Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Covid-19. Effets secondaires des vaccins : l’Allemagne demande aux sociétés pharmaceutiques de participer à l’indemnisation des victimes

Les médias mainstream français se font très discrets sur le sujet et pourtant, sujet, il y a ! Dans une interview accordée à la chaîne de télévision allemande ZDF, le ministre fédéral allemand de la Santé, Karl Lauterbach, a déclaré le 12 mars dernier que les vaccins administrés contre le Covid-19 pouvaient entraîner des effets secondaires graves. Et souhaite que les sociétés pharmaceutiques concernées participent aux indemnisations des victimes.

Quand le ministre allemand de la Santé change de discours…

Selon lui, ces effets, « sur la base des données de l’Institut Paul Ehrlich ou de l’Agence européenne des médicaments, sont de l’ordre de moins d’une vaccination sur 10 000 » en moyenne. « Ce n’est donc pas si fréquent », a-t-il ajouté.

Toutefois, pour être exhaustif, il est nécessaire de préciser que ces chiffres ont été l’objet de plusieurs critiques, en Europe comme aux États-Unis, le gouverneur de la Floride Ron DeSantis allant même jusqu’à demander en décembre 2022 à la Cour suprême de l’État de convoquer un grand jury pour enquêter sur les « actes répréhensibles en Floride » liés à ces injections…

Quant à Karl Lauterbach, ses derniers propos contrastent avec ses déclarations passées. En 2021, ce dernier avait indiqué dans plusieurs interviews et sur les réseaux sociaux que les injections contre le Covid-19 étaient « sans effets secondaires », répétant à plusieurs reprises que cette vaccination n’entraînerait « pratiquement pas ou pas du tout » d’effets secondaires. Des prises de position que le ministre allemand qualifie dorénavant d’« exagérations ».

Pour ceux ayant la mémoire courte, il faut rappeler par ailleurs que Karl Lauterbach fut l’un des promoteurs convaincus de l’instauration de la vaccination obligatoire en Allemagne… Toutefois, en avril 2022, la proposition de loi prévoyant la mise en place de cette obligation vaccinale pour les plus de 60 ans avait finalement été rejetée lors d’un vote au Parlement.

Des « Covid longs » difficilement identifiables

En 2023, le point de vue du ministre allemand de la Santé a donc évolué. Lors de son entretien accordé à ZDF heute journal, celui-ci a abordé deux questions qu’il estime, comme l’a également relevé le média français Atlantico, insuffisamment prises en charge dans son pays.

Tout d’abord, Karl Lauterbach a déploré le fait que les personnes atteintes de « Covid longs » ne soient pas prises en charge, les malades n’étant souvent pas identifiés comme tels par leur médecin. « En tant qu’État, nous faisons en sorte que les caisses d’assurance maladie prennent en charge les frais de traitement et que les Länder paient, si nécessaire, les frais médicaux » a-t-il déclaré.

Mais tout n’est pas si simple, comme l’a confié le ministre, car, d’un côté l’Allemagne n’a « pas encore de médicaments pour le traitement [des covid longs, NDLR] », bien qu’ils fassent « l’objet de recherches intenses ». Dans le même temps, Karl Lauterbach constate que « les droits aux soins sont souvent très maigres » en raison de la difficulté à identifier la maladie chez les patients.

Effets secondaires

Karl Lauterbach. Source : tagesspiegel.de

Effets secondaires : comme un certain aveu de faiblesse ?

Deuxième point plus polémique, celui des effets secondaires des vaccins. Sur ce sujet, le ministre allemand de la Santé a déploré le fait que les fabricants de vaccins ne participaient pas à l’indemnisation des individus souffrant d’effets indésirables suite à la vaccination. Si Karl Lauterbach ne remet pas en question le rôle de l’Etat allemand, légalement en en charge de ces indemnisations, il souhaiterait désormais voir les sociétés pharmaceutiques pourvoyeuses des vaccins contre le Covid-19 participer à l’effort financier compte tenu des bénéfices qu’elles ont réalisés grâce aux campagnes vaccinales de 2021 et 2022.

À propos de ces effets secondaires imputés à la vaccination contre le Covid-19, le ministre fédéral allemand de la Santé s’est laissé aller à un certain aveu de faiblesse : « En tant que ministre, je dois être prudent. Il est vrai que dans le cadre de ces traités européens, les entreprises [pharmaceutiques, NDLR ] ont été largement libérées de leur responsabilité. Et que par conséquent, la responsabilité incombe uniquement à l’Etat allemand, donc quasiment (…) aux Länder comme aux caisses d’assurance maladie ».

Des bénéfices « exorbitants » pour les sociétés pharmaceutiques

Cependant, les indemnisations pour les Allemands victimes d’effets secondaires tardent à être versées, conférant à ces dernier un sentiment d’abandon. Au sujet de cette aide concrète attendue de la part de l’État, Karl Lauterbach a simplement indiqué qu’il négociait actuellement avec la commission du budget, ajoutant qu’il serait « en tout cas important que les sociétés pharmaceutiques participent à l’effort financier ». Le ministre fédéral allemand de la Santé notant par ailleurs que ces entreprises ont réalisée des bénéfices « exorbitants ».

En définitive, le ministre de la Santé de la première puissance économique d’Europe en appel désormais à la générosité volontaire des patrons de Pfizer, Moderna ou encore AstraZeneca.

Voyons dorénavant si Albert Bourla, PDG de Pfizer, se montrera plus généreux en matière d’indemnisations pour les victimes des effets secondaires de son vaccin qu’il ne le fût en explications devant la commission spéciale sur la pandémie de Covid-19 (une entité composée d’une présidente, de quatre vice-présidents et de 33 membres députés européens) à l’automne 2022…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Covid-19. Effets secondaires des vaccins : l’Allemagne demande aux sociétés pharmaceutiques de participer à l’indemnisation des victimes”

  1. gaudete dit :

    Mais il est givré ce type, il a oublié que sa compatriote van der la hyène a signé avec les laboratoires que ces derniers ne prendraient pas à leur charge les frais concernant les effets secondaires, il lui suffit de s’en prendre à lui-même et à sa compatriote qui pourrit la vie des européens cette femme qui est un véritable dictateur

  2. gautier dit :

    ce connard de “Karl Lauterbach”a ete comme Buzin, mais surtout Veran, qui devait etre traduit immediatement en prison, tous ont adhére à 150 % à bigpharma, au moins aujourd’hui,Karl Lauterbach
    se rend compte du probleme, mais Veran continue à demander aux gens et aux enfants de se vacciner !!!! un vendu pareil ! ce n’est pas la prison qu’il merite, mais une simple punition qu’il ordonne aux autres, 10 doses d’un coup , comme ce qu’il avait predit à tous aux debut !!! un bel e …..é !!!!!

  3. Horst MUSCHAK dit :

    “Karl Lauterbach” ajoutez lui une moustache et il ressemblera à un despote connu!

    • Henri dit :

      J’ai essayé, pour rire : copie d’écran puis traitement avec “paint” ; effectivement, ça marche, et c’est saisissant !!!

  4. isidore dit :

    Ils/elles n’ont rien à craindre : Ils/elles se tiennent tous/tes les unEs les autres. Si tu nourris le système, le système te protègera. Même s’il y devait y avoir des accusations, des procès, des jugements et des condamnations, cela prendra un temps fou (plusieurs années), il y aura des appels, des renvois et au final, au mieux des non-lieux, au pire des peines réduites. Mais ça prendra un temps fou. ça prend toujours un temps fou.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Education, International, Santé, Sociétal

Protoxyde d’azote : une drogue « festive » disponible dans des distributeurs automatiques en Allemagne [Vidéo]

Découvrir l'article

Santé

Covid-19. Une étude montre que le port de masques n’a pas réduit le risque d’infection par le virus Omicron

Découvrir l'article

International, Politique

Ursula von der Leyen accusée de favoritisme pour un poste à 20 000 € par mois

Découvrir l'article

International, Justice, Politique, Santé

Covid-19. Achat de matériel médical en Espagne : peut-on faire confiance à l’enquête pour suspicion de corruption ?

Découvrir l'article

Santé

USA. Pfizer accusé de financer le lobby de l’euthanasie et du suicide assisté

Découvrir l'article

ST-MALO

Port de Saint-Malo : trafic de marchandises en baisse, passagers en hausse et pêche en demi-teinte en 2023

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Covid-19. Le rapport final au 1er janvier 2024

Découvrir l'article

International

Gestion Covid : prison à perpétuité et nouveau procès au Vietnam. L’ex-ministre de la Santé sur le banc des accusés

Découvrir l'article

Santé

Covid-19 : ce que révèlent les chiffres officiels fin 2023 (Version poche, actualisée, simplifiée)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky