Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A Berlin, la gérante d’un club LGBT historique de la ville inquiète après l’ouverture d’un foyer pour migrants

Le club LGBT “Busche” existe depuis 40 ans à Berlin. Sa propriétaire estime que son avenir est menacé par un nouveau foyer de migrants situé de l’autre côté de la rue. Elle a donc écrit une lettre ouverte au maire de la ville, Kai Wegner (50 ans, CDU). Ce nouveau foyer  pouvant accueillir jusqu’à 650 personnes va ouvrir dans les prochaines semaines dans une ancienne auberge. Les demandeurs d’asile viennent de Turquie, d’Afghanistan et de Syrie. “Nous avons été informés de l’ouverture du foyer il y a seulement une semaine”, explique Carla Pahlau à BILD.

Elle s’inquiète pour ses clients – ils auraient peur. “Ces derniers mois, le nombre de délits contre des personnes homosexuelles a énormément augmenté à Berlin“, explique Pahlau dans sa lettre à Wegner. “La grande majorité des délinquants sont des migrants d’origine musulmane”.

D’après Bild, l’administration judiciaire affirme qu’aucune donnée n’est toutefois collectée sur l’appartenance religieuse des délinquants. On botte en touche donc ? La mairie de l’arrondissement de Friedrichshain-Kreuzberg a refusé de répondre à la question posée par BILD, tout comme l’administration des affaires sociales et le « délégué aux questions queer » (sic) Alfonso Pantisano.

“Nous considérons que la décision de choisir cet emplacement est une catastrophe”, ont déclaré les deux députés CDU Kurt Wansner et Timur Husein. Pas seulement en raison de la proximité de la “Busche”, soulignent les deux hommes politiques. “Le voisinage de la grande discothèque Matrix et du lieu de criminalité Warschauer Brücke ainsi que des points chauds de la drogue que sont le terrain RAW et le parc Görlitzer vont également entraîner une dislocation massive du quartier Rudolf. Il y aura une augmentation massive de la criminalité”. Wansner et Husein poursuivent : “Nous demandons donc à l’administration de ne pas ouvrir ce site”.

Réponse d’une politique en charge de l’administration dans la commune :  « Je peux comprendre les craintes et il est juste d’aborder honnêtement le potentiel réaliste de conflit. Il ne sert à rien de fermer les yeux. D’un autre côté, il est juste de ne pas repousser les installations de réfugiés à la périphérie de la ville, mais de les implanter au centre de notre ville »

Wiebke Neumann, porte-parole du groupe SPD pour la politique queer (sic encore) ne voit aucun problème dans le nouveau centre d’asile : “« si les réfugiés sont préparés à leur nouvel espace social par des travailleurs sociaux, il n’y aura pas non plus de potentiel de conflit accru

Il y a une semaine, l’Office régional pour les affaires des réfugiés (LAF) a organisé une “journée portes ouvertes” dans le foyer et a montré les locaux aux habitants. “N’hésitez pas à poser toutes vos questions“, disait l’Office. Mais selon Bild, lorsque la question de la proportion d’hommes seuls parmi les migrants a été abordée, une employée du a répondu, agacée : “Je ne peux plus entendre cette question”.

Le retour de boomerang de cette négation en règle du réel risque d’être piquant.

Crédit photo : Wikipedia (cc)

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “A Berlin, la gérante d’un club LGBT historique de la ville inquiète après l’ouverture d’un foyer pour migrants”

  1. Erwan Berric dit :

    Elle ne peut plus entendre cette question? Avec la machine à baffes des “Sous-doués passent le bac” ça doit pouvoir s’arranger.

  2. Taliesin dit :

    🤣

  3. Arturus Rex dit :

    Enrichissons-nous de nos différences : je croyais les LGBT plus ouverts à la diversité.

  4. Henri dit :

    C’est drôle ! Les gauchistes placés devant leurs contradictions…

  5. andré dit :

    C’est vrai que le mot migrante est rarement utilisé et on voit peu de femmes dans les bateaux de ces messieurs…..auraient-elles le mal de mer ?

  6. Bran ruz dit :

    Tiens moi qui croyait que les minorités se serraient les coudes ? Plaisanteries !! bientôt les LGBT mille fois ++ seront rayés de la carte par ceux pour qui ils prennent fait et cause aujourd’hui.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Une loi pour protéger les enfants et contre « la propagande LGBT » adoptée en Géorgie

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

International

Une drag-queen sur le devant de la scène à la télévision publique polonaise

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, RENNES, Sociétal, Société

Rennes : la librairie Le Failler “victime d’actes LGBTphobes”

Découvrir l'article

Sociétal

L’Union Européenne finance largement un lobby trans

Découvrir l'article

Insolite, Sociétal, Société

Au Havre (Normandie), la messe sera très “gay”

Découvrir l'article

Sociétal, Société, Tribune libre

Nemo…Bambie Thug…Pour que le prochain Eurovision soit organisé à Gaza ! [L’Agora]

Découvrir l'article

Insolite

Les LGBT avec la Palestine. Une folie totale ?

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?

Découvrir l'article

International, Sociétal, Société

Afrique du Sud : un étudiant blanc sanctionné pour “outrage aux LGBT”

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky