Bourg de Batz affiche son appartenance à la Bretagne !

Batz-sur-Mer

Aussi étrange que cela puisse paraître, Bourg-de-Batz dans le pays de Guérande, est officiellement dans une autre région que la Bretagne. Bourg-de-Batz ou « Batz-sur-Mer » est pourtant le dernier bastion du breton en Loire-Atlantique, l’un de ces villages, Kervalet, abritant jusque dans les années 60, les derniers bretonnants du fameux breton de Guérande, dont la dernière locutrice est morte en 1988.

Le reste de la Loire-Atlantique n’en est pas moins bretonne puisque le gallo, la langue romane de Bretagne, y est toujours parlé partout par des locuteurs souvent très âgés.

« L’identité culturelle bretonne est omniprésente au bourg de Batz »

Soucieux de renouer avec son identité bretonne, Bourg-de-Batz/Batz-sur-Mer vient d’inaugurer les panneaux Breizh 5/5 à l’entrée du bourg. Avec la pose de ces panneaux, les communes, associations ou entreprises adhérentes à Breizh 5/5 affirment leur attachement à la Réunification administrative de la Bretagne. L’installation de ces panneaux a eu lieu à l’occasion du pardon Saint-Guénolé à Bourg-de-Batz, évènement vieux de 103 ans et qui rappelle chaque année l’attachement de Bourg-de-Batz à la Bretagne éternelle (et catholique !)

A l’occasion de ce pardon, les coprésidents de l’association du Pardon Saint-Guénolé, Brigitte Fouassier et Claude Lebaud, ainsi que la maire Marie-Catherine Lehuédé, ont rappelé que « l’identité culturelle bretonne est omniprésente au bourg de Batz ».

Lors du pardon, un Gwenn-ha-du géant a même été déployé sur l’église.

Administrativement parlant, la commune de Batz-sur-mer, comme toute la Loire-Atlantique, est dans la région « pays de loire », une région inventée de toute pièce dans les années 60 et constituée d’un bout de Bretagne (44), un soupçon de Poitou (85), un bout de Maine (72 et 53) ainsi qu’une moitié d’Anjou (49), plus quelques arpents de Normandie à l’extrême-nord de la Mayenne, etc… De nombreuses associations, tant en Bretagne qu’en Poitou, Maine ou Anjou réclament depuis longtemps le démantèlement des pays-de-loire et le retour des territoires constituants dans leur région d’origine.
Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Pour rappel, les Pays de Loire sont composés de deux départements où coule le grand fleuve français: la Loire-Atlantique (bien-nommée) et le Maine et Loire (idem). A Angers, c’est la Maine qui coule; la Loire passe plus loin.
    Par contre la Loire ne coule ni en Mayenne, ni dans la Sarthe, ni en Vendée.

    1. On n’en est pas à une incohérence près. L’ancienne région « Centre » ne correspondait à rien ; la région « Occitanie » ne regroupe qu’une partie de ce qu’est l’Occitanie linguistique (qui va de Bordeaux à Fréjus et de Limoges à Foix) ; le département de la Haute-Loire, rattaché à l’Auvergne, appartient à 60% au Languedoc, celui de l’Yonne, rattaché à la Bourgogne, appartient à 60% à la Champagne, celui de l’Aisne (Champagne-Ardennes) appartient à 40% à la Picardie, à 40% à l’Ile-de-France et le reste (20%) à la Champagne ! Et pour rebondir sur vos propos, le Var (le fleuve) ne coule pas dans le Var (le département) !
      Lorsque les Allemands ont créé leurs Länder dans el années d’après-guerre, ils se sont montrés pragmatiques et ont regroupé les anciens états sans les découper. Et qu’importe si le Land de Sarre (2600 km2 et 1 million d’habitants) se trouve minuscule par rapport à la Bavière (71000 km2 et 13 millions d’habitants) !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !