Catalogne. Les services secrets espagnols impliqués dans les attentats de Barcelone en 2017 ? [Vidéo]

Catalogne

Les accusations sont lourdes. Un ex-commissaire espagnol actuellement jugé à Madrid a déclaré lors de son procès que les services secrets espagnols auraient été informés de la préparation des attentats commis par des islamistes à Barcelone en 2017, faisant 16 morts et 140 blessés. Des services qui, selon l’homme, auraient « mal calculé les conséquences de vouloir faire peur à la Catalogne » à quelques semaines du référendum d’autodétermination sur l’indépendance.

Les services espagnols impliqués dans les attentats de Barcelone en 2017 ?

Ce sont des déclarations assourdissantes qui agitent la société catalane depuis plusieurs jours. Tandis que son procès a repris depuis le 10 janvier dernier à Madrid pour des faits de corruption, d’écoutes illégales, d’extorsion de fonds et de trafic d’influence aux côtés de 26 autres accusés, l’ancien commissaire espagnol José Manuel Villarejo, âgé de 70 ans et désormais à la retraite, a tenu des propos à la barre le 11 janvier dernier qui ont résonné comme un coup de tonnerre dans l’enceinte du tribunal.

Il a en effet affirmé que les services secrets espagnols (CNI) étaient informés des projets d’attentats qui ont frappé Barcelone et Cambrils les 17 et 18 août 2017. Des services qui, selon José Manuel Villarejo, auraient « mal calculé les conséquences de vouloir faire peur à la Catalogne » à quelques semaines du référendum d’autodétermination du 1er octobre 2017. Lors de ces attaques revendiquées dans la foulée par l’État islamique, 16 personnes furent tuées et 140 blessés furent à déplorer. En clair, l’ancien policier accuse Madrid d’avoir joué un billard à trois bandes en utilisant un groupe de terroristes islamistes contre les nationalistes catalans.

Un imam, cerveau présumé, lié aux services secrets espagnols

Devant l’Audience nationale, José Manuel Villarejo a ainsi expliqué que ce prétendu calcul était « une grave erreur » de la part de l’ancien directeur du Centre national de renseignement espagnol, Féliz Sanz Roldán. Des attentats qui ont donc eu lieu l’été précédant le sulfureux référendum du 1er octobre 2017 et en plein essor de la société civile en faveur du processus d’indépendance de la Catalogne. Si

L’ancien commissaire n’est pas un inconnu des médias espagnols puisqu’il est célèbre dans le pays pour avoir participé avec le CNI à certaines opérations secrètes. Il a d’ailleurs déclaré le 11 janvier à la barre avoir contribué à « essayer de réparer les dégâts » que les attentats ont causé aux services secrets. Peu après les événements, il a été révélé que leur cerveau présumé, l’imam de Ripoll Abdelbaki Es Satty, avait été un informateur du CNI.

Après avoir déjà effectué plus de trois années de prison provisoire, José Manuel Villarejo a encore plusieurs procès qui l’attendent.

Les responsables politiques de Catalogne demandent une enquête

Suite à ces accusations envers les services secrets espagnols, plusieurs partis politiques catalans, notamment dans la sphère nationaliste et indépendantiste, ont fait part de leur indignation. D’autant plus que, depuis la révélation des liens entre Abdelbaki Es Satty et les services en question, ces responsables politiques catalans ont déjà demandé à l’Espagne de mener une enquête sur les liens existant entre les deux.

Après les déclarations de l’ancien commissaire, l’actuel président catalan, Pere Aragonès, a demandé à Madrid de réexaminer la question et a demandé à l’équipe juridique de son gouvernement d’examiner les propos de l’ancien policier. « Si ses propos sont vrais, nous avons besoin d’une explication immédiate », a déclaré Aragonès.

De son côté, le président du Parlement de Catalogne, Laura Borràs, a également demandé à l’équipe juridique de la chambre de porter l’affaire devant le procureur général.

L’ancien président de Catalogne à l’époque des faits, Carles Puigdemont, a lui aussi commenté l’affaire en déclarant que l’Espagne devrait être responsable des attaques « pour son refus d’enquêter » sur les liens présumés entre l’imam de Ripoll et José Manuel Villarejo.

Par ailleurs, des familles de victimes des attentats de 2017 ont également demandé l’ouverture d’une enquête entre le CNI et Abdelbaki Es Satty afin d’obtenir une explication exacte des faits.

L’ex-policier, témoin gênant pour Madrid ?

En Espagne, l’affaire de ces déclarations fracassantes de la part de l’ancien commissaire est traitée très différemment par les médias en fonction de leur positionnement habituel vis-à-vis de la question catalane, devenue encore plus clivante depuis l’épisode du référendum sur l’indépendance de l’automne 2017.

De son côté, José Manuel Villarejo est devenu un personnage célèbre ces dernières années après avoir divulgué un certain nombre d’enregistrements de conversations privées qu’il a eues avec des personnalités importantes, comme l’amante de l’ancien roi Juan Carlos, Corinna zu Sayn-Wittgenstein. Après certaines de ces fuites, le procureur de Suisse a ouvert une enquête contre l’ancien monarque pour avoir prétendument reçu 100 millions de dollars d’Arabie saoudite en 2008.

Surtout après avoir été accusé de plusieurs crimes liés à ses opérations secrètes et avoir été emprisonné, l’ancien commissaire a révélé le contenu de ses conversations et certaines de ses activités, impliquant l’État espagnol dans des opérations telles que la tentative de discréditer les politiciens indépendantistes catalans.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. des attentats islamistes : il faut donc condamner pour incitation et complicité de haine raciale , l’islam n’étant pas assassin !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !