Législatives Antilles, Guyane : Gros scores des partis nationalistes, un siège pour le RN ?

Comme il est de coutume, les Antilles « françaises » et la Guyane votent avant l’Hexagone et les scores sont, eux aussi, rendus public en avance. Entre la Guyane et Saint-Pierre et Miquelon où divers confettis de l’ancien empire français sont disséminés, ce ne sont pas moins de 12 sièges de députés qui sont en jeu.

GUYANE : des nationalistes très à droite et très à gauche !

27 candidats étaient sur les rangs en tout pour les deux sièges de Guyane. Finalement le second tour prendra la forme d’un affrontement entre partis nationalistes dans la première et entre partis français dans la seconde. Dans la première circonscription est qualifié, Yvane Goua l’une des leaders du mouvement « Trop Violans » qui avait mobilisé les Guyanais contre l’insécurité ces derniers mois. Reste à savoir si cette insécurité est une réalité ou un « sentiment » ! Yvane Goua est également une nationaliste guyanaise (noire !) qui réclame :

La mise en œuvre des Accords de Guyane, dont l’évolution statutaire (Foncier, Éducation, Économie, …)

– Contrôler le travail de l’Etat en Guyane : Insécurité, immigration, éducation. Tant de missions régaliennes non optimales et efficacement déployées en Guyane.

– Trouver des solutions aux freins au développement du territoire

On est ici loin des marxiseries habituelles dans ce territoire. Lors de ce premier tour, Yvan Goua a atteint les 20,77%.

Egalement qualifié pour ce second tour : Jean-Victor Castor, du Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale (indépendantiste d’extrême-gauche), qui obtient 17,30 %. Ce score élimine, par ailleurs, le candidat PCF.

Dans la deuxième circonscription, un candidat LREM affrontera un candidat divers-gauche.

MARTINIQUE : Alfred Marie-Jeanne et le MIM en position de force

En Martinique, la NUPES de Jean-Luc Mélenchon fait un score en deçà des prévisions, sachant que la candidat insoumis avait fait localement un score important au premier tour de la présidentielle.

Quatre circonscriptions, quatre duels. Et dans ces quatre duels, un candidat de gauche français affrontera un candidat indépendantiste ! Le MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est qualifié dans la première, deuxième et quatrième alors que dans la troisième, c’est le GRAN SANBLE POU MATINIK, une coalition indépendantiste (où l’on retrouve le MIM), qui affrontera un candidat de la gauche française. A la tête des indépendantistes, on retrouve l’indéboulonnable Alfred Marie-Jeanne qui a 85 ans repart encore à l’assaut de l’Assemblée Nationale où il a déjà été élu à de nombreuses reprises. Alfred Marie-Jeanne est un indépendantiste de gauche tendance révolution castriste mais au discours parfois volontiers populiste et xénophobe.

GUADELOUPE : Le RN au second tour

En Guadeloupe, les quatre circonscriptions ont enregistré 59 candidats ! Les autonomistes post-marxistes du PPDG seront au second tour dans la 2è face à la nouvelle secrétaire d’Etat à la mer Justine Benin qui, dès lors, joue sa place dans le gouvernement Borne. Dans la troisième, surprise : le RN arrive en tête avec 20,09% et affrontera un candidat MODEM !

SAINT-PIERRE ET MIQUELON : LREM éliminé

Pas de nationalistes à Saint-Pierre et Miquelon mais le député sortant LREM est battu dès le premier tour. Le second se jouera donc entre la Droite et le candidat NUPES séparé d’à peine 74 voix !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !