Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Brest : Cuillandre (PS) a trois ans pour réfléchir

Quand on travaille dans une rédaction locale, on doit respecter un certain équilibre entre les forces en présence ; il est conseillé de ne se fâcher avec personne. C’est ce que les journalistes brestois du Télégramme savent faire puisque, après avoir bien servi le député de la circonscription Jean-Charles Larsonneur, ils ont gratifié François Cuillandre (PS), maire de la ville, de deux pages. Un entretien qui permet de faire le tour de tous les dossiers brestois.

Et de s’intéresser aux élections municipales de 2026. Au départ, après sa victoire de 2020, Cuillandre avait affirmé qu’il ne briguerait pas un cinquième mandat. Mais, maintenant, « quand il est relancé sur la question, le ton est moins catégorique : ce n’est plus un « non » ferme et définitif, mais un « non, normalement » qui finit par sortir de sa bouche. Simple nuance ? A voir pour celui qui affirme par ailleurs qu’il se positionnera en temps voulu, s’il doit départager les candidats de son propre camp.  « Chaque chose en son temps. Pour l’instant, ce n’est pas ma préoccupation première », évacue-t-il. » (Le Télégramme, Brest, vendredi 29 septembre 2023). Voilà des propos qui laisseront Larsonneur perplexe…

Bernard Morvan

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Brest : Cuillandre (PS) a trois ans pour réfléchir”

  1. Le Celte dit :

    Je permets de vous rappellez qu’il est poursuivit en justice.
    Est ce qu’une peine d’inéligibilité serait possible.
    Les Brestois et les Finistèriens voient le déclin de la ville depuis qu’il est maire.
    Qui ose passer sur la place de la Liberté sans avoir une appréhension à cause de la présence des migrants, des dealers, des harceleurs de jeune femme.
    Ce maire préfère un téléphérique qui tombe en panne souvent à la nécessité d’une vidéo surveillance.
    Maintenant il serait d’accord à condition que le coût et l’usage soit pris par la police nationale.
    Pourquoi il ne veut pas ?
    Pour éviter de voir le résultat de son incompétence.
    Avec les émeutes les Finistèriens ont vus que les racisés et les Maghrébins sont nombreux dans la cité du Ponant et ces fouteurs de merde ont cassés et brûlés des biens privés et publics.
    Je n’ai jamais entendu autant de personnes qui disent qu’est ce qu’ont attend pour s’en occuper et les dégagés.
    Qui veut aller dans le centre de Brest pour faire des courses, c’est un bordel avec le tramway et ils remettent ça.
    Il vaut mieux aller ailleurs !
    Au faite monsieur Cuillandre ils sont bon les ormeaux ?
    Il ose donner des leçon à Mr Troadec qui veut garder ce qui est vital pour le Poher.
    S’il arrête la politique il serait judicieux qu’il aille faire un stage de voile.

  2. JLP dit :

    “En aout 2023, le procureur de la République de Brest, Camille Miansoni, écarte finalement la possibilité d’un procès public. « On est loin des sommes concernant les autres acteurs du dossier. Des acteurs qui ne sont plus là pour se défendre… » justifie cette dernière en avril 2023. François Cuillandre devra s’expliquer le 21 septembre 2023 devant la justice en procédure de reconnaissance préalable de culpabilité. Lors de l’audience, le procureur de la République lui proposera une peine qu’il pourra ou non accepter. La procédure sera ensuite homologuée en audience publique.” (wikipedia)
    Bernard Morvan n’a-t-il pas oublié de nous entretenir de cela ?

  3. Le Celte dit :

    Dans le Finistère il y a une spécialité, certains politiciens et politiciennes ont des problèmes avec l’alcool.
    Un ancien député était tellement bourré au volant qu’il a finit au fossé quand les FDO sont arrivés il s’est permit de les insultés.
    Ce même député et un maire à fait une visite très remarqué sur un site militaire du Finistère, le temps est souvent humide en Finistère leur gosier l’était aussi ils descendus la réserve de whiskies du plus haut gradé.
    Et la fameuse escapade de deux anciennes ministres qui ont été mise dehors d’un restaurant à cause de leur façon d’être et sur le chemin du retour elles ont finit au fossé pleine comme des barriques.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Justice, RENNES, Sociétal

Rennes. La mairie gauchiste lance une « brigade anti-incivilités » dans une ville en proie à la guerre des gangs…

Découvrir l'article

Politique

Présidentielle 2022. La honte pour Nathalie Appéré, Johanna Rolland et François Cuillandre

Découvrir l'article

BREST, Justice

Association des élus socialistes “Vivre à Brest” : la chambre régionale des comptes révèle les détails de l’affaire

Découvrir l'article

BREST

Brest. Incroyable : le commissariat fermé la nuit faute d’effectifs !

Découvrir l'article

BREST, Société

Brest. La droite ne parvient pas à inquiéter François Cuillandre

Découvrir l'article

BREST, Local, Politique

Brest. Les Insoumis préparent « un grand ménage de printemps »

Découvrir l'article

BREST, Local, Politique

Brest : François Cuillandre (PS) pourra-t-il solliciter un quatrième mandat ?

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement

Brest. Des migrants extra-européens se battent au couteau en centre-ville

Découvrir l'article

BREST, Local, Politique

François Cuillandre ? 32% des habitants de Brest ignorent que c’est leur maire…

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement

Cocaïne, Tunisien et fusil à pompe : Brest franchit la ligne blanche !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky