Callac. Le projet Horizon annulé – Victoire des opposants à l’accueil de migrants

Le projet Horizon de Callac, consistant notamment à accueillir des familles de migrants dans la commune , vient d’être enterré par la municipalité.

Cela après de nombreux mois de tensions dans la commune, de manifestations, d’oppositions, de pressions diverses.

« Personnellement, j’étais pour le projet mais ce n’était plus tenable, le conseil municipal allait tomber. J’ai pris la décision de les entendre, de les écouter », explique le maire. Une décision qu’il assure assumer, même s’il regrette la situation. « C’était un projet humain d’une très grande valeur, sans doute très important pour Callac dans l’avenir. » indique-t-il, fatigué par cette bataille politique, et concédant qu’il vaut mieux, pour la paix de la commune, qu’il en soit ainsi.

La famille Cohen, famille de parisiens ayant pensé débarquer en terrain conquis pour instaurer un laboratoire à Callac, l’a mauvaise :

Dans un communiqué, le Fonds de dotation Merci dit regretter « la décision prise par le maire et des élus de Callac »« Le Fonds de dotation Merci dénonce la campagne de désinformation, de groupes et de médias d’extrême-droite visant à diviser la population et à déstabiliser le Conseil municipal. Cette campagne nauséabonde aux relents racistes et antisémites est fondée sur des méthodes de harcèlement et d’intimidation, y compris des menaces de mort, ciblant le maire et plusieurs conseillers municipaux – jusque dans leur vie privée. »

Le Comité d’Organisation contre le projet Horizon à Callac vient d’adresser un communiqué à découvrir ci-dessous, se félicitant de l’abandon du projet :

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous annonçons que le projet Horizon de la fondation MERCI est abandonné par le Conseil Municipal de Callac.

Ce projet prévoyait à l’origine la venue de 70 familles issues du continent africain. Soit au total environ 530 personnes (7,6 personnes par famille selon les chiffres de Ouest France du 14 septembre 2022) dans un petit bourg de Bretagne de 2200 habitants. Cela représentait donc l’arrivée de 25 % de la population actuelle. Un projet insensé qui aurait été source de nombreux problèmes.

D’abord, ce projet était très injuste pour la population locale dont beaucoup sont des familles modestes.

Pour les jeunes, il était inacceptable. Ils sont obligés de partir de Callac car il n’y a pas de travail pour eux.

La municipalité déclarait ne pas avoir d’argent pour aider les gens modestes et les jeunes.

Mais subitement des millions arrivaient, ainsi que des emplois, pour accueillir des personnes venues de l’autre bout de la terre. De l’argent manifestement il y en a, mais pas pour les français.

Qui pouvait comprendre cela ?

Contre ce projet fou, l’Association « Les amis de Callac et ses environs » a mené une bataille acharnée pendant des mois. Un combat remarquable et obstiné malgré l’adversité.

Ses militants furent présents chaque mercredi sur le marché pour faire signer des pétitions, mobiliser la population et organiser les opposants au projet. 

Des centaines de signatures ont été collectées.

Des milliers de tracts furent distribués dans les boîtes aux lettres.

Deux manifestations furent organisées, l’une le 17 septembre (environ 500 personnes) et l’autre le 5 novembre (environ 1000 personnes – 600 d’après la police).

Face à ce combat acharné, pour défendre Callac contre cette invasion visant à y construire un village « multiculturel » rien ne nous fut épargné.

  • Les insultes (« fascistes », « extrême-droite », « racistes », « xénophobes », …) d’abord, 
  • Les violences ensuite des anti-fas qui à chacune des deux manifestations ont tenté d’attaquer le rassemblement des patriotes avec le soutien actif des élus de la mairie de Callac, notamment la célèbre Laure Line Interbitzin, et de toute la « gauche » locale et régionale ainsi que des syndicats.

Heureusement, les forces de gendarmerie, déployées sur ordre du Préfet, firent parfaitement leur travail lors des deux manifestations et empêchèrent les anti-fas de faire taire les patriotes, par la violence.

  • La presse aux ordres (Le Télégramme de Brest, Ouest-France, Le Poher, …), de son côté, ne manqua aucune occasion pour salir ce mouvement patriote.

En vain.

Très récemment, le conseil municipal s’est réuni, en secret, et a voté sur le projet Horizon.

Le résultat du vote fut le suivant :

8 pour l’arrêt du projet Horizon (dont le maire lui-même)

6 pour continuer (2 membres de la majorité Interbitzin et Morcet et les 4 « opposants » de droite républicaine)

Résultat : le projet est abandonné !

Preuve est faite que lorsqu’on se bat, on peut gagner.

Nous nous étonnons seulement du silence de la mairie sur cette bonne nouvelle, alors que tout le monde le sait dans le village.

Peut-être le maire se réserve-t-il de faire cette annonce lors de ses vœux à la population qui auront lieu dans les prochains jours ? Ce qui marquerait un excellent début de cette année 2023.

A l’heure ou la Loi de Transition Démographique va venir prochainement devant l’Assemblée Nationale, plongeant -si elle est votée- de nombreuses municipalités dans les mêmes problèmes, sombrer dans le désespoir n’est pas la solution.

Il faut s’organiser et se battre avec constance et obstination. La victoire est à ce prix.

Reste que les problèmes ne sont pas forcément définitivement réglés à Callac.

Quelle sera la position du Préfet des Côtes d’Armor qui dispose également des services de l’association Viltaïs pour reprendre le flambeau et tenter d’imposer la venue de migrants à Callac ?

Le plus sage serait que tout projet soit abandonné à Callac.

D’autant que pour le Préfet l’affaire s’annonce difficile:

  • La mairie vient de jeter l’éponge
  • Viltaïs est une association qui ne jouit pas d’une réputation « exemplaire »
  • l’Association « Les amis de Callac et ses environs » est toujours en ordre de bataille et ne manquera pas de réactiver immédiatement son combat si Viltaïs tente de réaliser ce que la Fondation MERCI a raté.

Enfin, dernière information, la Fondation MERCI semble ne pas se consoler de son échec à Callac.

Il se murmure qu’elle souhaite mettre en œuvre un nouveau projet … à Paimpol cette fois.

Toujours dans le département des Côtes d’Armor.

Nous lui promettons que l’accueil sera le même, voire plus frais encore, dans cette localité.

Le Comité d’organisation remercie tous ceux qui ont participé à son action et ont contribué à cette première victoire, notamment l’Association « Les amis de Callac et ses environs » mais aussi

Reconquête, Riposte Laïque, Résistance Républicaine, Les Patriotes et le Parti de la France.

Nous n’oublions pas non plus de remercier tous ceux qui nous ont aidés : Gilbert Collard, Patrick Jardin, la Ligue du Midi, Place d’armes, Les Maires pour le bien commun, et toutes les personnes célèbres ou simples citoyens qui ont œuvré à nos côtés pour faire échouer ce projet mortifère.

La France doit rester la France

VIVE LA FRANCE !

Bernard GERMAIN

Porte-parole du Comité d’organisation contre le projet Horizon

Cet abandon du projet est le signe qu’une fois de plus, le rapport de force organisé finit par triompher, au nez et à la barbe d’élites qui prétendent parfois faire comme bon leur semble sans l’assentiment populaire, sur des questions pourtant fondamentales.

Le deuxième projet, porté par l’Etat qui n’a de cesse de vouloir imposer des décisions aux populations contre leur gré, serait toujours en cours. A l’heure actuelle, il n y a toutefois pas de nouvelles familles de migrants arrivées à Callac.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

19 réponses

  1. De quand datent:
    – le conseil municipal  » secret  » ?
    – le communiqué des Cohen ?
    – le communiqué de Bernard Germain ?

    Je remarque que BG ne remercie pas les ( rares ) médias qui ont fait connaitre ce projet : Breizh Info, Sud Radio où Yann Valerie a été interviewé par André Bercoff : cette émission a eu un retentissement national qui fut évidemment CAPITAL, Boulevard
    Voltaire, et d’autres peut être :

    La LIBERTÉ d’INFORMATIONS est le nerf de la guerre et la clé des victoires.

  2. Si ces migrants fussent arrivés régulièrement, ils eussent pu, comme tout européen, se déplacer librement sur le territoire de l’UE. Pourquoi alors seraient-ils restés à Callac que ses enfants quittent? Pense t’on, comme des colonialistes, que ces gens sont plus bêtes que les autochtones? Ce n’est pas le cas et il est démontré (cf « la ruée vers l’Europe ») que ces migrants africains sont les plus instruits, les plus dynamiques de l’Afrique, qu’ils désertent au lieu de participer à son progrès.

  3. Paris et ses maîtres doivent enfin comprendre que non, un Breton (et plus largement un Français de province d’où qu’il soit) n’est pas un Africain comme les autres, et inversement … La Bretagne n’a jamais été raciste et entend simplement mais fermement rester elle-même et donc très fortement majoritaire sur ses terres. « Vae Victis », nous ne le savons que trop bien depuis la colonisation française …

  4. Prochaines étapes : ?

    – féliciter les résistants de Callac : ils méritent une  » MÉDAILLE de la résistance à l’invasion  »

    – informer les médias libres en leur communiquant cette information

    – les inviter à Callac pour y passer un week end : je suis certain que André Bercoff, Gabrielle Cluzel, Charlotte d’Orléas, Pierre Cassen etc. apprécieraient de passer un temps de travail et de détente avec les résistants de Callac et leurs familles.
    Chiche Yann Valerie ?

    – les informer du transfert du risque Horizon sur Paimpol.

    – les informer sur VILTAÏS, a Callac et en France.

    – se renseigner sur le projet de loi du grand remplacement en région qui est en préparation chez mcRonLand : cela, c’est le travail de Reconquête avec Eric Zemmour Gilbert Collard et cnie, et du RN s’il daigne rejoindre le camp des vainqueurs ( sinon panpan culcul aux prochaines zélections en Bretagne ).

  5. – sur le projet VOLTAÏS : j’avais présenté ici tout un DOSSIER que Breizh Info pourrait communiquer aux médias amis et aux politiciens engagés contre les grands remplacements en régions.

    Cette association est tout autant sinon plus DANGEREUSE que Horizon, étant donné saon implantation dans plusieurs départements, sa structure, ses moyens énormes : des salariés innombrables ( et autant de véhicules ! ) , ses dirigeants et cadres salariés aux grosses BMW, ses capacités à drainer  » l’argent public  » ( de nos impôts et charges sociales ) de tous les bailleurs de fonds grands remplacistes :
    CAF,
    Conseils Départmentaux,
    Conseils Régionaux,
    Ministères: Déséducation nationale, Kultur, Sports, Santé, Solidarity …
    Préfectures,
    CCI, Chambres Artisanales, Chambres d’Agriculrure

    ses capacités à intéresser ses nombreux  » sponsors  » dans les entreprises publiques et privées,
    ses réserves financières et ses capacités d’emprunt,
    ses activités quasi commerciales – cf. le rapport d’une Cour des Comptes Régionale – dans l’IMMOBILIER ( Construction, renovation, location… ) et la RESTAURATION ( en chateau, en restaurant de ville, … )

    son projet d’IMPLANTATION en Bretagne.

    VILTAÏS est une véritable entreprise qui – sous une couverture de statut d’association – fait son beurre dans le social ! Elle est comme un poison dans l’eau en mcRonLand et sera vraisemblablement propulsée encore plus avec loi nouvelle.

  6. Dans un premier temps, je me réjouis de cette victoire du camp du bon sens …

    … puis je me rappelle que je vis dans un « quartier périphérique populaire » de RENNES et que c’est donc encore les prolos blancs dans mon genre qui allons récupérer ces « chances pour la France » dont les citoyens de CALLAC ne veulent ( légitimement ) pas .

    Si seulement ceux-ci allaient enfin cesser désormais de voter comme des abrutis et faire ainsi un effort de cohérence ; au vu des résultats aux législatives à CALLAC, c’est pas gagné : « not in my backyard » … mais, dans la grande ville d’à côté, ça ne les dérange pas du tout !

  7. Les maîtres sont à Paris et les traîtres en province où les élus préfèrent accorder des logements aux étrangers plutôt qu’à leur population locale !
    Saint Juste

  8. Les Cohen devrait installer des émigrés, musulmans notamment, en Israël, ils seront ravis, charité bien ordonnée commence par soi même.

    1. Ou dans leurs appartements parisiens, il y a de la place à coup sur pour de nombreuses familles à djellaba !!!

  9. C’est à la fois une grande victoire et une petite face à cette grande bataille contre l’immigration non maîtrisée actuelle. Bravo à tous ceux qui se sont battus et nous donnent quelque espoir.

  10. Bravo à Breizh-Info, le premier média à dénoncer le projet Horizon à Callac. Cette victoire n’est qu’un début, car nous n’avons pas encore gagné la guerre contre les differents projets d’accueil des migrants en Bretagne. Il reste encore à empêcher des projets similaires, notamment ceux de la préfecture du 22 encore à Callac et de la mairie à St Brévin dans le 44 et à stopper le projet de Macron de répartition des migrants sur tout le territoire français et en Bretagne en particulier. Encore bravo à Breizh-Info et à sa rédaction dont je salue le courage et la détermination face aux attaques de la presse subventionnée à la solde de la Macronie.

  11.  » Cette victoire n’est qu’un début « .

    Soit, et espérons le. Mais la mcRonLand travaille sur sa fameuse loi immigration…

    Et pour Callac, rien ne nous dit que le maire de Callac n’a pas enterré Horizon parce qu’il a MIEUX avec VILTAÏS à Callac.

    C’est pourquoi les résistants de Callac, les journalistes libres et les politiciens anti-remplacistes doivent s’occuper de Viltais sans attendre plus longtemps.
    Trop de temps a déjà passé.

  12. Je suggère aux lecteurs d’écouter sud radio, interview de Germain par Bercoff, la population est contre ce projet. Moi aussi, qui ne vote pas RN. Ce parti n’est pas du tout extrémiste, il serait classé à l’extrême gauche au 19 ème, ceci dit pour les ignorants et tartuffes, mais je ne suis pas pour son programme , antibreton de surcroît.

  13. Cette sinistre tentative de colonisation d’une petite ville de province, financée par une milliardaire irresponsable et relayée pas des collabos locaux – dont certains étaient probablement stipendiés – a échoué. Reste à être vigilant, car il y aura d’autres tentatives d’invasion ailleurs sur notre sol.

  14. Immigration réduite au strict minimum syndical … car pour moi cette immigration massive incontrôlée orchestrée par la clique endiamantée ( dont le macronisme est la courroie de transmission ) est tout sauf une chance pour la France.Des quartiers entiers, voire des villes sont passés dans l’autre dimension : celle du renoncement à nos traditions, à nos valeurs, à notre manière de vivre.
    Je suis d’autant plus amère que je suis foncièrement de gauche : j’ai voté tour à tour pour le PS, EELV, LFI … et puis le 19 novembre 2019 …arriva la manifestation contre l’Islamophobie organisée par le CCIF à laquelle Jean-Luc Mélenchon assista … brusquement mes yeux étaient dessillés ! enfin je voyais à quel point cette logorrhée gauchisante était toxique, mortifère…

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS