Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Irlande. A Ballinrobe, la population se mobilise contre l’accueil de migrants, à Dublin aussi

La contestation contre l’immigration ne faiblit pas en Irlande, face à des autorités aveugles qui veulent l’imposer dans un pays en pénurie de logements, et où la crise économique et sociale frappe de plein fouet.

A Ballinrobe, dans le comté de Mayo, des manifestants ont empêché l’arrivée d’hommes seuls venus d’Afrique et d’Asie dans un hôtel désaffecté ce week-end.  Le bâtiment devait accueillir 50 hommes, mais lundi, le gouvernement a fait volte-face en proposant d’y loger des familles.

Le ministère de l’intégration a déclaré : « Alors qu’il était initialement prévu pour les hommes adultes, il y a maintenant une grave pénurie de logements pour les familles et les enfants et il est maintenant prévu de placer des familles dans ce bâtiment dans les jours à venir »

Ce ministère a également indiqué que des centres tels que celui proposé à Ballinrobe ont été ouverts dans toutes les régions du pays. Plus de 190 lieux d’hébergement ont été utilisés depuis janvier 2022 dans 26 comtés.

Un porte-parole a déclaré : « Ces options doivent être envisagées pour éviter que les personnes arrivant en quête d’une protection internationale ne se retrouvent sans abri. La situation concernant l’hébergement des demandeurs de protection internationale reste extrêmement difficile et le ministère n’a pas suffisamment de logements à offrir à de nombreux demandeurs de protection internationale nouvellement arrivés à l’heure actuelle »

Néanmoins, la population continue d’être en colère. Elle pour qui les autorités ne font absolument rien, se moque de savoir si ce sont des familles de réfugiés ou des migrants. « La priorité doit être pour les Irlandais » indique une jeune femme en colère sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. « Qu’ils rentrent chez eux, réfugiés ou pas. L’Irlande est pleine ».

En Irlande, le comté de Mayo accueille plus de 5 000 « réfugiés », ce qui représente 3,84 % de sa population, contre une moyenne nationale de 2,3 %. Dublin, qui dispose de tous les services, représente 1,53 % de la population. Galway et Roscommon ont environ 50 % de moins que Mayo par rapport à leur population.

Alors qu’une manifestation vient de s’achever, une autre est prévue par des manifestants à Dublin. Le rassemblement est prévu dans une ancienne maison de retraite à Ballsbridge, dans le sud de Dublin, après la confirmation de l’ouverture d’un centre d’hébergement d’urgence de 220 lits pour les demandeurs d’asile à Pembroke Park.

L’ancienne maison de retraite St Mary’s est située à côté du St Conleth’s College et accueillera les personnes en quête d’une protection internationale. L’ouverture est prévue dans les semaines à venir. La propriété a été mise sur le marché en septembre pour un montant de 7 millions d’euros, le permis de construire ayant été obtenu récemment pour un projet de construction de 64 logements destinés à la location. Le bâtiment appartient désormais à Goldstein Property Irish Collective Asset Management et est loué par Burvea Unlimited Company sur la base d’un bail de cinq ans.

Un manifestant a déclaré à l’Irish Examiner : « Certaines personnes sont d’accord, mais pas nous. Nous ne savons pas qui va entrer là-dedans, mais nous ferons la même chose que les autres, nous resterons assis aussi longtemps qu’il le faudra »

Pendant ce temps, d’autres manifestations ont lieu à Kilkenny et à Cavan. Ces derniers jours, une vingtaine de personnes se sont rassemblées à Urlingford, dans la province de Kilkenny, pour protester contre l’utilisation possible d’un site pour migrants.

Certains élus irlandais commencent à recevoir des menaces, et à avoir peur, et ils l’ont fait savoir cette semaine, en se cachant derrière la loi. La volonté de passer en force sur la question de l’immigration et d’imposer des populations dont les habitants ne veulent pas ne pourra que renforcer, comme dans toute l’Europe, le sentiment de défiance et de colère à leur égard.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Irlande. A Ballinrobe, la population se mobilise contre l’accueil de migrants, à Dublin aussi”

  1. Le Celte dit :

    Le président du conseil départemental du Finistère Mr de Callan veut nous imposer la présence des soit disant mineurs isolés.
    Ont va payer 33 millions par an pour ces indésirables. Marre de ces politiciens qui baissent leurs pantalons .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Immigration. Un gang serbe faisait entrer des clandestins tunisiens en France

Découvrir l'article

International

Florence (Italie). Des migrants “mineurs isolés” tunisiens mettent le feu au centre d’accueil avant de tenter de bloquer les portes pour empêcher le personnel de fuir

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. 8 000 clandestins supplémentaires ont débarqué en 20 jours

Découvrir l'article

A La Une, International

Irlande. Sous la pression populaire, l’opposition de gauche (Sinn Féin) renonce à soutenir le pacte sur l’asile et le projet de loi sur les discours haineux

Découvrir l'article

International

Royaume-Uni. Farage demande au gouvernement de publier les statistiques complètes sur les crimes commis par les migrants

Découvrir l'article

Immigration, Sociétal

Pays basque. Des militants pour la langue aident des clandestins africains à franchir illégalement la frontière [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Parlement européen. Un membre socialiste de la Commission des Affaires intérieures estime que les migrants pourraient « reverdir » la démographie européenne [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Irlande. Bientôt l’euthanasie au programme de l’agenda Libéral ?

Découvrir l'article

International

Simon Harris. Celui qui est donné comme futur premier ministre Irlandais peut-il être encore pire que Varadkar ?

Découvrir l'article

International

Irlande : La démission du Premier ministre Léo Varadkar suscite de nombreuses interrogations

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky