Auray (56). La municipalité achète une ferme pour produire ses légumes biologiques

Une initiative à mettre en valeur (et à diffuser massivement ?).

La ville d’Auray (à majorité EELV) a voté, lors d’un conseil municipal le 26 janvier 2022, l’achat de terres et de fonciers agricoles dans le village de Rostevel, à Brec’h.

L’objectif ? Faire qu’à horizon 2024, environ 800 à 1000 repas soient locaux, et bios, grâce à cette décision, que cela concerne la restauration pour les écoles, le foyer-logement, la crèche communale, les personnels de la Ville…

Pourquoi l’achat ? Parce qu’il faut attendre une production de 26,56 tonnes de légumes qui seraient nécessaires par an, pour couvrir les besoins de toute la restauration collective communale. Il y a donc, pour se faire, 4,5 ha de terres à cultiver.

L’achat consistera en acquisition de terres, de serres avec système d’irrigation, de bâtiments de stockage mais aussi de conditionnement des récoltes. Montant du projet : 455 000€, dont on ne peut pas dire cette fois ci qu’il s’agira d’argent du contribuable jeté par les fenêtres puisqu’il bénéficiera à tous les résidents.

La majorité EELV de Madame Masson n’a pas été soutenue par les autres groupes, frileux, qui se sont abstenus.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Bonne idée. Mais pourquoi forcément acheter les terres nécessaires ? Pourquoi ne pas plutôt inciter les agriculteurs locaux à fournir les biens ? D’autres communes se tournent vers cette solution et s’orientent vers l’autonomie alimentaire de tous, pas que des cantines scolaires.

  2. Encore une belle charge pour le contribuable ! Si l’on ajoute le salaire des fonctionnaires chargés de produire on aura la carotte au prix du caviar. Le rôle des municipalités n’est pas n’est pas de produire des fruits et légumes, ni aucun autre artéfact.

  3. bravo, au moins l’argent public n’est pas jeté par les fenêtres et va profiter à ceux qui payent

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !