Rachat de Twitter par Elon Musk. « Il y a quelque de chose de liberticide dans une liberté totale » : Raphaël Enthoven s’offusque du retour de la liberté d’expression [Vidéo]

enthoven

Feuilleton des derniers jours, le rachat du réseau social Twitter par le multimilliardaire Elon Lusk fait depuis couler beaucoup d’encre (et de larmes) chez les tenants français de la bien-pensance. L’occasion pour le professeur de philosophie Raphaël Enthoven de donner à la plèbe une leçon sur la liberté d’expression…

Twitter : « la liberté absolue, c’est pas la liberté » pour Raphaël Enthoven

Véritable couteau suisse des médias hexagonaux,  le « philosophe » Raphaël Enthoven, après avoir incité à l’escalade militaire en Ukraine tout en se prétendant être « plus efficace avec un clavier qu’avec une mitraillette » puis s’être étonné que certains Français ne votent pas pour Emmanuel Macron, a cette fois-ci étalé son avis sur le rachat de Twitter par le fondateur de SpaceX.

Invité de la matinale d’Europe 1 mercredi 27 avril, Raphaël Enthoven a dans un premier temps indiqué : « Je ne revendique pas une liberté d’expression totale ». Et la journaliste Sonia Mabrouk, plutôt inspirée, de lui répondre : « Quand c’est la vôtre, j’ai l’impression que si ! ».

Arguant de son différend avec Taha Bouhafs, le philosophe poursuit en assénant que « la liberté absolue, c’est pas la liberté, la liberté absolue, c’est la loi du plus fort. » Voilà donc « tout le problème que pose Elon Musk » selon l’ancien mari de Carla Bruni.

Puis, acrobatique transition, Raphaël Enthoven nous explique ensuite qu’en « matière de pandémie, ne pas mettre son masque au nom de la liberté, c’est contaminer l’autre. Ne pas se faire vacciner, c’est être dangereux de la même manière ».

« Quelque de chose de liberticide dans une liberté totale »

La suite de l’entretien est à l’avenant. Après cet étrange parallèle où l’on pourrait en déduire qu’un bon utilisateur de Twitter aux yeux du philosophe est également un individu masqué ayant reçu ses trois doses de vaccin (et bientôt quatre ?), Raphaël Enthoven nous explique que, « dans le registre des opinions, considérer que l’on peut avoir le droit de tout dire, c’est la liberté du renard dans le poulailler ».

À la question de savoir qui a la légitimité de se présenter en arbitre des réseaux sociaux tandis que Sonia Mabrouk redoute que ce soient « toujours les mêmes » qui s’autorisent à contrôler cette liberté d’expression et qu’une « forme de bien-pensance s’érige en donneuse de leçons » depuis l’annonce du rachat de Twitter par Elon Musk, Raphaël Enthoven rétorque : « Je ne vois pas de bien-pensance dans le constat qu’il y a quelque de chose de liberticide dans une liberté totale ».

Par ailleurs, le philosophe, déclamant un « vive l’Europe ! » au micro d’Europe 1, s’est félicité de voir que l’Union européenne, souvent très pointilleuse sur la question de la liberté d’expression dès lors qu’il s’agit de territoires situés à l’extérieur de ses frontières, va mettre en place le Digital Services Act, une législation européenne sur les services numériques qui entrera en vigueur en 2023 visant à rendre les plateformes responsables des contenus qu’elles produiront. Une UE qui a déjà fait savoir qu’Elon Musk « devra s’adapter totalement aux règles européennes »

Puis Raphaël Enthoven termine son propos en expliquant que le patron de Tesla « terrorise les journalistes ». Ces derniers auraient-ils également peur du retour d’une liberté d’expression non brimée sur Twitter ?

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. L’extraordinaire Raphaël et ex de la sublime Carla Bruni rappel LE fondamental : « Il n’y a pas de liberté pour les ennemis de la liberté ».

    Le guerrier du clavier veut dire par là qu’il n’y a pas de « liberté pour les ennemis de la République ».

    Et que seule la République est source & mère de toute liberté.

    N’étant pas républicain, je n’ai jamais été libre et fraternel pour la bonne raison que j’ai toujours exactement fait ce que j’ai voulu & rien d’autre.

    Des mecs enchainés comme moi, ça devrait être avorté tout de suite après la conception.

    Je pose donc la question de confiance : « Que fait le gouvernement ? ».

  2. Et « on » attribue le titre de philosophe à cet individu ???? largement usurpé ….on est dans la contre façon ….dans le malhonnête ….ou alors c’est l’inversion des valeurs qui progresse…heureusement que la France produit autre chose en matière de penseur que ce triste personnage….
    j’ajouterai que faisant partie du lobby international activiste du peuple élu , c’est pas étonnant de sa part ….

  3. C’est bien ça : « plus efficace avec un clavier qu’avec une mitraillette ».
    Comme BHL, ce très cher Enthoven fait partie de cette « élite intellectuelle » autoproclamée et parigo-centrée qui n’a aucune pudeur à prôner la guerre pour la « bonne cause » à condition bien sûr que ce soient d’autres qui devraient sacrifier leur vie à défendre une certaine idée de ces combattants des plateaux TV.
    En gros des tristes sires prêts à sacrifier des millions de vie pourvu qu’ils soient eux planqués à l’arrière du front.

  4. Consternant de voir qu’un tel type est encore pris au sérieux. Que fait-il d’autre qu’émettre des oukases du haut de son piédestal de célébrité ? Il n’y a ni raison ni philosophie derrière ses déclarations, juste ses sentiments du jour.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS