page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Crédit agricole : Jean-Jacques Deniel répondra-t-il à Nicolas Legendre ?

A la fin de son ouvrage Silence dans les champs (Arthaud), Nicolas Legendre reproduit un courrier expédié à la direction du Crédit agricole de Bretagne. Laquelle ne lui a pas répondu. Or, en juin, Jean-Jacques Deniel, président de la caisse du Finistère, a remplacé Jean-Paul Kerrien en tant que président du Crédit agricole Bretagne : « Je souhaite poursuivre la défense des valeurs, d’utilité, de solidarité et de proximité qui animent les quatre caisses bretonnes », explique-t-il (Le Télégramme, samedi 1er juillet 2023). Peut-être Deniel a-t-il l’intention de pratiquer la transparence et de jouer cartes sur table ; ses explications seront les bienvenues. Dans ce cas, il répondra au courrier de Legendre.

« En Bretagne, le nombre de paysans est passé de trois cent soixante-dix mille en 1970 à cinquante-cinq mille deux cents en 2020, selon l’Insee. La taille des exploitations n’a cessé de croître. Dans le même temps, le taux d’endettement des exploitants bretons a considérablement augmenté, atteignant 57 % en 2020, contre 42,9 % à l’échelle  nationale. En 2020, l’âge moyen des exploitants bretons, sensiblement identique à la moyenne nationale, était de 50 ans. Les agriculteurs constituent l’une des populations actives les plus vieillissantes du pays. Le taux de suicide dans la profession, en France, est le plus élevé toutes catégories professionnelles confondues. Les revenus (difficiles à mesurer et à comparer précisément) ne sont, à l’évidence, pas à la hauteur du travail fourni par une partie importante des exploitants. Ces différences tendances ne sont pas propres à la Bretagne ni à la France. Elles n’en posent pas moins question et beaucoup d’observateurs décrivent une situation « critique », fruit de soixante ans d’hégémonie du modèle agro-industriel productiviste. Or, en Bretagne  comme en France, le Crédit agricole a été le principal financeur du monde agricole durant toute cette période. Les responsables du Crédit agricole en Bretagne considèrent-ils, eux aussi, que la situation est « critique » ? Si oui, reconnaissent-ils que la Crédit agricole a été un acteur important (avec d’autres, privés ou publics) des choix et orientations qui ont amendé à cette situation ? »

Il serait intéressant de savoir ce que Jean-Jacques Deniel pense du « modèle agro-industriel productiviste ». Du bien forcément puisque le Crédit agricole en est le moteur principal avec la FNSEA. Que pense-t-il des algues vertes ?  Que pense-t-il des pesticides ? Que pense-t-il  des usines à cochons ?  Nicolas Legendre risque d’attendre longtemps la réponse. Pourtant il aurait été intéressant de savoir ce que Deniel entend par « valeurs », par « utilité », par « solidarité » et par « proximité ».

Bernard Morvan

Crédit photo : CA SAfr/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Crédit agricole : Jean-Jacques Deniel répondra-t-il à Nicolas Legendre ?”

  1. Francis dit :

    Les prix du lait et de la viande de porc ont été divisés par trois en quarante ans en monnaie constante au grand bénéfice des consommateurs, de l’industrie de transformation et des supermarchés. C’est un peu facile de le reprocher au Crédit Agricole. On ne peut pas demander aux agriculteurs d’être compétitifs et le lendemain leur reprocher d’être productivistes. Ce qui revient exactement au même.

  2. patphil dit :

    haro sur les agriculteurs surtout ceux qui produisent du bon du sain, la malbouffe triomphe puisqu’elle rapporte un pognon de dingue

  3. Ducon dit :

    Je suis au Crédit Agricole Bourgogne et croyez-moi les “cultos” s’en mettent pleins les poches. Vu le matériel agricole FLAMBANT NEUFlqui circule. Le vignoble rapporte ÉNORMÉMENT
    et les Terres Agricoles GRANDIOSES de Bourgogne. Alors arrêtez de faire pleurer dans les chaumières. Des Suicides : il y en a dans tous les Domaines Professionnels. Rappelez -vous que vous avez un nouveau Revenu Professionnel qui vous rapporte pas mal et est très Juteux comme le Vin 🍷 : Le Gîte et les chambres d’hôtes qui suivant les prix des locations ne vous donnent pas l’envie de vous Suicider ou de vous tirer une balle dans le pied. En plus, vous aguichez les locataires en proposant vos Produits Locaux soit disant BIOLOGIQUES. On n’y croit plus. Vous êtes aussi des Producteurs de “Mal Bouffe”. Allez continuer à remplir votre bas de laine et arrêtez de ” CHIALER”.

  4. Franck dit :

    Comment peut-on lier les mots banquier et solidarité dans une même phrase.
    Après une sauvegarde en 2019 et 2 ans de covid, mon entreprise se porte très bien.
    Signe que la sauvegarde était un signe de bonne gestion. J’ai essayé de joindre le responsable pro il y a 2 ans, toujours pas de nouvelle.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie

Nicolas Legendre a les honneurs de la presse parisienne

Découvrir l'article

Economie, Environnement

Le livre de Nicolas Legendre que Loïc Chesnais-Girard devrait lire

Découvrir l'article

Economie

En Bretagne administrative, 1090 postes à pourvoir au Crédit Agricole

Découvrir l'article

Social

Le Crédit Agricole recrute 588 personnes en Bretagne administrative

Découvrir l'article

Le Mag', Sociétal

Voici les dix banques qui vont le plus augmenter leurs frais bancaires en 2021

Découvrir l'article

Economie

Coronavirus. Le Crédit Agricole en Bretagne annonce des mesures d’accompagnement de ses clients professionnels

Découvrir l'article

Economie

Le Crédit Agricole recrute en Bretagne : 330 CDI à pourvoir en 2020

Découvrir l'article

BREST, Economie, Local

Brest. Un Job Dating pour l’emploi des jeunes le 10 octobre

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Bataille culturelle, combat médiatique, esthétisme militant : Romain Espino (Génération Identitaire) s’explique

Découvrir l'article

Economie

Fay-de-Bretagne : l’agence du Crédit agricole va-t-elle fermer ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky