Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Claude Chollet (Iliade) : « Dans toute période de crise ou de troubles, le premier mot d’ordre est de rester calme et de ne pas céder aux inévitables provocations » [Interview]

Nous faisons état jeudi de la conférence de presse donnée par l’Institut Iliade suite à l’interdiction sidérante du colloque organisé pour les dix ans de la mort de Dominique Venner. A l’issue de cette conférence de presse, nous avons interviewé Claude Chollet, ci-dessous.

Hommage à Dominique Venner. Pour Claude Chollet (Institut Iliade) « Les motifs de l’interdiction reprennent largement ou paraphrasent une bonne partie du dossier » sorti deux heures avant sur Médiapart

Breizh-info.com : Pouvez-vous nous rappeler quel était l’objet du rassemblement hommage à Dominique Venner, et la composition de ce colloque ?

Claude Chollet : Dominique Venner a fait son acte sacrificiel le 21 mai 2013. Dix ans plus tard, il s’agissait de célébrer sa mémoire et de rappeler son œuvre d’historien méditatif avec la parution de quatre livres autour de sa figure et de son travail. Six orateurs devaient s’exprimer au cours d’un colloque privé au Pavillon Wagram à Paris.

Breizh-info.com : Vous avez annoncé, suite à son interdiction, des actions en justice suite à votre conférence de presse de jeudi, pouvez-vous nous rappeler lesquelles ?

Claude Chollet : Devant cette interdiction inique et contraire aux libertés publiques, l’Institut Iliade va entreprendre par le biais de son avocat Maître Jérôme Triomphe, trois procédures distinctes :

  • Un recours au plein contentieux auprès du tribunal administratif de Paris.
  • Un recours en excès de pouvoir auprès du Conseil d’Etat contre la circulaire Darmanin, base de l’interdiction.
  • Une plainte au pénal contre le préfet pour discrimination politique, contraire à la loi Pleven.

Breizh-info.com : Le fait que le référé liberté ait été rejeté par le tribunal administratif n’est-il pas finalement la validation de la politique tyrannique de m. Darmanin et le préquel d’une jurisprudence dangereuse à venir ?

Claude Chollet : L’arrêté d’interdiction est pris le vendredi soir. Curieusement c’est François Bousquet – orateur mais non organisateur – qui est prévenu en province le samedi à 15h30. Nous déposons deux arrêtés liberté le samedi à 18h puis 19h. Le tribunal administratif nous répond … le lundi matin pour nous indiquer qu’ils n’ont pas eu le temps matériel d’instruire et nous débouter.

On peut en effet s’interroger sur cette chronologie qui pourrait valider une jurisprudence ; jurisprudence qui s’appliquerait à n’importe quelle initiative. Une menace pour les libertés publiques et individuelles.

Breizh-info.com : L’extrême gauche, lorsqu’elle est interdite, se moque bien souvent de ces interdictions et manifeste quand même. Pourquoi les milieux dissidents n’ont-ils pas cette culture de la bravade selon vous ?

Claude Chollet : Les positions dans le champ médiatique comme dans le champ policier ne sont pas les mêmes. L’extrême gauche bénéficie parfois de l’indulgence de la police et systématiquement de celle des médias de grand chemin. Dans ce contexte les réactions ne peuvent pas être les mêmes.

Breizh-info.com : Lors de la conférence de presse, vous avez souligné certains timings douteux entre dossiers médiatiques et répression publique. Y’a-t-il selon vous réellement possibilité qu’une certaine presse travaille main dans la main avec les autorités pour influencer dans un premier temps, réprimer dans un second temps ?

Claude Chollet : Retenez les dates et les heures, l’hommage privé à Dominique Venner devait avoir lieu le dimanche 21 mai à 15h. Deux jours avant, le vendredi 19 à 17h Nicolas Lebourg publie sur Médiapart un papier « Dix ans après la mort de Dominique Venner, l’extrême droite européenne commémore son samouraï ». Les bases de cet article sont d’après l’auteur :

« Les informations ayant nourri cette analyse proviennent des fonds d’archives, les plus importants utilisés étant ceux du dossier de poursuite contre le réseau Jeune Nation par la cour de sûreté de l’État, et ceux des Renseignements généraux sur les divers groupuscules qu’a animés Dominique Venner entre 1958 et 1968. »

Soit des sources militaires et policières auxquelles tout le monde n’a pas accès. Dont acte. Ce dossier est une suite d’extraits de rapport de police et des RG réécrits à la hâte. Là n’est pas le plus important, ce qui compte c’est la chronologie.

L’article paraît à 17h, le soir même le vendredi 19, la préfecture de police publie un arrêté d’interdiction de l’hommage privé organisé le dimanche 21. Les motifs de l’interdiction reprennent largement ou paraphrasent une bonne partie du dossier de Nicolas Lebourg. Coïncidence ou collusion ? Je vous laisse le choix de l’interprétation.

Breizh-info.com : Comment jugez-vous l’attitude du RN qui, depuis plusieurs semaines, hurle avec les hyènes au sujet de « l’ultra droite » et semble applaudir à la multiplication des mesures liberticides prises par les autorités ?

Claude Chollet : Le RN est maintenant un parti de gouvernement qui aspire au pouvoir. Il n’est pas illogique qu’il prenne des attitudes régaliennes en ce qui concerne l’ordre public. Peut-être pourraient-ils être plus attentifs aux interdictions qu’ils pourraient subir eux aussi, surtout à un moment où « l’extrême centre » est inquiet pour sa survie politique.

Breizh-info.com : Quel message voulez-vous adresser à ceux qui commencent à se résigner pour certains, se radicaliser pour d’autres, face à cette déferlante répressive qui s’abat sur tout ce qui est dissident dans ce pays ?

Dans toute période de crise ou de troubles, le premier mot d’ordre est de rester calme et de ne pas céder aux inévitables provocations. Engagez-vous où vous voulez, en politique, en métapolitique, dans le secteur associatif, dans le monde syndical, dans les mouvements de jeunesse etc. Formez-vous, soyez utiles, soyez des exemples et non des repoussoirs. Comme disent les cavaliers « En avant, calme et droit ».

Breizh-info.com : Vous organisez une formation l’an prochain en Bretagne. Un message à faire passer à nos lecteurs sur le sujet ?

Claude Chollet : L’Iliade débarque dans le port de Vannes pour une formation qui s’adresse à la Bretagne et ses voisins proches. Nous répondons à une forte demande de stagiaires souhaitant bénéficier des formations sans se rendre à Paris. C’est dans le même esprit que s’achève en ce moment le cycle de formation de la promotion Frédéric Mistral en Provence.

Au programme : histoire, géopolitique, philosophie politique, idées non conformes, éthique de la tenue et camaraderie dans un esprit constructif et combatif au service de notre civilisation européenne.

Les conditions de participation sont les mêmes qu’à Paris : se porter candidat ici https://institut-iliade.com/formation/ puis remplir le questionnaire que l’Institut Iliade va vous transmettre avant le 15 juin 2023

S’amorce ensuite une période de sélection ou les candidats, dont le dossier a été retenu, sont reçus en entretien par visioconférence. Les stagiaires retenus choisissent alors lors de la première session le nom de la figure tutélaire qui les accompagnera.

Pour rappel voici les dates de la formation : et de cette 17ème promotion bretonne

  • Samedi 21 et dimanche 22 octobre 2023 – Session I
  • Samedi 9 et dimanche 10 décembre 2023 – Session II
  • Samedi 3 et dimanche 4 février 2024 – Session III
  • Samedi 16 et dimanche 17 mars 2024 – Session IV
  • Samedi 1er et dimanche 2 juin 2024 – Session

Crédit photo : Flick (https://www.flickr.com/photos/125671268@N02/47688347902)

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Claude Chollet (Iliade) : « Dans toute période de crise ou de troubles, le premier mot d’ordre est de rester calme et de ne pas céder aux inévitables provocations » [Interview]”

  1. Arturus Rex dit :

    “Le RN est maintenant un parti de gouvernement”. Diable, où est passé Philippe Conrad, fondateur de l’Institut Iliade, pour être remplacé par ce freluquet qui dit un peu n’importe quoi. Le R.N. n’est pas un parti de gouvernement, même s’il le voudrait, et ne le sera jamais : vouloir l’interdiction du G.U.D., c’est assez dire que le R.N. est “ailleurs”. A propos d’ailleurs, est-ce que quelqu’un se souvient de Michel Jobert ???

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Diffamé par des médias de grand chemin, l’Institut Iliade se défend

Découvrir l'article

Environnement, Immigration, Politique

Comprendre les ONG, ces nouveaux mercenaires. Le libre journal de l’Institut Iliade

Découvrir l'article

Sociétal, Vu ailleurs

L’Européen et les autres peuples. Par Bernard Lugan

Découvrir l'article

Sociétal

Bataille judiciaire contre les décisions liberticides du pouvoir : l’Institut ILIADE fait le point

Découvrir l'article

Sociétal

Après une action en justice contre la circulaire Darmanin, l’Institut Iliade poursuit sa riposte contre l’arrêté du préfet de Police de Paris ayant interdit la réunion d’hommage à Dominique Venner

Découvrir l'article

Sociétal

Tyrannie politique, interdiction de manifester, répression des lanceurs d’alerte : une pétition contre la circulaire Darmanin visant « l’ultra droite »

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Dominique Venner, l’homme et l’oeuvre, avec Claude Chollet et François Bousquet

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

Libertés publiques bafouées : la France modèle de tyrannie ?

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Colloque de l’Institut Iliade. S’inspirer de modèles forts pour reprendre le fil de notre destin

Découvrir l'article

Sociétal

Face au déclin anthropologique, VIVRE EN EUROPÉEN ! Le reportage du colloque de l’Institut Iliade

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky