Quimper. Kenleurenn : les meilleurs cercles celtiques bretons s’affrontent ce samedi 13 mai [Vidéo]

Kenleurenn

Il y aura du beau monde samedi 13 mai à Quimper. À l’occasion des 100 ans du festival de Cornouaille, la ville va accueillir Kenleurenn, épreuve artistique de la catégorie Excellañs du Championnat national de la danse bretonne.

Kenleurenn : une deuxième édition prometteuse

C’est au Parc des expositions quimpérois qu’aura lieu cette deuxième édition de Kenleurenn, organisée par la confédération Kenleur (« Partage du sol »). Cette dernière, confédération des cercles celtiques, regroupe plus de 200 associations suite à la fusion, en juin 2020, des deux grandes fédérations culturelles bretonnes qu’étaient Kendalc’h (Maintenir) et Warl’Leur (Sur le sol) et qui comptaient près de 22 000 adhérents. Parmi les objectifs de Kenleur, la valorisation du patrimoine culturel de Bretagne par le biais de la scène.

Aussi, ce 13 mai, à l’occasion de ce rendez-vous annuel rapidement devenu incontournable pour les meilleurs groupes de danse bretonne du moment, ce sont les 10 meilleurs ensembles de la Confédération qui vont s’affronter à Quimper. Devant faire preuve de dextérité et d’inventivité, les organisateurs assurent que ces cercles celtiques vont offrir « un spectacle digne de ballets professionnels ». Des spectacles qui auront lieu dans la rue et/ou sur scène.

Les huit meilleurs cercles celtiques de la journée pourront ainsi prendre part à la grande finale du Championnat de la Saint-Loup qui se tiendra à la fin du mois d’août à Guingamp, où sera désigné le groupe Champion de Bretagne 2023.

Plus de 400 danseurs attendus

Mais ce ticket pour accéder à la finale dans le Trégor s’annonce âprement disputé et les cercles celtiques vont devoir se montrer les plus créatifs possible en dévoilant leurs toutes dernières chorégraphies, des styles les plus traditionnels aux plus contemporains. En effet, comme l’indique Mathieu Lamour, directeur de Kenleur, cité par le Télégramme, « Kenleurenn, c’est la grande première de tous les spectacles qui vont tourner tout au long de l’année ».

Au total, ce sont plus de 400 danseurs qui sont attendus au Parc des expositions de Quimper samedi. Seule contrainte imposée pour les différents cercles participants à la compétition : une durée de prestation comprise entre 15 et 20 minutes.

Lors de la première édition de Kenleurenn en 2022, ce furent les 73 danseurs Eostiged ar Stangala, le cercle de Kerfeunteun (Quimper), qui ravirent le titre de champion. En 2023, ils présenteront un spectacle à la fois sur scène et dans la rue. Côté rue justement, les cercles celtiques de la Turballe et de Saint-Malo se produiront place Saint-Corentin. L’occasion d’assister gratuitement à de belles prestations pour les passants du centre-ville.

Pour ce qui est de la scène, le public payant son entrée au Parc des expositions en aura pour son argent puisqu’il pourra découvrir les prestations scéniques des cercles d’Auray, Pommerit-le-Vicomte, Pluneret, Larmor-Plage, Saint-Malo, Spézet, Pont-l’Abbé, Quimper Kerfeunteun et Saint-Évarzec.

Des costumes pris en compte dans l’évaluation

À noter que pour cette édition 2023, une nouveauté a été instaurée : les compétiteurs devront également présenter une épreuve Costume, comptant pour 20 % de la note globale. Des tenues qui seront donc scrutées par les jurés, ces derniers basant leur évaluation sur la manière dont ces costumes sont élaborés, la démarche créative et enfin le rapport à la tradition.
Voilà donc un point qui devrait ravir les passionnés de vêtements traditionnels bretons. Les groupes disposeront d’ailleurs de 15 minutes pour présenter eux-mêmes leurs costumes, leurs sources et leur démarche. De quoi mettre en lumière un extraordinaire travail de reconstitution et de création effectué par les différents cercles celtiques.
Enfin, si les organisateurs de Kenleur affirment que ces spectacles du 13 mai sont « l’occasion de montrer à tous une Bretagne décomplexée, inventive, audacieuse et pleinement inscrite dans la contemporanéité de ses arts vivants », attention toutefois à ne pas tomber dans les excès de la communication du festival de Cornouaille

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS