faire sa vérité, mais un gros boum se prépare et tous les mensonges vont tomber, ils y en a qui vont pleurer dans peu de temps ! ceci n’est qu’un avis ! le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier, mais arrivé en haut !!!!

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !