La Croix-Helléan (56). L’écurie Guillet met des chevaux de trot à disposition d’acquéreurs

Jeune écurie, basée en Bretagne, à La Croix-Helléan (56) l’écurie Guillet gère élevage et carrière et ses chevaux et souhaite aujourd’hui révolutionner l’approche des courses de trot et partager cette expérience au plus grand nombre. Cette démarche initiée par Florian Guillet est motivée par plusieurs enjeux.

Le trot pour tous

Aujourd’hui plutôt réservée aux connaisseurs et aux professionnels de la discipline, le trot parle pourtant à tous. L’adrénaline procurée par le sport, la réunion et la convivialité des rencontres, l’affection, les soins mais aussi les joies réunies autour d’un être qui parcourt les temps : le cheval et plus précisément le trotteur séduit de plus en plus le public.

L’écurie, dont les chevaux sont installés dans le Morbihan, souhaite aujourd’hui faire connaître la beauté du trot et ses enjeux à tous ceux qui aimeraient en apprendre plus et ce partout en France.

L’écurie développe une nouvelle communication, inédite dans le secteur, qui s’étend aussi bien sur le plan digital qu’en réel auprès de ses chevaux afin que chacun puisse découvrir ce monde qui ne demande qu’à être révélé.

Une nouvelle expérience d’investissement

Au-delà du caractère sportif galvanisant, l’écurie Guillet vise plus haut. Son élevage est constitué de 5 poulinières dont Red Bell (mère du champion Cleangame) et de leurs poulains. Les chevaux, au pedigree prometteur, sont mis à la disposition d’acquéreurs. Mais pas n’importe quels acquéreurs. En effet, l’écurie Guillet recherche des personnes qui souhaitent partager une véritable expérience de partage, mais également une expérience engagée aussi bien du côté de l’écurie que de ses potentiels investisseurs. Au programme : participation à toutes les étapes de la vie du cheval, communication personnalisée, découverte du trot en profondeur entre expertise et décisions.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022
, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

2 réponses

  1. je réponds à Aliénor: pour les chevaux, c’est comme pour la chasse: pas de courses=pas de chevaux accessibles ; pas de chasse = pas de gibier (interventions de fusilleurs « en régie »).

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS