Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En Irlande, une nouvelle loi pour condamner l’utilisation du terme Óglaigh na hÉireann pour désigner l’IRA provisoire

En vertu d’une nouvelle loi, toute personne utilisant le nom “Óglaigh na hÉireann” sans l’autorisation du ministre irlandais de la défense est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 euros (861 livres sterling). Cela signifie qu’il sera illégal d’utiliser ce terme dans la République, sauf pour les forces de défense (l’armée irlandaise régulière est nommée ainsi).

La modification de la loi, proposée par le sénateur Fianna Fáil Malcolm Byrne, signifie que le Sinn Fein ne pourra plus utiliser le terme en référence aux membres de l’IRA provisoire. Par exemple, le parti commémore chaque année le gréviste de la faim de Bellaghy, Thomas McElwee, décédé en 1981. McElwee avait été emprisonné pour l’attentat à la bombe contre un magasin de Ballymena, au cours duquel une jeune mère, Yvonne Dunlop, avait été tuée.

Dans les vidéos d’hommage en ligne, McElwee est désigné comme un membre d’Óglaigh na hÉireann, ou un “Óglach”, par le Sinn Fein. Le parti vend également un pin’s “Óglaigh na hÉireann 3D badge – The Fight For Freedom” (badge 3D Óglaigh na hÉireann – La lutte pour la liberté) dans sa boutique en ligne.

Des groupes républicains dissidents ont également utilisé ce nom.

Bernie Maguire, secrétaire général adjoint du ministère de la défense, a déclaré à M. Byrne : “L’utilisation du terme “Óglaigh na hÉireann”, ou de tout mot ressemblant étroitement à ce terme, comme nom, titre, description ou style d’une organisation, d’un groupe, d’une association ou d’un organisme, constitue une infraction pour toute personne n’ayant pas l’autorisation du ministre de la défense. Une personne qui commet une infraction en vertu de cette nouvelle disposition est passible, sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire, d’une amende de classe D.

L’amende maximale de classe D est de 1 000 euros et les propositions ne s’appliqueront qu’à l’utilisation “contemporaine” du terme et non aux utilisations historiques – par exemple, celles qui ont eu lieu pendant la guerre d’indépendance. Les changements seront introduits dans le cadre du General Scheme of the Defence (Amendment) Bill 2023, qui sera publié au Dail, le parlement irlandais, sous peu.

Le Fine Gael a également contesté le terme utilisé par le Sinn Fein, le ministre Martin Heydon déclarant qu’il s’agissait d’une “honte et d’un affront” pour les hommes et les femmes qui servent l’Irlande ici et à l’étranger. M. Byrne s’est félicité que le gouvernement ait pris en compte sa nouvelle loi.

Le sénateur Byrne a déclaré : « Je pense que nous devrions toujours être fiers du rôle de ceux qui ont revêtu l’uniforme de l’État irlandais et que leur travail devrait toujours être reconnu. Cette législation ne s’applique pas dans un contexte historique. Ainsi, ceux qui ont participé à la guerre d’indépendance continueront à bénéficier de la reconnaissance du titre Óglaigh na hÉireann. Il s’agit plutôt d’un contexte contemporain, afin de reconnaître qu’il n’y a qu’un seul Óglaigh na hÉireann, à savoir les forces de défense de l’État irlandais »

Il a déclaré qu’il s’attendait à ce que les nouvelles lois soient adoptées au cours du premier semestre de cette année.

Un porte-parole du Sinn Fein a déclaré : « Le Sinn Fein accepte que le terme Óglaigh na hÉireann s’applique aux forces de défense. Le terme Óglaigh na hÉireann est explicitement désigné comme le nom des forces de défense dans la Constitution et il semblerait que cela lui confère une protection juridique (…) Il serait préférable de se concentrer sur les échecs des gouvernements successifs à traiter les vrais problèmes auxquels sont confrontées les forces de défense en ce qui concerne les salaires et les conditions de travail et le manque de soutien aux vétérans et à leurs familles”.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “En Irlande, une nouvelle loi pour condamner l’utilisation du terme Óglaigh na hÉireann pour désigner l’IRA provisoire”

  1. Henri dit :

    En France; l’État avait obligé les médias à utiliser l’expression “ex-FLNC” plutôt que “FLNC”. Ça avait fait bien rigoler les indépendantsites corses, d’ailleurs les attentats avaient continué de plus belle. Mais l’État français était content de lui, sur l’air “Il ne faut pas provoquer la France, sinon la France se montre intraitable ! Non mais !” Pitoyable.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

Irlande. Sous la pression populaire, l’opposition de gauche (Sinn Féin) renonce à soutenir le pacte sur l’asile et le projet de loi sur les discours haineux

Découvrir l'article

International

Irlande. Bientôt l’euthanasie au programme de l’agenda Libéral ?

Découvrir l'article

International

Le tueur à gages de l’IRA qui a abattu le leader des Shankill Butchers’s, Lenny Murphy, est mort à l’âge de 67 ans

Découvrir l'article

International

Simon Harris. Celui qui est donné comme futur premier ministre Irlandais peut-il être encore pire que Varadkar ?

Découvrir l'article

International

Irlande : La démission du Premier ministre Léo Varadkar suscite de nombreuses interrogations

Découvrir l'article

International

Irlande. Démission du Premier ministre, Léo Varadkar

Découvrir l'article

Rugby, Sport

Rugby. L’Irlande remporte le tournoi des 6 nations 2024

Découvrir l'article

International

Référendum sur la famille en Irlande. Les Irlandais rejettent majoritairement les propositions gauchistes sur la famille

Découvrir l'article

Histoire, International

L’histoire de l’Irlande. Un reportage en 5 épisodes (VO)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Lutter pour son indépendance, l’ire de l’Irlande. Une belle émission signée France Inter

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky