Covid-19. En raison des risques de thromboses, les États-Unis limitent l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson

Janssen

Aux États-unis, l’agence américaine des médicaments a fait savoir qu’elle limitait désormais l’administration du vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19 à un public très ciblé en raison des risques de thromboses.

L’accès au vaccin Johnson & Johnson désormais limité aux USA

Le vaccin Janssen (élaboré par les laboratoires Johnson & Johnson) contre le Covid-19 est actuellement dans le collimateur des autorités sanitaires aux États-Unis. Jeudi 6 mai, l’agence américaine des médicaments (FDA) a fait savoir qu’elle limitait l’autorisation d’utilisation du vaccin Johnson & Johnson aux personnes de 18 ans et plus pour lesquelles les autres vaccins (Pfizer ou Moderna) ne sont pas appropriés pour des raisons médicales ou d’accès limité ainsi qu’aux individus refusant d’être vaccinés avec Pfizer ou Moderna pour cause « d’inquiétudes personnelles ».

Cette décision de la FDA a été publiée par l’intermédiaire d’un communiqué et intervient après qu’il ait été constaté que le vaccin pouvait occasionner, parmi ces effets secondaires, des risques graves de thromboses. « Nous avons surveillé de près le vaccin Janssen contre le Covid-19 et l’apparition de thromboses après son administration », a déclaré le Dr Peter Marks, directeur du Centre d’évaluation et de recherche sur les produits biologiques de la FDA, dans le communiqué. Par ailleurs, la FDA a confirmé auprès de la chaîne de télévision américaine CNN que l’autorisation mise à jour s’applique également aux doses de rappel.

60 cas de thromboses confirmés aux États-Unis

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19, ce sont plus de 18,7 millions de doses de vaccin de Johnson & Johnson qui ont été injectées aux USA (soit environ 3 % des doses injectées au total dans le pays) selon les données des CDC, les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies. Parmi les personnes considérées comme entièrement vaccinées, 7,7 % ont reçu ce vaccin.

Après une réunion au mois de décembre 2021, le comité consultatif sur les vaccins des CDC a publié une recommandation actualisée sur le vaccin de Johnson & Johnson, indiquant qu’il faisait une « recommandation préférentielle pour l’utilisation des vaccins Covid-19 à ARNm par rapport au vaccin Covid-19 à vecteur adénoviral de Janssen chez tous les adultes aux États-Unis ».

Quant aux effets secondaires incriminés, la FDA a recensé 60 cas confirmés de thromboses aux USA. Sur l’ensemble, neuf personnes vaccinées en sont décédées.

Pour rappel, à la fin du mois de février dernier, le ministère français de la Santé avait suspendu provisoirement les injections de vaccin Janssen suite à une recommandation de la HAS sur les risques d’infarctus du myocarde liés aux injections.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !