Présidentielle 2022. Yannick Jadot et Valérie Pécresse : après l’appel à voter Macron, l’appel aux dons… [Vidéo]

Pécresse

Faute d’avoir atteint le seuil fatidique des 5 % des suffrages permettant d’obtenir le remboursement maximal de leurs dépenses électorales, Valérie Pécresse et Yannick Jadot ont d’ores et déjà lancé un appel aux dons à leurs électeurs. Deux candidats qui ont pour point commun d’avoir appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour quelques minutes seulement après l’annonce des résultats dimanche soir.

Valérie Pécresse « endettée personnellement de 5 millions d’euros »

« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » dit l’adage. Une belle ode au panache sur laquelle va pouvoir méditer Valérie Pécresse dans un futur très proche. La candidate LR, pourtant convaincue d’être la « seule en capacité de battre Emmanuel Macron au second tour » a vécu une difficile confrontation avec la réalité dimanche 10 avril au soir en ne capitalisant que 4,78 % des suffrages exprimés.

Au matin du lundi 11 avril, devant quelques micros de presse tendus devant le siège des Républicains, le ton de Valérie Pécresse était résolument différent de celui des semaines précédentes :

« La situation financière de ma campagne est désormais critique. Nous n’avons pas atteint les 5 % qui nous permettaient d’obtenir les 7 millions de remboursement de l’État que nous escomptions. Ces 7 millions de remboursement manquent pour boucler le budget de la campagne », a-t-elle déclaré.

Face à une telle ardoise, la candidate l’assure, « Les Républicains ne peuvent pas faire face à ces dépenses », ajoutant qu’elle était « endettée personnellement à hauteur de 5 millions d’euros ». Une posture plutôt fâcheuse lorsque l’on a bâti une grande partie de sa campagne sur le sérieux et la rigueur budgétaire…

Pour éviter le naufrage financier d’une formation politique héritière de l’UMP et du RPR et donc pour laquelle un score électoral aussi maigre est inédit, Valérie Pécresse a donc décidé de lancer « un appel national aux dons », une « aide d’urgence » dont la candidate a besoin « d’ici le 15 mai pour boucler le financement de cette campagne présidentielle ». Du succès de cet appel aux donateurs, il en va « de la survie des Républicains et, au-delà, de la droite républicaine ».

Reste à savoir si la supplique de l’épouse de Jérôme Pécresse sera entendue par les militants et les électeurs LR. La candidate n’a d’ailleurs pas hésité à ratisser large en appelant aux dons « aussi tous ceux qui ont préféré le vote utile ». Sans préciser à quel vote elle faisait allusion…

Yannick Jadot dans une « situation critique » avec 2 millions d’euros à trouver

Autre crémerie, autre détresse financière : chez EELV non plus, le compte n’y est pas. Arrivé en sixième position, juste derrière Valérie Pécresse, avec 4,63 % des suffrages exprimés, Yannick Jadot est lui aussi dans l’impossibilité de rembourser ses frais de campagne.

Quelques minutes après l’annonce des résultats, le candidat écologiste, dans son discours à la Bellevilloise (Paris 20e), a appelé à apporter à EELV un « soutien financier pour poursuivre ces combats ». La formation politique a ainsi été contrainte de lancer un appel aux dons sur Twitter dans l’optique de rembourser son emprunt de 8,5 millions d’euros. EELV doit donc trouver 2 millions d’euros d’ici le 15 mai.

Peu de temps après, c’est Julien Bayou, secrétaire national du parti, qui a également appelé aux dons sur Twitter : « Si chaque électeur de Yannick Jadot donne 3 euros, nous aurons remboursé la campagne et pourrons poursuivre le combat de l’écologie ».

À défaut, les cadres EELV peuvent toujours demander à Sandrine Rousseau de monter sur scène pour tenter de faire recette. De quoi donner une contrepartie divertissante aux donateurs.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Pas un sous pour les soumis, ils étaient sur une même ligne avec Maron, pour le pass vaccinal ( même plus, pour vaccination obligatoire ) les retraites, et sur de nombreux point, donc pourquoi voter pour eux !! la preuve ils voteront pour Maron !

  2. Qu’ils aillent tapiner au Bois de Boulogne ou au bois e Vincennes pour payer leurs dettes et qu’ils y attrappent la pécole !!! Et de plus, ils appellentà voter Macron au deuxième tour !!!

  3. Gonflée comme un bouc la « petite ». Avec tout ce qu’elle a engrangé comme Ministre et ses salaires de responsable politique, avec tout ce que son mari Jérôme Pécresse a ramassé en tant que PDG de Alstom Renouvelable, avec tout son patrimoine immobilier et autres avoirs, la « petite » qui a la folie des grandeurs va encore faire la mendicité. Ces gens-là vivent sur une autre planète et ont un culot extraordinaire.
    Pas un sou pour ces gens-là !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !