Bourgogne : le vigneron récalcitrant aux pesticides condamné

A LA UNE

08/04/2014 – 08H00 Dijon (Breizh-info.com) – Emmanuel Giboulot, le vigneron bourguignon qui avait refusé de traiter  sa vigne avec des pesticides, a été condamné hier par le  tribunal correctionnel de Dijon à 1 000 euros d’amende, dont 500 avec sursis.  Il a décidé de faire appel de la décision.

 « Je ne me sens pas du tout coupable, c’est intolérable aujourd’hui d’être obligé de se masquer, d’être dans la peur quand on assume une position », a déclaré le vigneron après le prononcé de sa condamnation. Il lui est reproché  de ne pas avoir respecté les dispositions de l’arrêté préfectoral du 7 juin 2013 qui imposait de traiter toutes les vignes de Côte-d’Or contre la flavescence, une maladie très contagieuse et mortelle pour la vigne.

Pour sa défense, M. Giboulot avait mis en avant l’absence de foyer de cette maladie en Côte-d’Or. Exploitant sa vigne en biodynamie, il estime que l’’insecticide préconisé aurait effectivement détruit la cicadelle – l’insecte vecteur de la maladie – mais aussi une partie de la faune auxiliaire sur laquelle il s’appuie  pour réguler l’écosystème de son vignoble.

A l’origine du contrôle ayant entraîné les poursuites à l’encontre M. Giboulot, la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf), affirme de son côté que trois ceps contaminés ont été découverts dans le département en octobre 2013, preuve s’il en était besoin que l’arrêté préfectoral était justifié. Le tribunal a finalement suivi les réquisitions du parquet qui estimait que l’infraction pénale était constituée.

Photo : Urban/Wikimedia (Domaine public)
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

Articles liés