Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Romans-sur-Isère (26) : dans son témoignage à la police, le militant lynché ce samedi a indiqué que ses agresseurs portaient un jerrican d’essence et l’ont menacé de le brûler vif s’il ne se déshabillait pas

Dans son témoignage à la police, le militant lynché ce samedi à Romans sur Isère a indiqué que ses agresseurs portaient un jerrican d’essence et l’ont menacé de le brûler vif s’il ne se déshabillait pas. C’est ce qu’indique Le Monde dans un article où on peut lire : 

« Un document interne de la police revient sur l’épisode du lynchage de ce militant d’ultradroite. Agé de 20 ans, il a été retrouvé un peu plus tard ensanglanté sur la voie publique, « grièvement blessé après avoir été enlevé et lynché par des individus du quartier ». Selon les éléments de l’enquête, le jeune homme, originaire de Mayenne (…) Arrivé sur place, la présence des forces de police l’aurait dissuadé de participer aux affrontements et il se serait installé dans le minibus, stationné à l’écart, lorsqu’un inconnu l’a extrait du véhicule, avant que plusieurs autres personnes ne se ruent sur lui pour le rouer de coups.

Certains, affirme-t-il, portaient un jerrican d’essence et ont menacé de le brûler vif s’il ne se déshabillait pas. Sur les réseaux sociaux circulent des images le montrant nu assis sur le sol, entouré de personnes dont certaines portent des capuches rabattues sur le visage. Il est de nouveau frappé et, toujours selon ses déclarations, perd connaissance avant de reprendre ses esprits dans le hall d’un immeuble. Selon une source policière, « ce sont des anciens du quartier, dont au moins deux personnes connues pour leurs liens passés avec l’islamisme radical, qui ont fait jouer leur autorité pour éviter le pire ». Contactés, les policiers finissent par intervenir et prendre en charge la victime »

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Romans-sur-Isère (26) : dans son témoignage à la police, le militant lynché ce samedi a indiqué que ses agresseurs portaient un jerrican d’essence et l’ont menacé de le brûler vif s’il ne se déshabillait pas”

  1. Morgane Barthès dit :

    Entrez dans la danse, voyez comme on danse
    Les racailles encapuchonnées et racistes qui molestent, enlèvent, tabassent et menacent de brûler vive une personne avant de la dénuder et la laisser pour morte sont dans leur droit le plus absolu car elles ne risquent rien ou… si peu. Ce sera simplement – si on retrouve les agresseurs, mais n’y songeons pas- pour les juges rouges, pétris d’idéologie et d’humanisme une banale rixe, une mauvaise rencontre dans un lieu où la victime, à l’écart de la foule, à l’abri dans un véhicule, n’aurait pas dû se trouver là, ce jour-là. Une victime du Hasard en quelque sorte !
    Pour ces défenseurs des libertés et de la morale, ce lynchage en règle est secondaire, un simple amusement comme les couteaux de boucher maniés à Crépol un samedi soir ne sont que des outils festifs pour aller danser.
    Pauvre France où les voyous s’en donnent à coeur joie et où les victimes sont méprisées.

    • Pluplu dit :

      N’oubliez pas que cette personne à la base était venu pour en découdre et faire la même chose à n’importe quel maghrébin se trouvant sur sa route si la police ne se trouvait pas sur place.
      Les “anciens islamistes” lui ont même sauvé la vie……

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Immigration, Justice, Politique, Sociétal, Vidéo

Meurtre de Thomas. Des « jeunes » du quartier de la Monnaie invités à l’Assemblée nationale par un député écologiste [Vidéo]

Découvrir l'article

Ensauvagement, Sociétal

Romans-sur-Isère. Lynché, le jeune patriote veut continuer à se battre [Interview]

Découvrir l'article

Politique

Crépol : la maire de Romans-sur-Isère menacée de mort et de “décapitation” après avoir dénoncé le caractère raciste anti-blanc du meurtre de Thomas

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Il était parmi les jeunes patriotes à Romans-sur-Isère samedi dernier. Il témoigne et dénonce les mensonges de la presse mainstream [Interview]

Découvrir l'article

Sociétal

Comment soutenir financièrement et moralement les prisonniers politiques de Romans sur Isère ?

Découvrir l'article

Sociétal

La Coordination Partout Callac exige « la libération immédiate et sans condition » des prisonniers politiques de Romans-sur-Isère

Découvrir l'article

Tribune libre

Romans sur Isère. Liberté pour les prisonniers politiques ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Thomas assassiné…la tension monte un peu partout..les autorités tentent d’empêcher les manifestations de soutien

Découvrir l'article

Sociétal

Romans-Sur-Isère. Immersion dans la cité de la Monnaie après le meurtre de Thomas – les noms et origines des auteurs présumés protégés par les autorités

Découvrir l'article

Société, Vidéo

Meurtres par un migrant soudanais à Romans Sur Isere : le maire dénonce le rôle des associations pro-migrants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍