Monts d’Arrée : après les flammes, les gauchistes de Brennilis à Landivisiau !

Pauvres Monts d’Arrée ! Après avoir vu presque 3000 hectares détruits par les flammes, ceux-ci vont recevoir, du 25 au 30 août un pèlerinage de gauchistes baptisé « les centrales sont-elles centrales« .

Le prétexte de cette « randonnée de Brennilis à Landivisiau » avec « cantine itinérante autogérée » est plutôt bon enfant, le but étant de deviser autour du « thème de l’énergie, des centrales et des réseaux qui vont souvent avec. »

Bon…

Partant le 25/08 en début d’après-midi de la Tannerie à Landivisiau, les pèlerins sont amenés à faire un périple jacasseux autour des monts d’Arrée pour réfléchir sur l’utilité du nucléaire, thème fort pertinent quand on sait que la centrale nucléaire de Brennilis est arrêtée depuis 1985, qu’elle n’est toujours pas démantelée et que des dizaines de personnes travaillent quotidiennement sur site. Le chantier étant censé s’arrêter en… 2040 !

L’électricité nucléaire n’est pas chère à produire mais visiblement bien coûteuse à démanteler !

Hélas, les discussions de la fin août sont organisées par un réseau : Reprise de Savoirs – Les chantiers Pluri-Versités au profil bien particulier. Ce réseau de « chantiers » (de débats) regroupe, en effet, des questions purement techniques, écologistes et locales, comme la centrale nucléaire de Brennilis mais également d’autres « chantiers » beaucoup plus discutables, comme des agapes à Notre-Dame des Landes et surtout ceci :

Mélanger écologie, monde paysan, « idéologie du cosmopolitisme » et immigrés syriens, il fallait y penser ! D’ailleurs « Les chantiers pluri·versités » affichent la couleur en précisant que :

 

 

 

Et si des cathos tradis ou des militants identitaires viennent enrichir les débats lors de ces chantiers, seront-ils eux aussi protégés face aux « fonctionnements discriminants » ou cette bienveillance ne touche que nos amis les migrants ?

Les gauchistes ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît…

Crédit photo : site internet « les chantiers pluri-versités« 

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. La Bretagne et sa culture a été cancellée par les gauchistes depuis des années. A force de vouloir tout inclure, il n’y a plus rien qui ressemble à du breton

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !