Loin de l’image Greta Thunberg, en Suède, la jeunesse a voté massivement pour la droite et la droite dure

Greta Thunberg a eu beau déplorer ce vendredi 9 septembre la question «oubliée» de l’environnement dans la campagne des élections suédoises, et être relayée par l’intégralité d’une presse qui lui baise les pieds, la jeunesse suédoise elle, a voté. Et pas pour le catastrophisme façon Thunberg apocalypse. Mais massivement pour la droite, et la droite dure.

Il est vrai qu’en Suède, les viols qui se multiplient, les quartiers de certaines grandes villes qui sont des coupe-gorges, la montée de l’islamisme, les conséquences de la politique migratoire suicidaire instaurée par la gauche suédoise, préoccupent sans doute un peu plus la jeunesse que la religion climatique.

Les 18-21 ans ont ainsi placé les conservateurs en tête puis les Démocrates Suédois (26 et 22%) tandis que les écologistes sont à 10-11%. Les 22-30 ans eux, ont d’abord voté pour la droite (23%) puis pour la gauche (21%) et ensuite pour les Démocrates Suédois (16%)

Quant aux collégiens et lycéens : ils n’ont pas le droit de voter, mais les écoles organisent traditionnellement des élections, la semaine précédent le scrutin. Et là encore, la jeunesse plébiscite les conservateurs puis les démocrates Suédois.

Visiblement, vu de Suède, c’est n’est pas le Front national que la jeunesse emmerde, mais bel et bien Greta Thunberg et, plus globalement les fossoyeurs d’un pays qui fût jusqu’à il y a peu, modèle de prospérité avant d’être liquidé progressivement sous les coups de l’idéologie gauchiste, négatrice du réel….

Quand les Béruriers noirs sont remplacés par Ultima Thule

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

7 réponses

  1. La difference c est que les 18/21 ans sont a 90% des petit ET petites blonds.
    Ce n est pas le cas en France.

  2. J’ai peu de lueurs d’espoirs du coté des jeunes Français….Très LGBT, immigration, défense des droits de l’islam…lavage de cerveau parfait.

  3. Greta Thunberg en a trop fait et ses amis en paient le prix politique, mais la droite, « dure » ou pas, n’a aucune raison de négliger la question climatique et écologique. Il serait temps pour elle de revendiquer le thème de la nature, longtemps suspect parce que lié aux mouvements nationalistes avant la Deuxième Guerre mondiale. Il y a d’ailleurs une parenté claire entre défense de l’environnement et refus d’une immigration elle-même facteur de pollution.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS