Ensauvagement. Clandestins sous le coup d’une OQTF arrêtés pour des vols, trafic d’héroïne démantelé : une semaine « normale » en Bretagne…

Tunisiens

Des vols, du trafic de drogue, des immigrés en situation irrégulière et des OQTF non exécutées : de Brest à Lorient en passant par Lannion, une semaine « normale » en Bretagne…

Un Géorgien interpellé à Lannion pour des vols

La Géorgie devrait songer à ouvrir une ambassade à Lannion… car ce n’est pas la première fois que des ressortissants de ce pays du Caucase font parler d’eux dans le Trégor.

Le 18 octobre en fin de matinée, un Géorgien en situation irrégulière a été appréhendé par les policiers de Lannion. Motif de cette intervention, l’homme, en situation irrégulière sur le territoire français, avait dérobé des bouteilles de whisky dans une grande surface. Les fonctionnaires l’attendaient après son passage en caisse. Âgé de 45 ans, il a reconnu les faits de vol à l’étalage lors de son placement en garde à vue.

Le Géorgien s’en sort plutôt bien puisqu’il n’a écopé que d’un rappel à la loi après s’être vu assigner à résidence à Lannion en sa qualité de clandestin. Dans l’objectif d’une expulsion vers la Géorgie, dont la date n’a pas été précisée…

Brest : deux hommes sous le coup d’une OQTF accusés de vol

Du côté de Brest, à peine une affaire de vol, de violence ou de trafic impliquant des immigrés survient qu’elle est déjà éclipsée par une autre !

Tandis que, comme dans beaucoup de métropoles françaises, la municipalité fait la chasse aux voitures, être propriétaire d’un vélo n’est pas un gage de tranquillité dans la ville finistérienne. Dimanche 16 octobre en fin de journée, deux individus ont été interpellés par une patrouille de policiers circulant rue de Siam.

Les deux comparses auraient fait partie d’un trio signalé par un témoin suite au vol d’un vélo (entre autres objets) quelques temps auparavant dans un immeuble de la rue Jean-Macé. Indice pour le moins révélateur, l’un des deux hommes se trouvait sur le vélo en question lors de leur interpellation.

Le binôme a été placé en garde à vue au commissariat central de Brest. Énième preuve d’une justice française qui fonctionne mal, l’un des deux suspects était déjà sous le coup d’un contrôle judiciaire pour avoir été potentiellement impliqué dans un vol commis dans une parfumerie brestoise le 11 octobre.

Par ailleurs, les deux individus étaient déjà bien connus de l’institution judiciaire. Ils devaient être déférés devant le parquet le 17 octobre. Pour compléter le tableau, les deux larrons, âgé de 31 ans, se trouvaient, eux aussi, en situation irrégulière sur le territoire français. Et, comme dans bien d’autres affaires, avaient manifestement toute liberté pour effectuer leur prédation alors qu’ils faisaient l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français).

Nouveau trafic de drogue démantelé dans le Morbihan

Dans le Morbihan, département où les saisies de drogues se multiplient ces derniers temps, la compagnie de gendarmerie de Lorient a interpellé quatre individus le 18 octobre. La brigade des recherches de la ville a entamé une enquête au cours de l’été dernier sur un trafic de stupéfiants. Dans ce cadre, les activités d’un habitant de Locmariaquer ont éveillé les soupçons des gendarmes.

Après des investigations ayant duré un mois et demi, ce sont 24 gendarmes, accompagnés par un chien des douanes, qui ont mené des perquisitions à Locmariaquer, Hennebont et Baden. Avec à la clé un butin plutôt fructueux : 383 grammes d’herbe, 410 grammes d’héroïne, 124 grammes de cocaïne, 1 790 grammes de résine de cannabis, 260 cachets ecstasy et 3 280 € d’argent liquide. Les forces de l’ordre ont également mis la main sur deux armes longues et cinq pistolets de type « airsoft ».

Par la suite, trois des quatre personnes interpellées ont été présentées au parquet de Lorient le 19 octobre puis incarcérées. Elles devraient rester en prison jusqu’à leur jugement fixé au 16 novembre prochain au tribunal de Lorient.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. bientot ce seront les français qui seront considérés persona non gratta chez eux! les juges continuent à ne rien faire, et pourtant une des leurs a hier été agressée, juste retour du balancier, mais chut …

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS