Les premières couches saines pour enfants prématurés sont bretonnes !

Les premières couches saines pour enfants prématurés sont bretonnes ! En effet, Les Petits Culottés ont choisi l’usine Celluloses de Brocéliande située à Ploërmel pour produire les premières couches saines pour enfants prématurés. “Nous sommes très fiers de ce lancement qui conclut 15 mois de discussion avec notre partenaire industriel. Il nous a aidés à fabriquer ce produit de très haute qualité indispensable pour les bébés prématurés” nous partage Matthieu Batteur, cofondateur de la marque.

60 000 prématurés chaque année en France

Chaque année en France, on compte environ 60.000 naissances prématurées. La fragilité de ces bébés est supérieure à celle de ceux nés à terme. Leur système immunitaire n’est pas entièrement développé, ils sont donc plus vulnérables face aux infections. Leur peau est aussi plus fine, elle ne peut donc pas assurer pleinement sa fonction “barrière” en empêchant ou limitant la pénétration dans l’organisme de substances éventuellement toxiques. Pourtant, encore aujourd’hui, aucune réglementation n’existe pour encadrer la composition des couches pour bébé prématurés et donc limiter l’utilisation de matières potentiellement nocives dans ces dernières, et ce alors même que des recommandations établies par l’ANSES existent pour pallier ces risques.

La marque de couches et couches culottes françaises Les Petits Culottés a lancé la production des premières couches saines, et made in France, pour bébés prématurés le 28 avril 2022 à Ploërmel, en Bretagne. Elles sont à destination des maternités qui, jusqu’à aujourd’hui, n’avaient qu’un choix très limité d’options, pour un produit pourtant en contact avec la peau d’une population particulièrement fragile. Comme les autres produits de la marque Les Petits Culottés, leurs couches pour enfants prématurés seront aussi naturelles que possible, sans substance chimique ni perturbateur endocrinien. Un test toxicologique sera effectué à chaque fabrication pour s’assurer que les couches respectent toujours cet engagement, ce qui fait de Les Petits Culottés la première marque au monde à fournir des analyses toxicologiques pour des changes dédiés aux bébés prématurés.

8 services de néonatologie ont participé à leur élaboration (CH La Rochelle, CH Angoulême, HFME Lyon, CH Martigues, Hopital Robert Debré, Hopital Armand Trousseau, CH Vienne Lucien Hussel et CH Nord Marseille). Ils ont étudié les couches puis rempli un questionnaire afin d’aider Les Petits Culottés dans l’élaboration des couches. Pour la plupart, ils ont également pu constater l’efficacité des couches avec des bébés prématurés présents au service de néonatologie à ce moment-là.

Pour Johan Bonnet, cofondateur de Les Petits Culottés : “Les enfants portent des couches de leur naissance à leurs 3 ans, ce qui représente environ 4.500 couches. Il est difficile d’accepter que ces dernières puissent présenter dans leur composition des produits chimiques controversés, d’autant plus si ces couches sont à destination des bébés prématurés avec une peau plus fragile”. Matthieu Batteur, l’autre cofondateur de Les Petits Culottés, ajoute : “Nous sommes très fiers de ce lancement qui conclut 15 mois de discussion avec notre partenaire industriel. Il nous a aidés à fabriquer ce produit de très haute qualité indispensable pour les bébés prématurés.”

Très peu de marques s’intéressent au marché des couches pour bébés prématurés. Cela s’explique principalement par des raisons techniques et économiques. Tout d’abord, les chaînes de production nécessaires à leur fabrication sont différentes de celles utilisées pour des couches classiques. Pour une petite entreprise, leur installation ne fait donc pas sens en termes de logistique, notamment au vu de la demande en couches pour enfants prématurés qui est bien moindre que celle des couches classiques. Ensuite, c’est un produit niche qui est principalement destiné aux maternités dans les hôpitaux qui l’achètent à très bas prix. Les Petits Culottés vendront leurs couches pour bébés prématurés à prix coûtant, ils ne feront donc aucun bénéfice sur ce produit. Ils auront cependant la satisfaction de pouvoir proposer une alternative saine et made in France à cette catégorie de bébés à la santé fragile que la marque Les Petits Culottés souhaite préserver à tout prix.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. quoi ??? un produit qui ne vient pas d’ukraine? ça existe donc, les ringards de bretons produisent local . aujourd’hui la télé dit que toutes les augmentations de prix ssont la conséquence de cette guerre, alors?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !